Aller au contenu principal

Levée de fonds BACLOHELP

Organisé pour : Collectif BACLOHELP

Le Collectif BACLOHELP vous remercie pour votre soutien financier.

 

Il nous permettra de faire face aux frais directs et indirects afférents à la défense de vos droits, aux procédures en préparation aux fins d'obtenir l'annulation de la décision de l'ANSM du 24 juillet 2017 et son traitement pénal.

 

Pour plus de détails : http://baclohelp.org/index.php/donner-soutien-financier/

 

Dans le détail de ce que nous allons faire de cet argent :

– couvrir nos frais d’envois (recommandés, impression, timbres, timbres fiscaux pour les procédures),

– si nous ne faisons intervenir aucun avocat, cela ne coûtera rien à part le temps que nous passons à préparer l’affaire (le recours en annulation et le référé-suspension),

– si nous faisons intervenir un conseil en tant que relecture spécialisée des recours, cela peut coûter de 2 000 à 8 000€ en fonction de la compétence de la personne et de la difficulté de ce que nous lui demanderons,

– en revanche, si l’affaire va en appel, il faudra joindre une expertise supplémentaire par prudence. Il est absolument impossible d’avoir un coût précis à vous fournir, mais selon le budget et la difficulté de l’expertise commandée (il va de soi que plus elle est complète, plus elle donne de chances de gagner le contentieux, plus elle coûtera cher). Cela peut aller de 3 000 à 15 000€ à titre indicatif,

– enfin, si les recours doivent aller en cassation devant le Conseil d’Etat (si nous gagnons par exemple devant le Tribunal administratif et la Cour Administrative d’appel, l’ANSM peut se pourvoir en cassation sur les deux recours), là nous sommes serions dans l’obligation légale de recruter un avocat spécialisé dit “Avocat aux Conseils”. Leur nombre est d’une cinquantaine, ce sont pour la plupart des Professeurs Agrégés des Universités, des anciens magistrats devant le Conseil d’Etat ou la Cour de Cassation. Leurs honoraires sont sans commune mesure avec ceux des avocats lambdas. Dans cette hypothèse, il est là aussi impossible de donner un chiffre précis, cela va dépendre de la gourmandise de l’Avocat aux Conseils, de sa notoriété, de son envie de se battre pour rien ou pas. Cela peut aller de 8 000€ pour une seule affaire à 30 000€ pour les deux recours.

En conclusion, comme vous le comprendrez, il est rigoureusement impossible de donner un devis précis de ce que tout cela va coûter. La fourchette va d’une centaine d’euros dans le meilleur des cas à 50 000€ euros dans le pire des cas. Pour défendre l’intérêt de tous. Ces informations sont facilement vérifiables sur internet.

 

99 Jours restants
46 Participations
Je participe

Organisé par

Thomas MAËS-MARTIN
Le 23 novembre 2017
Lydie BREDIF
Quelle déception de constater qu'il faut encore se battre alors que le Baclofène a permis de changer la vie de nombreuses personnes (dont celui de mon mari et accessoirement la mienne et celles de ses enfants). Merci pour votre engagement et j'espère que cette injustice sera réparée grâce à votre action.
Le 4 novembre 2017
Anonyme
: )
Le 4 novembre 2017
Gontran
J'ai perdu ma fille a cause de l'alcool. J'avais contacté une asso pour l'aider, mais rien, il ne lon jamai rapele. Maintanen c est a vous que je fai cofiance
Le 4 novembre 2017
Kerm
Bonjour Thomas, tenez-bon! Il y a des rageux qui sont furieux que vous vous soyez bougé à leur place mais tenez bon, c'est super ce que vous faites ! A propos, pourquoi vous ne lancez pas un forum non tenu par un (e) gourou?
Le 2 novembre 2017
Olivier B
Médecin prescripteur de baclofène depuis des années, la décision de l'ANSM m'apparaît une régression absurde et infondée, allant à l'encontre de la santé des personnes qu'elle est censée défendre. Donc le soutien concret de cette démarche pétitionnaire est un des moyens utiles pour imposer une modification de cette réglementation mal conçue.
Le 30 octobre 2017
Anonyme
Merci pour votre combat pour la reconnaissance du baclofène mais également contre cette désinvolture insupportable dont ont fait preuve les autorités de santé: annonce sans préavis, en plein été. Cela a généré des diminutions brutales du traitement en établissements de santé, ce qui est préjudiciable aux patients.
Le 27 octobre 2017
Agnès HUET
Merci pour tout ce que vous faites, c'est formidable! Agnès
Le 27 octobre 2017
philippe grunberg
Médecin prescripteur, le baclofène n'est pas un traitement miraculeux et il est parfois délicat à manier mais c'est devenu un outil indispensable de ma pratique quotidienne. Limiter la posologie de la RTU n'a pas de sens et nous fait revenir 3 ans en arrière dans la confusion la plus totale pour les médecins, et l'angoisse pour les malades efficacement traités par des posologies supérieures à 80 mg.
Le 26 octobre 2017
Anonyme
Merci infiniment de votre travail pour notre cause :) J'avoue ne pas avoir la force de faire plus qu'un don en ce moment mais je suis de tout coeur avec vous. Le baclofène a changé ma vie et je souhaite de tout coeur qu'il soit le plus facilement accessible aux autres personnes qui en ont besoin.