Aller au contenu principal
Solidarité avec Mana et son enfant

Solidarité avec Mana et son enfant


Un policier pousse et invective la jeune femme, dans une vidéo tournée lors de l'évacuation du campement sauvage de migrants vendredi matin. Un policier aurait donné des coups de pied dans la poussette où se trouvait son enfant.

"Maintenant tu dégages, t'as compris?" Un policier s'adresse à une femme vêtue d'une abaya avec virulence. La scène se passe sur le trottoir, lors de l'expulsion d'un campement de migrants installé sous les voies du métro aérien, près de la station Jaurès, à Paris, vendredi matin. Elle a été filmée par un journaliste colombien qui raconte le déroulé des faits sur sa page Facebook.  

Coups de pied dans la poussette

Selon lui, la jeune femme aurait demandé à un groupe de policiers à récupérer ses affaires dans le campement en cours démantèlement, où elle vivait. Un policier aurait alors donné des coups de pieds dans la poussette à côté d'elle, avec son enfant dedans. C'est à ce moment que le journaliste a commencé à filmer.  

Sur la vidéo, on voit un autre policier pousser la jeune femme et lui intimer de partir en des termes peu cordiaux. "J'en ai rien à foutre, tu vas pas me faire chier longtemps, tu dégages! (...) Tu pars là-bas je t'ai dit. C'est moi qui commande, dégage!" lui lance-t-il, le doigt levé, juste au-dessus de la poussette.  

Sa collègue tente de tempérer les choses avec calme, s'adressant à la jeune femme en anglais. Visiblement désespérée, son interlocutrice sort son portefeuille - "I have ID!" ("J'ai des papiers!) - et se met à gémir.  

"Y'a pas une larme!"

A l'arrière-plan, deux policiers assistent à la scène en souriant. "Y'a pas une larme!" lance l'un d'eux. "Le policier qu'on voit rigoler à la fin de la vidéo avait juste avant donné trois coups de pied à la poussette avec le bébé dedans, ce qui explique la rage de la dame", explique l'auteur de la vidéo dans son post Facebook.  

"Plusieurs accrochages ont eu lieu entres les policiers et notamment des gens qui ne pouvaient pas récupérer leur affaires ou ne souhaitent pas être embarqués par la force dans les cars affrétés (...). Plusieurs migrants montraient des documents qui prouvaient des rendez-vous administratifs (...) (y compris en préfecture)", ajoute-t-il dans un autre post. "Bousculade" et "moqueries" de la part des CRS "n'ont pas été rares", selon le journaliste.  

Contactée par L'Express, la préfecture de police de Paris n'avait pas plus d'informations sur les événements et n'a pas souhaité réagir.  

Article de L'EXPRESS du 23 Juillet 2016

Lien de la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=mvM4HfFKIwY

 

Bienvenue sur cette cagnotte !

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés

Merci à tous

2 000 € Collectés

0 Jour restant
0 Participation

Organisateur

ONERADEX ONERADEX


Bénéficiaire

Mana et son enfant