Un second souffle pour Cyrielle, Benoît et Tylian

Organisé pour : Cyrielle

Bonjour à tous et bienvenue ! 

Pour un manque de 5,3 heures de cotisations, la CPAM refuse de rembourser à mon ancienne entreprise, les 6 mois d'indemnités journalières qu'elle m'avait avancé lors de mon arrêt maladie pour grossesse multi-pathologique. Malade de la mucoviscidose et jeune maman d'un petit bout de bientot 5 mois, j'ai dû m'arrêter de travailler afin de pouvoir m'occuper de Tylian sans empiéter sur mon état de santé. En ne vivant que sur le salaire de Benoit, mon compagnon, nous devons donc rembourser à mon ancien employeur la somme de 2100€... C'est le coeur lourd, mais plein d'espoir, que nous créons cette cagnotte en ligne.

 

 

Je vous explique plus en détails :

 

Je suis atteinte de la mucoviscidose depuis ma naissance et l'arrivée de ma grossesse fut une merveilleuse nouvelle pour Benoît et moi. Mais lorsque l'on vit avec la mucoviscidose, rien n'est jamais simple. Je me suis toujours efforcée d'avoir une activité salariale. Toutefois, allier vie familliale, mucoviscidose (traitements, soins, kiné) et profession était déjà en soi un défi (que dis-je, un véritable challenge! ). Je ne pouvais donc pas travailler plus d'un tiers temps. 

 

 

Au fur et à mesure de l'avancée de la grossesse, plusieurs pathologies sont apparues et se sont accumulées (oui bon, on a un peu l'habitude, c'est vrai). Entre mon absence de prise de poids (après l'accouchement, nous avons constaté que j'avais perdu 8kilos), la diminution de ma capacité respiratoire, l'apparition d'un diabète gestationnel précoce (avec mise sous insuline 3fois/jour) et enfin l'inattendue cholestase gravidique ; je n'ai eu d'autre choix que d'arrêter de travailler à 2 mois et demi de grossesse (une décision difficile à prendre que de me mettre en arrêt maladie). À force de patience, d'hospitalisations répétées et d'un soutien sans faille de mon conjoint, nous avons tout de même réussi à mener la grossesse jusqu'aux 37 semaines tant désirées, terme auquel nous avons pu prévoir un déclenchement sans compromettre mon état de santé et celle de Tylian. Il est inutile de préciser que rien ne s'est passé comme prévu, mais nous y sommes arrivés ! Ce fut un travail d'équipe qui dura 8 mois, mais notre petit trésor fut enfin avec nous en ce 10 juillet, avec ses 10 petits doigts (j'ai compté) et une parfaite santé ! 

 

 

Le début d'une nouvelle vie, notre indestructible duo, un bébé d'Amour et 8 kilos de moins et une capacité respiratoire en dessous de 40% pour maman ! Mais, quel bonheur ! 

 

 

Et... SURPRISE ! Je reçois un appel de la CPAM début septembre pour m'allerter qu'il ne me reste plus qu'une semaine pour contester la décision de la CPAM concernant mes indemnités journalières... (hum... QUOI ?!!) Et oui, avec toute cette agitation, le courrier concernant cette décision était passé à l'as (on ne m'y reprendra pas, promis). En effet, après plusieurs échanges entre mon entreprise et la CPAM concernant mes bulletins de salaires, il s'est avéré qu'il me manquait 5,3 heures de cotisations pour pouvoir prétendre aux indemnités (ET pour l'arrêt maladie ET pour le congès maternité). C'est une blague, cela ne peut etre qu'une blague...  

 

Nous avons donc fait appel auprès de la commission de recours à l'amiable. Nous avons envoyé un dossier que nous pensions très explicite de notre situation familliale et financière (fous que nous sommes), avec différentes lettres du corps médical, d'une assistante sociale, de mon entreprise... Nous avons donc vécu exclusivement sur le salaire de mon conjoint depuis. Après 3 (interminables) mois d'attente, la réponse est tombée la semaine dernière : le dossier est REJETÉ.

Pour 5,3 MALHEUREUSES heures, la CPAM refuse de faire preuve d'indulgence et nous laisse avec une dette de 2100€ à rembourser à mon entreprise.

 

 

Colère. Je suis en colère. Je suis triste. Je ne COMPRENDS PAS cette injustice ! j'ai travaillé et cotisé à hauteur de mon tiers temps. Où cette cotisation est-elle allée? À qui/quoi a-t-elle servi puisque je n'en ai pas vu la couleur ?

 

La situation pourrait presque être drôle. Benoît qui travaille dans le social et moi qui m'investis dans le milieu associatif, voilà que je fais don de mes heures de cotisations (un peu de rire, un peu de larmes aussi).

 

Okay, on inspire, on souffle. Ça va aller, il le faut !

 

Nous y voilà, nous sommes le 29 novembre et nous sommes à bout de souffle

Une amie m'a alors parlé des cagnottes en ligne. Oserions-nous y croire? 

Quand il n'y a plus de solutions, on tente le tout pour le tout, quitte à mettre notre fierté dans le fond de notre poche.

 

Nous sollicitons donc votre aide à vous: nos proches, nos amis ; mais aussi à vous, inconnus d'un autre coin de la france qui avez eu le courage de lire mon récit jusqu'au bout ! (et je vous en remercie 1000 fois). Chaque euro offert sera un euro de moins à sortir de notre poche... Alors, on espère. L'espoir n'est-il pas, avec l'amour, un formidable moteur dans notre vie ?

 

 

(On me dit dans l'oreillette que tous les paiements sont sécurisés !)

 

 

Merci infiniment pour votre soutien, moral ou financier ! 

 

Cyrielle, Benoît et Tylian

2 370 €

Collectés sur 2 100 €
112%

118 Jours restants

71 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

jean-philippe hochet a participé

Marie jose Afan de rivera a participé 20 €

Véronique BORDES a participé

Cathy Escalant a participé

serge CLUZEAU a participé 50 €

Léa LJ a participé 20 €

Betty Boopp a participé 20 €

Laurent Duvignac a participé

Céline Rabeil a participé

Youssef Said a participé

Cyril Banseret a participé 35 €

Maïté Martin a participé

Ariane Le Bouedec a participé

estelle berges a participé 10 €

Pat Roinard a participé

Laetitia Kreuer a participé 30 €

Anne-sophie EDOUARD a participé

dussaux Marie jose a participé

Marie Libermann a participé 10 €

An Ba a participé 20 €

Eric Ossul a participé

Odile Bizet a participé

Bertrand Guillon a participé 50 €

jean pinto a participé 30 €

Le 15 décembre 2017
jean-philippe hochet
Nous sommes aussi avec vous par la pensée... Famille Hochet
Le 2 décembre 2017
Youssef Said
Je vous souhaite que du bonheur à vous 3
Le 2 décembre 2017
Cyril Banseret
c normal Ben a été la pour certain d entre nous dont je fais parti passez de bonne fête
Le 1 décembre 2017
Eric Ossul
pas de problème, nous serons toujours là pour vous , nous vous embrassons très fort ;
Le 30 novembre 2017
Nicole Tron
Nicole et virginie vous font de gros bisous
Le 30 novembre 2017
Ludivine Bach
Bonjour, Positivez, le système est tel qu'il est, c'est triste, mais soyez fort... bises a vous 3.
Le 29 novembre 2017
Natacha julien Ville delbes
Bonjour, on n’en se connais pas Cyrielle, mais on a eu la chance Natacha et moi de connaître Benoit à la formation à l’afpa et on n’en peux pas’ rester sans rien faire. On vous embrasse à tous les 3 Natacha, Maell, Julien
Le 29 novembre 2017
Dominique Sourisseau
Quoi dire ma petite Cyrielle ? Je ne laisserai pas de place à ma colère par respect envers votre dignité face à cette injustice, donc nous sommes de tout cœur avec vous, et comprenons combien il a été difficile pour vous de faire cette cagnotte. La solidarité l'emportera. On vous embrasse très affectueusement.
Le 29 novembre 2017
Alain LLUCH
Tenez fort, l'amour est plus fort que la connerie administrative.
Le 29 novembre 2017
Jérôme Pinto
Coucou à vous trois, Benoît même si on ne se voit pas beaucoup tu restes dans mon cœur j espère pour vous que la situation va s éclaircir plein de bisous