Aller au contenu principal

Levée de fonds BACLOHELP

Organisé pour : Collectif BACLOHELP et autres requérants

Le Collectif BACLOHELP vous remercie pour votre aide et votre soutien financier.

 

Malgré le renvoi de l'AMM devant le juge que nous venons d'obtenir du Conseil d'Etat (Décision 426486), nous avons encore besoin de vous.

 

Pour plus de détails : http://baclohelp.org/index.php/donner-soutien-financier/

 

Vos dons nous permettent de faire face aux frais directs et indirects afférents à la défense de vos droits (2400 euros viennent par exemple d'être mis à notre charge pour les frais d'instance dans la décision du Conseil d'Etat n°422582 du 8 juillet 2019, voir ici), aux procédures en cours et en préparation aux fins d'obtenir un accès au baclofène POUR TOUS jusqu'à 300 mg par jour, dans les conditions les plus sécurisées possibles, que ce soit dans une RTU ou dans une AMM.

 

Sans rentrer trop en détail sur les procédures (parce que c'est technique et ennuyant), nous avons à ce jour déposé trois recours (numéros 417607, 422582 et 426486, cliquez sur les liens pour les consulter) devant la justice administrative visant notamment à obtenir :

 

- l'annulation ou la réformation de la décision de l'ANSM du 24 juillet 2017 et la réparation de ses conséquences sur l'accès aux soins

 

- la réformation de la communication du directeur de l'Agence du médicament

 

- la prise en charge et la sécurisation de la prescription du baclofène à haute dose, dans l'intérêt de tous et du baclofène à moyen et long terme

 

- la délivrance sans difficulté du médicament dans les pharmacies

 

- la réformation de la RTU et de  l'AMM octroyée le 23 octobre 2018

 

- l'invalidation scientifique de l'étude CNAMTS-ANSM-INSERM et son exclusion des fondements des décisions du directeur général de l'ANSM

 

- la prise en compte des expertises des spécialistes du baclofène et de l'épidémiologie, des témoignages de médecins et de patients pour évaluer sereinement le rapport bénéfice / risque du baclofène dans le traitement de l'alcoolo-dépendance.

 

Nous devons pouvoir financer la défense de vos droits, les frais de procédures, les frais de copie, d’impression, d’envoi et disposer d’une réserve pour faire face :– à la mise à notre charge des frais d'instance ou des frais de défense de l’Agence : c’est parfois le prix à payer pour pouvoir obtenir de petites avancées pour tous (deux requérants physiques et deux associations – AUBES et COLLECTIF BACLOHELP – ont pris la responsabilité de porter les affaires devant la juridiction administrative dans l’intérêt de tous, il est normal de demander à tous de participer aux sommes dont ils sont ou peuvent être redevables)– à des expertises supplémentaires notamment en épidémiologie / statistique si nécessaire.Si jamais il restait un peu d’argent après tout cela, nous dédommagerions ceux qui ont passé et continuent de passer du temps libre, beaucoup de temps libre, bénévolement, pour que ce combat soit remporté (notamment au cabinet SPINOSI-SUREAU qui a mis à notre disposition lors du premier recours trois avocats aux Conseils, un assistant et une secrétaire pour la bonne cause, sans toucher aucune rémunération).

 

La démarche de don est simple, rapide, et adaptée à toutes les bourses. Que vous donniez 5, 10, 20, 50 euros ou plus, votre aide nous sera extrêmement précieuse.

 

Le montant récolté est public, mais votre don est anonyme.

 

Les sommes recueillies seront équitablement réparties entre le Collectif BACLOHELP et les autres requérants (deux personnes physiques et l’association AUBES) notamment au prorata des sommes mises à leur charge. Lorsque toutes les procédures seront allées à leur terme, nous détaillerons sur baclohelp.org l'utilisation des sommes recueillies.

 

 

 

 

Thomas MAËS-MARTIN au nom du Collectif BACLOHELP

 

Organisé par

Thomas MAËS-MARTIN
Le 16 juillet 2019
Gerbaud Guillaume
Je suis moi-même un traitement au Baclofène depuis maintenant 1 an et demi et il m'a permi de sortir de mon alcoolisme chronique. J'ai cependant du faire des pieds et des mains pour pouvoir avoir 240mg par jour, sans quoi je n'aurai jamais réussi. Pour se faire j'ai du me procurer en plus de l’ordonnance de mon psy (80mg/jour) une ordonnance au nom de ma compagne (80 mg/jour), puis de trouver deux pharmacies et de jouer sur le faite que je demande des ordonnance renouvelable et donc de pouvoir m'approvisionner tous les 21 jours... alors je vous soutiens à 100%!!! Merci!!!
Le 23 novembre 2017
Lydie BREDIF
Quelle déception de constater qu'il faut encore se battre alors que le Baclofène a permis de changer la vie de nombreuses personnes (dont celui de mon mari et accessoirement la mienne et celles de ses enfants). Merci pour votre engagement et j'espère que cette injustice sera réparée grâce à votre action.
Le 4 novembre 2017
Anonyme
: )
Le 4 novembre 2017
Gontran
J'ai perdu ma fille a cause de l'alcool. J'avais contacté une asso pour l'aider, mais rien, il ne lon jamai rapele. Maintanen c est a vous que je fai cofiance
Le 4 novembre 2017
Kerm
Bonjour Thomas, tenez-bon! Il y a des rageux qui sont furieux que vous vous soyez bougé à leur place mais tenez bon, c'est super ce que vous faites ! A propos, pourquoi vous ne lancez pas un forum non tenu par un (e) gourou?
Le 2 novembre 2017
Olivier B
Médecin prescripteur de baclofène depuis des années, la décision de l'ANSM m'apparaît une régression absurde et infondée, allant à l'encontre de la santé des personnes qu'elle est censée défendre. Donc le soutien concret de cette démarche pétitionnaire est un des moyens utiles pour imposer une modification de cette réglementation mal conçue.
Le 30 octobre 2017
Anonyme
Merci pour votre combat pour la reconnaissance du baclofène mais également contre cette désinvolture insupportable dont ont fait preuve les autorités de santé: annonce sans préavis, en plein été. Cela a généré des diminutions brutales du traitement en établissements de santé, ce qui est préjudiciable aux patients.
Le 27 octobre 2017
Agnès HUET
Merci pour tout ce que vous faites, c'est formidable! Agnès
Le 27 octobre 2017
philippe grunberg
Médecin prescripteur, le baclofène n'est pas un traitement miraculeux et il est parfois délicat à manier mais c'est devenu un outil indispensable de ma pratique quotidienne. Limiter la posologie de la RTU n'a pas de sens et nous fait revenir 3 ans en arrière dans la confusion la plus totale pour les médecins, et l'angoisse pour les malades efficacement traités par des posologies supérieures à 80 mg.
Le 26 octobre 2017
Anonyme
Merci infiniment de votre travail pour notre cause :) J'avoue ne pas avoir la force de faire plus qu'un don en ce moment mais je suis de tout coeur avec vous. Le baclofène a changé ma vie et je souhaite de tout coeur qu'il soit le plus facilement accessible aux autres personnes qui en ont besoin.