Aller au contenu principal

Enfants de Goma : on ne lâche rien !

Organisé pour : Enfants de Goma

Bienvenue sur la cagnotte en faveur des Enfants de Goma (E2Go)!

Le groupe Enfants de Goma a été créé en Août 2014. Il s'adressait dans un premier temps aux expatriés installés et travaillant à Goma, qui avaient envie de soutenir un enfant en situation de rue dans son parcours scolaire.

Depuis les deux dernières années, la mobilisation de jeunes congolais dans le groupe a permis de créer des solidarités entre expatriés travaillant à Goma, entre jeunes congolais et enfants en situation de rue à Goma.

Ces enfants sont exposés à de multiples vulnérabilités (rupture sociale et familiale, violences et exploitations sexuelles avec risques de grossesses précoces et non désirées, exploitation par le travail forcé, exposition aux risques de VIH/Sida, recrutement forcé dans les groupes armés, ...), et quasiment aucune organisation humanitaire leur apporte un soutien.

 

Les enfants en situation de rue n'ont pas la possibilité de suivre une scolarité dans de bonnes conditions car d’une part ils ont des difficultés à répondre à leurs besoins primaires (manger, se laver, dormir, se vêtir) et d’autre part, leurs familles ou leurs tuteurs sont dans l'incapacité de financer les frais scolaires sur le court et moyen terme, du fait de leur situation socio-économique très précaire.

 

Le nombre d'enfants en situation de rue ou vivant à la rue dans la ville de Goma n'est pas connu, mais les estimations données font état de 1500 à 3000 enfants en situation de rue. Ce chiffre varie en fonction de l’évolution du contexte et de la situation relative aux mouvements de populations du fait des conflits internes dans le petit nord Kivu.

 

Au mois de février 2017, une évaluation action a permis à Médecins Sans Frontière (MSF) de collecter les données sociodémographiques et épidémiologiques des enfants des rues :

«Au cours de cette évaluation MSF a enregistré physiquement 704 enfants, répartis en une trentaine de groupes et secteurs géographiques. La couverture de la population cible par l’évaluation est estimée à 50% des enfants vivant dans les rues de Goma, laissant supposer l’existence de 1500 enfants en situation de rue, et non pris en charge dans une structure d’hébergement de la ville. La ségrégation par genre a permis de constater que 67% de ces enfants sont des garçons, pour 33% de filles ».

Cette évaluation a été conduite avec le concours de quelques volontaires du Groupe Enfants de Goma, recrutés pour cette mission. Cela a permis à MSF de prendre contact plus facilement avec les enfants et de créer du lien.

Aujourd’hui à Goma, MSF est la seule organisation à intervenir auprès des enfants en situation de rue depuis la mise en place d’une clinique mobile urbaine, lancée le 22 Mars 2017. Cette clinique mobile est destinée à la prise en charge médicale et psycho-sociale des enfants des rues dans la ville de Goma.

 

Sans aucune prétention, et avec le peu de moyen dont dispose le groupe Enfants de Goma, les activités proposées aux enfants en situation de rue visent à :

-          Soutenir un enfant en situation de rue, l'aider à aller à l’école dans de meilleures conditions,

-          Rassembler les enfants en situation de rue autour d’activités récréatives afin de créer du lien social et de renforcer les solidarités,

-          Accompagner les enfants en situation de rue dans leurs parcours, à travers des activités de prévention (hygiène sanitaire, prévention vih-sida, prévention de la violence)

-          Mener des médiations scolaires et familiales lorsque cela est possible afin de prévenir le décrochage scolaire et les comportements violents.

 

Ainsi, sur l’année 2017-2018, 40 enfants ont été soutenus pour les frais scolaires et environ 100 enfants en situation de rue dans le centre-ville de Goma ont pu bénéficier de différentes activités. Sur 36 enfants qui ont terminé l’année scolaire : 33 ont réussi et 3 ont échoué. Parmi les 33 enfants : 5 élèves passent du cycle primaire au cycle secondaire, 27 montent dans des classes supérieures dans un même cycle et 2 rentreront à l’Université.

 

Au-delà des activités de soutien et suivi scolaire pour une partie des enfants du groupe, des activités de type récréatif ont été organisées. Ces activités sont ouvertes à tous les enfants en situation de rue, en centre-ville de Goma : 2 rencontres récréatives avec les enfants et leurs parents ou tuteurs, 2 repas solidaires dont un dédié à la distribution des chaussures, 2 rencontres récréatives avec les enfants et les parents-tuteurs, 1 Journée co-animée avec MSF et La Bobo Mobile, 1 séance de sensibilisation sur les IST/MST et VIH/Sida. Egalement des temps d’échanges et de discussion avec les enfants finalistes ainsi que des visites dans les milieux de vie afin de renforcer les liens ont été réalisées par l'équipe bénévole.

 

Le groupe Enfants de Goma vise à :

-          Assurer la continuité dans le parcours scolaire des 36 enfants soutenus l’an dernier ;

-          Permettre à d’autres enfants en situation de rue de suivre une scolarité dans de bonnes conditions, en particulier pour les filles les plus vulnérables, grâce au travail mené par les volontaires qui se sont engagés bénévolement dans le groupe ;

-          Offrir des moments de détentes ludiques et récréatifs, mais aussi des activités psychoéducatives à tous les enfants en situation de rue en centre-ville de Goma, souhaitant participer aux activités

 

Pour l’année 2018-2019, il s'agit de pouvoir garantir aux 36 enfants soutenus l’année dernière de continuer leur scolarité dans de bonnes conditions mais aussi d’inclure de 4 nouveaux enfants. En dehors de la vie scolaire, il s’agit également de favoriser des rencontres et des temps de partages, de discussions autour de parcours de vie entre eux et les adultes qui les soutiennent et les encadrent.

 

Si chaque personne soutenait un enfant en situation de rue à Goma, alors peut-être, nous contribuerions à leur donner de meilleures chances d'apprendre et de prendre leur vie en main !

 

En finançant la scolarité[1] d’un enfant en situation de rue, vous lui permettez d'accéder à l'éducation, et de l'encourager à quitter progressivement la rue. Vous contribuez à soulager une partie des charges financières de sa famille ou de son tuteur.

Il est demandé à chaque enfant parrainé de participer également aux frais, en fonction de ses moyens. Cela permet de le responsabiliser et de l’impliquer dans la démarche qui doit rester participative et volontaire. Ainsi, en fonction des fonds collectés et des moyens disponibles, les enfants peuvent participer aux frais d’uniforme et/ou de fournitures scolaires.

 

Un grand merci pour votre mobilisation !

 

https://www.facebook.com/groups/enfantsdegoma/

 

 

[1] Les frais scolaires dans les écoles publiques sont répartis comme suit :-  Ecole primaire : 35$ par trimestre-  Ecole secondaire : 65$ par trimestreLes matériels et fournitures scolaires représentent un forfait de 30$ par enfantL'uniforme (chemise, pantalon pour les garçons et jupes pour les filles, chaussures) avec logo de l'école est de 30$.Les frais annexes (bulletins, cahier de communication et journal de classe) s'élèvent à 5$. L'année scolaire compte 3 trimestres.A noter que dans le système public congolais, les enseignants sont quasiment peu payés, souvent avec des mois de retard, et disposent de très peu de matériel didactique. Aucune cantine scolaire ou restauration existe. Les enfants doivent donc se débrouiller pour manger.

Organisé par

Ghislaine BOYER