Aller au contenu principal

Soutien à la Maison Solidaire St Etienne

Organisé pour : La Maison Solidaire

 

Mise à jour Mai 2018

 

 

Depuis Novembre 2016, La Maison Solidaire s’efforce d'apporter un soutien matériel et humain aux personnes en détresse sociale, psychologique ou morale sur notre territoire. Elle est un établissement sans entité juridique à l'heure actuelle mais est inscrite dans les statuts de l’association "Transport People and Care" comme étant un lieu d’hébergement, de collecte et de stockage de produits de première nécessité, administrée par elle. 

Au fil des mois, c'est vers les exilés présents sur ce même territoire que nos activités se sont orientées.

Le constat que nous faisions étant qu'aucune catégorie de population ne subissait autant qu'eux l'exclusion et la politique autoritaire, sécuritaire des dernières années.

 

Ils sont nombreux, et la tâche est immense. A de nombreuses reprises, nous avons du faire des choix difficiles, pour décider de qui nous aiderions ou pas. A l'heure actuelle, nous ne sommes pas en mesure de répondre à 75 pour cent des demandes d'aide que nous recevons, principalement sur le plan de hébergement.

 

Nous privilégions les publics entre 14 et 26 ans, toutes situations administratives confondues. Ceci dit, pour les Dublinés dis "en fuite", toutes formes de soutien s'avèrent extrêmement compliquées. Nous tentons encore de voir sur quels points nous pouvons nous permettre de les appuyer. 

 

La mobilisation autour des hôtels et foyers d'hébergement des mineurs ( soutien logistique pour ce qui concerne La Maison Solidaire ), et le maintien de quatre séances d'alphabétisation ou de soutien scolaire chaque semaine sont gourmands en énergie et en temps de présence pour les bénévoles.

De même, l'approvisionnement en nourriture nous occupe quasiment deux jours par semaine. (Ramassage, tri, préparation). Tous nos hébergeurs n'en profitent pas, mais chaque jeudi et vendredi, il leur est possible de venir faire "leurs courses" directement à La Maison Solidaire.

Nous ne sommes donc pas assez nombreux, à l'heure actuelle, pour être réellement efficace 7 jour sur 7 même si cela reste un objectif.

 

Nous organisons ou participons actuellement à l’hébergement de 23 personnes, deux familles, quatre jeunes majeurs, dix "mijeurs" en cours de procédure pour faire valoir leur minorité.

 

Dès septembre 2017, nous avons alerté sur la situation préoccupante des M.N.A. Depuis cette période, nous avons souhaité concentrer notre soutien sur les cas les plus vulnérables, ceux sans logement, sans suivi social, ou très proche de leur majorité, et sans formation.

Cela ne nous a pas empêché, dans le même temps, d'exercer toutes les pressions possibles pour mettre en lumière la situation globale de ces jeunes.

 

Nous en avons accueilli 22 depuis cette date. Tous tenus à l’écart du dispositif de protection des mineurs.

3 sont repartis quelques heures,  quelques jours après leur refus de prise en charge.

16 ont été scolarisés dans les semaines suivant leur arrivée au sein de notre réseau.

8 sont maintenant pris en charge par le Conseil Départemental.

8 attendent une convocation en appel, soit après une main levée, soit après un refus ou non-lieu à mesure d'assistance éducative de la part du juge des enfants.

 

Pour la suite, et sous couvert d'autorisation, La Maison Solidaire sera ouverte tous les jours de 11h à 15h, sans rendez vous, pour des demandes diverses.

En dehors de ces horaires, la maison ne serait accessible qu'aux personnes ayant rendez-vous ou étant inscrites pour des activités.

La nouvelle convention de mise à disposition des locaux prévoit que le jardin, les dépendances, et tout le rez de chaussé seront à la disposition de l'association. Tout le premier étage restera à l'usage privé du locataire, c'est à dire moi.

C'est, à ce jour, la seule solution que nous avons à proposer. Cela aura du mal à passer auprès des services de la DDCS mais nous rappellerons une fois encore que nous faisons face à une réalité qui est que des jeunes supposés mineurs ou tout juste majeurs se retrouveraient à la rue si une petite partie d'entre eux n’était pas hébergée dans cette maison (5 à l'heure d'aujourd'hui).  

 

Mais là encore, le travail à accomplir est immense. Et nous rencontrons des difficultés sur plusieurs points.

Organisationnellement d'abord. Maintenir une cohésion de groupe et des missions clairement définies n'aura pas été aisé. Les difficultés que nous rencontrons à obtenir une reconnaissance de nos activités par le département et la DDCS nous entravent dans notre communication, nos activités, notre développement économique.

En étant optimiste, nous n'attendons pas d'évolution rapide sur ce plan. Les tractations continuent avec les institutions, et nous rencontrons des politiques pour appuyer notre démarche, mais c'est un travail de longue haleine qui demande de la patience.

 

En attendant, notre fonctionnement ne repose que sur votre générosité. 

Sans votre soutien, les jeunes sans prise en charge ne mangeraient pas à la cantine, n'aurait pas non plus de carte de bus. ( Les fonds sociaux ne prennent pas toujours en charge, nous n'avons pas d'autres choix que d'assurer ces dépenses. )

Sans votre soutien, ceux qui relèvent de prise en charge en hôtel ne laveraient pas leur linge.

Sans votre soutien, nous ne pourrions pas non plus financer les nombreux recommandés, documents d'état civil, transports aux ambassades.

Sans votre soutien, l'association ne pourrait pas soutenir l’hébergement dans la maison. 

 

En serrant les vis, nous finissons le mois d'avril avec 1400 euros de dépenses. (400 de moins qu'en mars):

 

Le plus gros poste reste les charges de La Maison Solidaire ( 619 euros par mois ), cela s'explique notamment par deux factures de rappel concernant l'année 2017 ( reportées sur les échéanciers de 2018 ) période ou nous avons accueillis jusqu'à 21 personnes en même temps dans la maison.

 

Viennent ensuite les dépenses dites "personnelles", ( 403 euros ), comprenant recommandés, documents d'état civil, frais de santé non remboursés, recharges de téléphone, cantine...

 

Les dépenses en nourriture, fournitures diverses (300 euros), pour compléter les colis alimentaires, acheter des produits d'hygiène, cartouches d'encre, rames de papiers... 

 

Les dépenses de transport ( 145 euros ) correspondent à l’achat de carte de STAS ou billets pour Paris ( ambassade)...

 

Enfin, les dépenses pour l'entretien du jardin ( 29,80 euros ), pour du terreau, des plans et pieds, graines...

 

Dans l'idéal, nous souhaitons pouvoir soutenir l’hébergement de trois familles ou personnes dans des locaux payants, la facture s'élève à 445 euros pour 9 personnes dans trois appartement.

 

Nous avons donc aujourd’hui plus que jamais besoin de vous, et dans l'idéal, de personnes prêtes à s'engager à nos cotés chaque mois avec des versements réguliers. Pour finir l'année dans de bonnes conditions, des mécènes qui ponctuellement nous soutiendraient seraient également bienvenus.

 

 

 

Pour nous soutenir, trois solutions : 

 

Par virement bancaire sur le compte de "Transport People and Care" en précisant sur l'ordre de virement "Maison Solidaire" (RIB en pièce jointe).

 

Par chèque à l'ordre de TPC Maison Solidaire, 15 rue Parmentier, 42100 St Etienne.

 

Via la cagnotte en ligne de La Maison Solidaire : https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-la-maison-solidaire

 

 

 

Mise à jour Janvier 2018 :

 

  La Maison Solidaire de St Etienne a ouvert ses portes en novembre 2016, suite aux événements survenus dans la jungle de Calais (démantèlement), mais aussi dans la vallée de la Roya (militarisation des frontières.).

Son objectif premier était de collecter et acheminer du matériel de première urgence vers des camps de rue ou des associations qui intervenaient auprès des populations qui vivaient dehors.  Le nombre de personnes jetées sur les routes et sans solution d'hébergement était tel que 21 personnes ont petit à petit habité la maison.La solidarité s'est mise en place et se sont une trentaine de bénévoles qui nous ont rejoins, pour collecter des vêtements, de la nourriture, trouver des logements ou hébergeurs solidaires.

Depuis novembre 2017, l’hébergement ne nous est plus autorisé. Nous avons relogé 17 personnes chez nos soutiens et connaissances, dont une majorité de mineurs isolés.Ce sont 40 personnes qui sont passées par la maison en tant que résidant, avec pour objectif de prendre un repos de quelques jours, ou d’entamer des démarches auprès des autorités et administrations Françaises.

 

  Demande de réexamen, de titre de séjour, recours administratifs, saisines du juge des enfants, telles ont été les démarches que nous avons accomplis dans le cadre de l'accompagnement dispensé ici, avec le soutien d'autres associations, de juristes bénévoles.

 

  Ivoirien, Tchadien, Albanais, Kosovar, Guinéen, Burkinabé, Soudanais, Camerounais... seuls, à deux ou en famille, nous n'avons jamais pratiqué de discrimination dans l’accueil qui était délivré ici.

 

  A l'heure d'aujourd'hui, La Maison Solidaire est devenue la base arrière du collectif HelpMIE créé en septembre 2017 à St Etienne pour soutenir plus particulièrement les mineurs isolés.  La Maison Solidaire a mis en place un vestiaire, un garde manger à disposition du collectif.

  Trois fois par semaine, des cours de Français sont dispensés à La Maison Solidaire, des repas solidaires, des jeux divers s'y déroulent également.

 

  Enfin, depuis janvier, La Maison Solidaire s'est doté d'un comité directeur constitué d'une dizaine de personnes et comportant 6 pôles :

- Pôle communication- Pôle gestion- Pôle accompagnement- Pôle hébergement- Pôle activités/loisirs- Pôle logistique et approvisionnement.

 

  Pour les prochains mois, nos objectifs sont simples, consolider et ré organiser les activités existantes avant de pouvoir par la suite réaliser les démarches qui nous permettrons d'héberger à nouveau des personnes dans le besoin.

  En attendant, vous l'aurez compris, nous avons encore besoin de monde pour renforcer les activités solidaires de la maison.  Nous sommes disposés à réfléchir avec vous aux orientations que vous souhaiteriez voir se développer.

 

  Merci à tous ceux qui nous soutiennent depuis le début, financièrement, physiquement ou part de nombreux messages de soutiens!!!

 

  L'aventure continue, avec vous, vers encore plus de SOLIDARITÉ.

 

Mise à jour du 22 Novembre...

  

  En date du 7 Novembre, La Maison Solidaire a été mise en demeure d'évacuer ces occupants... Décision provoqué par le dépôt de statuts associatifs et notre volonté affichée de rendre officiel ce lieu d'hébergement. Avec des travaux, des mises en conformité, des demandes d'agrément.

  Nous avons obtempéré, malgré la difficulté que cela représentait. 17 personnes ont dû être relogées en urgence afin d'éviter une éventuelle descente de police et une distribution d'OQTF...

  Bien entendu, nous allons nous battre pour réouvrir au plus vite!!! Nos soutiens logistique sont rassemblés et prêts à l'ouvrage, le travail a déjà commencé.

  Depuis l'évacuation, les mineurs isolés qui étaient accueillis sont trimballés de maison en appartement, de canapé en chambre d'amis, au gré des solidaires qui se manifestent (merci à eux).

  Si déjà à 19 dans La Maison maintenir les comptes à flot était digne d'un exercice d'équilibrisme, c'est devenue un casse tête depuis que chacun est à droite à gauche. 

  Compléments alimentaires, cartes de bus, recharge de téléphone ont complètement plombé le budget du mois de décembre, qui n'était déjà pas bien conséquent.

  A cela s'ajoute l'approvisionnement en produits d'hygiène, fruits et légumes des quelques cinquante mineurs qui attendent désespérément des places en foyer dans des hôtels sociaux, avec des conditions extrêmement difficiles. Nous ne voulons pas stopper cela, mais aujourd'hui autant dire que continuer serait un suicide financier...

 

  Si nous voulons maintenir le meilleur accompagnement possible, il nous faut trouver les 1000 euros qui nous manquent pour clôturer cette année...

  Sans cela, les repas et activités qui continuent d'être organisés ici auront une autre couleur...chaleur...

 

  Merci à tous ceux qui nous permettront de terminer cette année dans les meilleures conditions possibles, 

 

  Valentin.

 

 

 

Mise à jour du 17 Octobre 2017 : 

 

  La Maison Solidaire devient officiellement un lieu d'hébergement d'urgence sous la responsabilité de l'association "Transport People and Care".

 

  Vos dons par chèques peuvent être envoyé à l'adresse de :

  T.P.C. Maison Solidaire

  15 rue Parmentier

  42100 St Etienne

 

 

 

 

Mise à jour du 14 Octobre 2017 : 

 

  La Maison Solidaire a reçu l'engagement de la Fondation Abbé Pierre pour une aide d'urgence pour pouvoir tenir jusqu'à fin décembre. 

  Nous sommes à présent 19 dans la maison, deux jeunes mineurs ont pu rejoindre une famille d'accueil et nous rejoignent la journée pour les activités et les repas.

  Atelier, percu, concert, match St Etienne/Metz, les sorties se multiplient et c'est tant mieux pour les résidents à qui cela permet de garder le moral.

  Une des résidentes passe au tribunal le 16 Octobre, nous avons réuni trois promesses d'embauches, des dizaines de témoignages et une pétition avec plus de 600 signataires pour solliciter l'annulation de son OQTF (Obligation de quitter le territoire) et la délivrance d'un titre de séjour. Son bébé de 18 mois et elle ne demandent qu'à pouvoir rester en France dont elle maitrise déjà la langue et où elle est déjà bien intégrée, notamment de part ses activités bénévoles nombreuses.

  Nous avons reçu ces derniers jours deux dons importants, nous remercions les personnes qui les ont effectués chaleureusement.

  Enfin, depuis le 20 Septembre La Maison Solidaire est au cœur de la création d'un collectif de soutien aux mineurs isolés étrangers, le collectif HelpM.I.E. à St Etienne.

 

Mise à jour du 05 Septembre 2017 :

 

  La situation est plus difficile, de nombreux jeunes, surtout des mineurs, arrivent sur St Etienne. 

  Pour ceux qui n'ont pas de documents d'identité (originaux), l'enregistrement auprès des services du département de la Loire et donc la possibilité d'accéder à une prise en charge leur est tout simplement refusé.

  Il n'y a donc pas d'autres possibilités pour ces jeunes que d'être hébergés par des particuliers. C'est ainsi que trois d'entre eux, ayant tous 15 ans sont arrivés cette semaine à la Maison. Ils y resteront le temps de pouvoir se faire envoyer des documents depuis leur pays d'origine.

 

  Nourrir tout ce petit monde, leur fournir des vêtements, des produits d'hygiènes devient problématique puisque au moins 13 personnes sont présentes à chaque repas, et parfois jusque 17.

 

  La situation des jeunes majeurs arrivés récemment n'est pas meilleure, le temps d'obtenir un rendez vous à la Plateforme d'accueil des demandeurs d'asile de St Etienne allant parfois jusqu'à plus d'une semaine. Les chances d'obtenir un hébergement après cet enregistrement n'est pas non plus garanti. C’est le cas de deux d'entres eux qui sont arrivés cette semaine.

 

  Enfin depuis un mois, nous apportons notre soutien aux mineurs isolés hébergés, eux, "en attente de prise en charge" par le département de La Loire. Fruits, légumes et produits d'hygiène leurs sont déposés chaque semaine.

 

  Nous avons donc un besoin URGENT de plus de soutien...

  Pour ceux qui souhaiteraient obtenir un bon de défiscalisation sur leurs dons, vous avez la possibilité d'envoyer vos chèques à l'association "No Partiran", en précisant que vous faites ce geste aux bénéfices de la Maison Solidaire. Cette petite association nous soutient depuis Novembre 2016 dans l'hébergement dispensé ici.

 

No Partiran : 

Chez Mme VALENTIN

25 Place Chavanelle

42000 St Etienne

 

Objet : apporter un soutien logistique et financier aux familles ayant des enfants scolarisés à St Etienne ; l’association peut organiser toutes manifestations, démarches ou opérations de communication en vue notamment de recueillir des fonds destinés exclusivement, directement ou indirectement, à apporter une aide morale et matérielle aux familles concernées.

 

R.N.A : W423007678

 

  

 

Mise à jour le15 Août 2017 :

 

 

Bonjour à tous, 

 

 

 

 Voici un point sur les frais engagés et les activités de la vie quotidienne à La Maison Solidaire entre le 1 Mars et le 15 Août 2017...

 Ce sont maintenant les nationalités suivantes qui cohabitent à temps complet ou partiel ici :

 

-Tchadien

 

-Albanais (du Kosovo ou non)

 

-Guinéen

 

-Ivoirien 

 

-Soudanais

 

 

 

  Les entrées d'argent :

 

1 Donateur Privé : 1000 euros

No Partiran : 1115 euros (pour famille G. de 5 personnes et C. de 3 personnes)

1 Donateur Privé du Secours Cath. Roanne ( à titre perso ) : 60 euros ( à l'entrée des C. à la maison ) 

Terrain d'entente : 300 Euros (pour Mme D. et son bébé)

 

TOTAL: 2475 Euros

 

A noter :

  Pour la suite seule Mme D. (2) bénéficiera d'un soutien d'association pour être hébergée à La Maison Solidaire. Respectivement  75 euros par mois. 

  Aucun financement donc pour les C. (3), A. (1), O. (1), G. (5)

  Je ne compte pas ceux qui sont hébergés ailleurs mais viennent ici deux à trois fois par semaine pour aide aux papiers ou juste pour le moral, A. (1), B. (1).

 

  Les dépenses : 

 

Nourriture et hygiène: 1413,19 euros

Entretien de la maison: 332,25 euros

Loisirs et transports: 433,97 euros

Personnelles (Traductions, soins non remboursés) : 148,36 euros

Charges mensuelles: 6x358,99 euros soit 3353,94 euros* pour trois mois.

 

TOTAL: 5681,71 Euros. (Le réel est de 5471 Euros dépénsés. La différence s'explique par une réhausse des prélèvements sur l'eau pour les mois à venir. C'est le nouveau montant prélevé qui est affiché ici.)

 

*détail des charges par mois :

37,99 Internet

100,00 eau

146,00 électricité

75,00 gaz

200,00 taxe habitation et foncier (non provisionné pour l'instant)

Assurance habitation non comptabilisé

 

A noter:

  N'étant pas mensualisé pour cette première année concernant la taxe d'habitation et la taxe foncière il va falloir  sortir 2400 euros en Septembre/Octobre, somme qui n'est pour l'instant absolument pas provisionnée. (Seulement 500 euros)

  J'ai bon espoir de pouvoir négocier un échelonnement auprès de l'administration fiscale mais rien n'est moins sûr...

 

 

  Reste donc à la charge de la Maison Solidaire :

 

5471-2475= 2996 sur ces six mois.

 

 

Remarques :

  La totalité des personnes qui passent ou vivent ici ont des démarches administratives en cours en vue de leur régularisation (titre de séjour, demande de réexamen, procédure Dublin, demande d'asile) à l'exception de Mme D. qui est dans une situation plus délicate mais qui doit être opérée du tube digestif prochainement à St Etienne.

 

  Tous les mineurs qui vivent dans la maison sont maintenant scolarisés ou prochainement en stage en entreprise.

  Chacun d'entre eux participent aux activités du centre social de la rivière, ou à la piscine, l’escalade ou la salle de sport.

 

  L'ensemble de ces réfugiés participent aux activités de l'association "Transport People and Care" en aidant aux collectes, événements festifs et tri de matériel. Certains également dans d'autres structures Stéphanoises.

  Egalement à l'élaboration d'un potager dans le jardin de la maison.

 

  Nous manquons toujours de bénévoles pour un soutien en Français ( primordial ), pour des sorties culturelles ou sportives, de matériel (étagères, tableau noire...)

 

  Nous maintenons tous les jours des appels au 115 pour les habitants de la maison hormis pour A. qui n'est pas encore enregistré à la Pada à St Etienne, et O. qui est mineur.

 

 

  En résumé:

Le bilan n'est donc pas catastrophique sur le plan financier à l'heure actuelle mais reste quand même un peu alarmant.

 

 

  La compta. est tenue sur un tableau de dépenses et toutes les factures gardées pour ceux qui souhaiteraient plus de détails.

 

 

 Voilà voilà. J’espère que ceux qui ont contribué à ce que je ne ferme pas les portes de La Maison Solidaire pour l'instant ne le regretteront pas.

  Je vous adresse à tous nos plus sincères remerciements et vous invite à venir nous rencontrer quant vous le souhaitez pour éventuellement un dîner partagé. (Date à définir à l'avance selon vos disponibilités.)

 

  En vous adressant à tous mes plus sincères sentiments de solidarité, 

 

 

Valentin PORTE

pour

La Maison Solidaire

06.58.16.25.17

 

Organisé par

PORTE PORTE