Solidarité Inondations à Tokabangou

Organisé pour : Les Ami-e-s de Tokabangou

Participons à la reconstruction de Tokabangou !


Mise à jour 16 octobre 2016

La collecte est officiellement close. Au nom de l'association et des habitants de Tokabangou, nous adressons un grand merci à tou-te-s les personnes ayant contribué.

Un mandat de 1640 euros* sera effectué dans les prochains jours pour aider les habitants du village à se fournir en matériaux pour les reconstructions de maisons. Celles-ci ont déjà commencé. Les "tapeurs" de briques du village tournent actuellement à plein régime.

Néanmoins, il semble que le site maintienne la page de la collecte en ligne, et vous pouvez continuer à contribuer à la reconstruction du village. Les besoins sont tels que l'envoi d'un second mandat à destination de Tokabangou est envisageable.

* 1710€ - 4% de frais retenus par le site


Du 19 au 29 juillet 2016, le Burkina Faso a été frappé par des pluies et des inondations exceptionnelles.

Elles ont fait 4 morts à Ouagadougou, la capitale. Elles ont aussi provoqué des dégats matériels considérables, dans un pays qui compte déjà parmi les plus pauvres de la planète et dont le sommet de l'État est en pleine réorganisation.

Le village de Tokabangou (1), avec lequel nous entretenons une relation de partenariat depuis 1999, a été durement touché.

Il n'y a pas de perte humaine à déplorer, mais la rivière Banizoumbou en crue a entièrement détruit un des trois quartiers du village, le quartier de Haroun'Windi le plus proche du cours d'eau. L'eau est restée dans le village durant 10 jours, détruisant les bâtiments d'habitations et de stockage construits en banco (terre crue).

 

Dans ce quartier, 51 ménages sont sans toit. Des dizaines d'autres ont vu leur maison de banco passer plusieurs jours les pieds dans l'eau. Elles ont été bien trop fragilisées pour être encore habitables.

 

Presque aussi grave, tous les greniers à mil du quartier ont été inondés ou détruits, et les vivres destinés à passer la période de soudure (2) sont perdus. Une partie importante des cultures de mil du village a aussi été emportée.

Même la route qui reliait Tokabangou au village de Markoye et au reste du pays a été fortement endommagée.

Des dizaines de familles sont donc réfugiées dans l'école. Elles ont perdu leur maison, leurs affaires et leur nourriture.

Le gouvernement, largement dépassé par les événements, a envoyé une dizaine de tentes et une soixantaine de sacs de riz pour l'ensemble du village, ne prenant en compte que les familles dont les maisons étaient effectivement tombées. C'est très insuffisant et sans perspective de renouvellement.

Au village, un comité de crise a été constitué. Il se compose d'habitants et d'élus locaux et se charge de lancer des appels à la solidarité et de gérer l'utilisation et la répartition de l'aide extérieure.

Face à l'urgence alimentaire, l'association des Ami-e-s de Tokabangou a envoyé une première aide de 650€. Elle a permis de re-semer une partie des cultures détruites, et distribuer 50 kilos de riz par famille sinistrée. Elle constitue, à ce jour, l'aide extérieure la plus importante reçue par le village depuis le début de la crise. Ce minimum permettra aux familles de se maintenir en bonne santé, et de pouvoir assurer, tant soit peu, les travaux agricoles, et éviter une nouvelle crise alimentaire.

Mais à partir de septembre, il faudra reconstruire et/ou trouver des solutions d'hébergement pour rendre l'école à sa fonction première.

Tous les quartiers à proximité de la rivière seront abandonnés et le village s'étendra sur de nouvelles terres plus à l'est.

Nous souhaitons donc poursuivre notre appui aux habitants du village en aidant les familles à reconstruire leur maison.

Nous ne posons pas d'objectif chiffré à cette collecte, car les besoins sont immenses, et nous souhaitons apporter une aide à la hauteur de ces besoins.

Même en terre crue, et même avec le concours de la solidarité villageoise, il faut entre 300 et 500€ pour construire une maison (achat de bois et matériaux divers, portes, fenêtres, etc.), et presque autant pour l'équiper (lits, matelas, nattes...)

 

Face à cette crise, tout soutien est le bienvenu, quel que soit son montant.

Votre don est déductible des impôts à hauteur de 66%.

Si vous souhaitez un reçu fiscal, merci de nous le demander par mail (à l'adresse ci-dessous)

 

Ce que nous disent aussi les personnes que nous avons régulièrement au téléphone, c'est qu'un soutien matériel apporte aussi un soutien moral, ce qui n'est pas négligeable, face à ce désastre dont les conséquences psychologiques peuvent être aussi lourdes que leur coût matériel.

 

Pour plus d'infos, visitez le site des Ami-e-s de Tokabangou.

Pour tout renseignement, n'hésitez pas à nous contacter au (+33) 06 95 02 92 36 ou par mail : tokabangou@no-log.org

__________

  1. Tokabangou est un village d'environ 2000 habitants situé au nord-est du pays, dans la province sahélienne de l'Oudalan, aux confins du Niger et du Mali. 
  2. Période précédant la nouvelle récolte, souvent difficile car elle est la période de travail intensif dans les champs et, parce que la récolte précédente étant déjà loin, les vivres sont rationnés.


Les Ami-e-s de Tokabangou est une association créée en 1999 pour faire vivre l'amitié et la solidarité avec les habitant-e-s du village de Tokabangou, au Burkina Faso.

Durant 15 ans, l'association a animé un programme de parrainage scolaire qui a concerné une trentaine de jeunes originaires du village. Une vingtaine d'entre eux auront été soutenus de leur entrée en sixième jusqu'à la fin de leurs études (du bac au master). Nous avons aidé à la scolarisation d'une génération de jeunes de Tokabangou. Ces jeunes ont aujourd'hui un emploi et une situation qui leur permet de financer, à leur tour, la scolarité de la génération suivante. L'association, ayant pour but l'autonomie des habitants, a mis fin au programme de parrainage sur un bilan très positif.

Le parrainage scolaire a aussi suscité une prise de conscience de l'importance de la scolarisation qui a conduit la population a entamer des démarches pour obtenir l'ouverture d'un collège. Ouvert en 2015, le collège de Tokabangou est le premier de la région à s'implanter dans une agglomération de si petite taille, mais il se justifie par un taux de scolarisation bien plus élevé qu'ailleurs.

 

Aujourd'hui, l'action de l'association est entravée par l'interdiction faite aux occidentaux de se rendre dans le nord du Burkina Faso. Depuis 2012, des combattants issus des groupes armés du Nord-Mali ont passé la frontière, rendant la région peu sûre pour les européens. Dans ce contexte instable, les besoins de solidarité sont d'autant plus forts, et les relations d'amitié et de confiance nouées au fil des années nous permettent de poursuivre notre action malgré l'impossibilité de nous rendre physiquement sur place.

1 710 €

Collectés

0 Jours restants

10 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Damaris Riedel a participé

Fatoumata Maïga a participé

Anonyme a participé

Myriam MOATI a participé

Bastien Gary a participé

gorom gorom a participé

MOATI MONIQUE a participé

Camille B a participé

Enora Le Roux a participé

Louis Le Roux a participé

Le 2 octobre 2016
Camille B
Bon courage pour la suite ! J'espère que d'autres personnes vont aussi participer dans ces derniers jours.
Le 24 août 2016
gorom gorom
Asseyons nous......