Atteinte de SLA, Marie ne vie plus elle survit !!

Organisé pour : Marie

Bonjour à tous,

 

Je m’appelle Lindsay et ma mère, Marie, âgée de 45 ans, est atteinte de la maladie de Charcot (SLA) depuis maintenant 11 ans. Elle est trachéotomisée, tétraplégique complète et nourrie avec une sonde par GPE.

 

Séparée depuis 2011 de son mari, elle a du prendre en charge ses 4 enfants alors qu'elle était déjà tétraplégique complète et trachéotomisée. A ce moment nous (les enfants) avions 17 ans (C) , 15 ans (moi), 13 ans (S) et 10 ans (B).

 

De 2009 à 2012 elle était en arrêt maladie longue durée et percevait donc des indemnités journalières de la CPAM. En raison de sa maladie, elle a ensuite été licenciée.

 

C a obtenu son bac et a trouvé un travail. Elle a donc pu quitter la maison et subvenir à ses propres besoins.

J'ai arrêtée l'école après la seconde sans obtenir de diplôme pour m'occuper de ma mère. A mes 18 ans ma mère m'a embauchée comme auxiliaire de vie et j'ai donc pu subvenir également à mes besoins.

S à obtenu un CAP et a aussi été embauchée en tant qu'auxiliaire de vie pour notre mère à sa majorité, et finie, elle aussi, par quitter la maison un peu avant ses 20 ans.

B est toujours en études.

 

Aujourd'hui nous avons 24 ans (C) , 22 ans (moi) , 20 ans (S) et 16 ans (B).

B vie exclusivement chez notre mère.

 

Depuis le début de la procédure de divorce B a vécu en alternance chez son père et sa mère à raison d'une semaine sur deux durant 4 ans. La situation a été la même pour S pendant 2 ans.

 

Depuis que mon père a quitté le domicile en 2011, ma mère n'a jamais bénéficié de pension alimentaire pour aucun de ses 4 enfants alors qu'elle vivait seulement de sa pension d'invalidité de 500 €, des allocations familiales et de l'allocation Adulte Handicapé (AAH) de 308€.

Depuis juillet 2016 elle ne perçoit plus l'AAH car la CAF a considéré qu'il falait qu'elle fasse une demande d'ASI , (allocation supplémentaire d'invalidité). Le traitement du dossier est en cours.

 

N'ayant plus qu'un seul enfant à charge (B) qui a 16 ans, elle ne perçoit donc plus d'allocations familiales.

 

Il ne lui reste actuellement plus que sa pension d'invalidité de 500 € pour vivre.

 

Chaque mois elle doit payer :

-forfait téléphone de B  : 5€

-son propre forfait téléphone  : 15€

-impôts mensualisé  : 72€

-internet/télé/téléphone fixe  : 48€

-assurance voiture et maison  : 70€

-Électricité  :122€

-taxe foncière  :109€

 

Soit un total de charges mensuelles de 441€.

 

Il ne reste donc plus que 59 € à ma mère pour subvenir à ses besoins et aux besoins de B

(produits d'hygiène, alimentation, fournitures scolaires, vêtements puis tout le nécessaire pour entretenir la maison).

Elle ne peux donc en aucun cas s'en sortir.

 

 

Ensuite, elle à un compte bancaire qui est crédité chaque trimestre par le conseil général (prestation compensatoire du handicap (PCH) et qui sert obligatoirement ET uniquement à rémunérer les auxiliaires de vie, payer l'association qui établit les fiches de paie et payer l'URSSAF.

 

Ma mère a mandatée l'Association des Paralysés de France (APF) pour gérer tout ce qui est fiche d'heures, fiche de salaires et recrutement.

Nous sommes 4 auxiliaires à se relayer 24/24h.

 

Mais en 2014, une de ses auxiliaire de nuit, qui a bénéficié d'horaires aménagés (ma mère avait acceptée qu'elle finisse à 6h du matin au lieu de 8h car elle souhaitait accompagner ses enfants à l'école) nous a envoyé un courrier en recommandé pour engager une procédure aux prud'homme pour non paiement d'heures supplémentaires.

 

Ma mère en parle donc à l'APF qui lui affirme que tout est à jour et qu'elle n'a aucun soucis à se faire.

 

Le jour de l'audience ma mère n'a pas pu se présenter car ne pouvait l'y emmener, elle n'a donc pas pu se défendre en personne devant les jurés.

 

En face l'auxiliaire de nuit s'était ralliée à une seconde auxiliaire qui à suivi le mouvement et a poursuivit ma mère pour les mêmes raisons.

 

Elles gagnent le procès en bénéficiant de la pitié des jurés (pleurs...) qui ont considérés que l'employeur aurait du vérifier les fiches de paie.

Ma mère a donc été condamnée à verser 7 000€ de dommages et intérêts aux auxiliaires.

 

N'ayant pas les ressources personnelles pour payer les 7 000€, un huissier de justice a prélevé directement le compte destiné au paiement des auxiliaires, de l'URSSAF et de l'APF, ce qui a eu pour conséquences le refus du prélèvement des cotisations URSSAF.

 

Aujourd'hui, cet arriéré persiste et la dette à l'URSSAF s'élève à environ 12 000€ (majorations comprises). Ainsi que 15000€ de dettes envers l'APF. Car nous ne trouvons pas de 5 ème auxiliaire et donc moi et ma soeur, qui effectuons les heures supplémentaires et les remplacements si une des autres auxiliaires est absente ou en congé, avons beaucoup d'heures supplémentaires et celles-ci ne sont pas payé par la PCH. C'est donc ma mère qui doit payer de sa poche. Cependant n'ayant pas les revenus suffisant elle paye avec l'argent destinés aux salaires, mais ce retrouve à chaque fois avec l'impossibilité de payer l'apf.

Ma mère n'a jamais pu respecter les échéanciers proposés par l'URSSAF car ils demandaient de payer de trop grosses sommes d'un coup.

 

Elle à reçu une lettre recommandée avec avis de réception demandant de régler la dette pour le 30 mai et à défaut de règlement, le dossier sera confié à un huissier. (depuis nous recevons regulièrement des lettres similaires, et nous appréhendons l'arrivée des huissiers)

 

Après une longue procédure (4 ans), le divorce a enfin été prononcé en janvier 2017, mais le partage des bien doit être fait dans l'année.

Ma mère espère pouvoir garder la maison qui, de toute évidence, est maintenant trop grande pour elle et B, afin de la vendre pour combler la dette. Mais nous ne savons pas encore si elle aura la maison ou juste la moitié.

 

Ma mère se retrouve donc avec une dette d'environ 12 000€ d'URSSAF et une vie quotidienne très dure à assumer du fait de ses faibles revenus.

 

Nous avons donc créé cette cagnotte participative afin de l'aider à remonter la pente. La vie d'une personne handicapée est très dure et stressante, encore plus lorsque la personne est seule à élever ses enfants.

Nous refusons qu'elle aille dans un centre, elle veut continuer à vivre dans son logement, et nous la soutenons entièrement.

 

Pour l'aider nous espérons réunir la somme de 30 000€ le plus rapidement possible, ce qui permettra de combler ses différentes dettes et améliorer sa qualité de vie.

 

En espérant solliciter un maximum de personne pour nous aider à réunir cette somme nous vous remercions d'avance de votre geste.

 

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

Chacun participe du montant qu'il souhaite.

Tous les paiements sont sécurisés

Merci à tous

1 140 €

Collectés sur 30 000 €
3%

322 Jours restants

30 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Actualités

Le 4 novembre 2017 Fourcroy Lindsay a écrit :

Bonsoir ,

 

Des nouvelles enfin un peu meilleures !

 

Ce mois d'octobre à été un chamboulement pour 3 auxiliaires (moi et 2 autres exterieurs à la famille) qui ont manqués de salaire. Nous avons du attendre le versement de la PCH (pour les paiements de novembre), pour etre payées, le 23 octobre. Donc le mois prochain les prélèvement APF et Urssaf sauteront encore car nous privilegeront les salaires des auxiliaires. 

 

Bonne neuvelle, maman à enfin reçu son AHH, et à donc pu percevoir 5700€. Mais de courte durée puisque une des auxiliaires avait été rémunéré avec 700€ du compte perso. Donc maman à recupéré cette somme sur son compte et les 5000€ restant son partis droit chez l'apf qui nous a demandé un versement. Mais maman va enfin re-avoir ses 400€ de plus chaque mois.

 

Contre tout attente, une bourse d'étude à été accepté (après un refus) pour Brendan. Maman n'a donc aucune scolarité à payé cette année.

 

Enfin nous reprenons du poil de la bête. 

 

Mais ce n'est pas encore fini, l'URSSAF ayant prelevé les 12000€ du compte 2 le mois dernier, cela nous enlève cette dette. Mais elle reviendra aussitêt lorsque le paiement de novembre sera refusé par manque de provision du fait d'avoir payé les salaires d'octobre avec la PCH. 

 

Nous avons donc encore 10000€ pour l'urssaf et 10000€ pour l'apf à payer.

 

Niveau divorce, c'est officiel, maman a recuperé son nom de jeune fille. Il ne reste plus que le partage des biens à faire, et comme convenu avec monsieur, la maison reviens à maman. Nous pensons avoir un rdv notaire dans le mois de novembre. Après quoi, lorsqu'elle beneficiera de la totalité de la maison, elle aura une assurance pour lancer un credit ou même vendre la maison pour régler la totalité de ces dettes et nous serront enfin sorti de tous ça. Vivement 2018 !!

 

Un énorme MERCI à tous et n'hesiter pas à faire tourner cette cagnotte qui offrira toujours des aides à maman. 

 

 

 

 

Le 11 octobre 2017 Fourcroy Lindsay a écrit :

Bonjour à tous,

 

je viens donner des nouvelles qui sont très loin d'être bonne.

 

Ce mois-ci, nous nous retrouvons dans une galère monstrueuse. L'urssaf a prélevé les 12000€ sur le compte permettant de rémunérer les auxiliaires de vie et l'apf. En conclusion pas de salaire pour 3 des 4 auxilaires de vie ce mois-ci (dont moi). Si par malheur l'une ou les deux autres auxiliaires décide d'arrêter de travailler par non paiement de salaire, cela va être à moi et ma soeur de faire ces heures supp. En n'oubliant pas que la PCH ne paie pas les heures supplémentaires. Nous avons vu avec la banque pour nous accorder un prêt de 30000€ pour réunir toutes nos dettes en une et n'avoir qu'un échéancier. (dettes : 12000€ d'urssaf, 15000€ d'apf, et le reste pour les salaires non payé). Malgré le fait qu'on est dit que la maison sera en vente bientôt en espèrerant que le divorce va être rapidement prononcé et le partage des biens effectué, la banque à refusé de nous aider. En bref si nous attentons le mois prochains pour être payé nous allons avoir aussi chacunes de notres côtés des soucis financiers mais également ma mère, si elle paie les 2 salaires le mois prochain de chacun d'entre nous, elle va utiliser l'argent pour payer l'urssaf et l'apf ce qui grossira la dettes et ce sera un cercle vicieux.. Nous somme plus que jamais dans le besoin !! Notre situation est très compliqué et nous nous demandons comment une personne handicapée peu autant être dans la galère. Si quelqu'un connait un organisme pour ceux qui ne peuvent plus payer les salaires. (nous ne cotisons pas pour l'AGS).

 

Son AAH est toujours suspendu tant que le dossier de demande d'asi est toujours en attente, depuis maintenant 15 mois. Ce qui ôte à ma mère 400€ par mois qu'elle aurait droit, et bien besoin actuellement. 

 

De plus le véhicule de déplacement à un soucis et ne peux plus circuler. Nous pensons à la pompe à injection, nous ne pourrons jamais payer les frais de reparation. Le véhicule est donc dans le jardin, abandonné en attendant que réparations soit faites.

 

Si vous pouviez un maximum faire circuler cette cagnotte, moi et ma mère vous en serions très reconnaissante.

 

Merci à vous

Le 15 août 2017 Fourcroy Lindsay a écrit :

Déja 1.000€ Merci à tous pour votre participation c'est une très bonne étape de franchie. N'hésitez pas à partager en masse pour continuer à recolter.

Le 4 juillet 2017 Fourcroy Lindsay a écrit :

Lancement de notre cagnotte participative GO ! Esperant aider un maximum Marie. merci d'avance à tous ceux qui nous aiderons !! heart

Raphael Tavan a participé

Enora Auffret a participé 5 €

Kevin Le maurice a participé 50 €

Anonyme a participé

Françoise Mindeau a participé 20 €

Caroline Mindeau a participé 20 €

Fourcroy Lindsay a participé 50 €

Christine Bonnefond a participé

Cyndelle Raczynski a participé 30 €

Marie Lintz a participé 10 €

Maryse Bourillon a participé 50 €

pascale dubois a participé 50 €

marianne le goaster a participé

Virginie Miglioretti a participé 50 €

Emmanuelle Moulinneuf a participé 60 €

Pauline BIDAN a participé 20 €

Aurelie Saint cast a participé

Kévin Le Maurice a participé 100 €

Eldia Chen a participé 100 €

rannou stephanie a participé 50 €

Nina Ruellan a participé 20 €

Nina Ruellan a participé 20 €

Adeline Le Coz a participé 20 €

Fourcroy Lindsay a participé 40 €

Le 27 juillet 2017
Marie Lintz
En espérant que vous retrouverez une certaine sérénité... Courage à toi et à ta famille !
Le 26 juillet 2017
Maryse Bourillon
Bon courage à vous tous!
Le 12 juillet 2017
pascale dubois
courage a toute votre famille
Le 4 juillet 2017
Kévin Le Maurice
Coucou Lindsay, Je sais que je ne prend pas forcément beaucoup de nouvelles, mais j'en ai grâce à maman, j'espère que tu va rassembler beaucoup d'argent Fait un gros bisou à Marie pour moi ❤
Le 4 juillet 2017
Eldia Chen
Un petit geste et beaucoup d'amour en espérant que vous dépasserez le montant espéré.Bisous les filles et bon courage.
Le 4 juillet 2017
Catherine Le Maurice
Gros bxxxxxx. Et bon courage. Il lui faut le maximum. De tout cœur avec vous😘😘😘😘😘. Catherine et Philippe.
Le 4 juillet 2017
Cyrielle Geffroy
Je vous soutiens à 100% Lindsay 😘