Soutenons MARC dans son combat contre la maladie

Organisé pour : Association Le Petit Marc

Bonjour à toutes et à tous,

 

Né en mars 2000, Marc est un jeune adulte  atteint d’une maladie orpheline incurable, le syndrome de Nétherton.

 

         Sa maladie ne lui laisse aucun répit et l'organisme de Marc ne supporte plus les antibiotiques

 

A la demande de son médecin, son traitement par les phages mis en place depuis l'été  2016 (non pratiqué en France) doit être poursuivi.  Plusieurs séjours à l'institut ELIAVA à Tbilissi sont programmés sur l'année 2018. Nous devons réunir 15 000 €.

Sa maladie, le syndrome de Nétherton, et ses complications ne lui laissent aucun répit.

 

          Ce pays se trouve hors Communauté Européenne. Aucune aide ne nous  sera apportée. L’ensemble des frais sera à la charge de sa famille.

 

           Les fonds supplémentaires récoltés serviront à régler toutes les autres factures liées aux soins de Marc et non pris en charge par la Sécurité Sociale (cures thermales et crèmes hydratantes notamment).

 

En effet, malgré une prise en charge à 100 % en ALD, les frais non pris en charge par la Sécurité Sociale ou par la mutuelle sont très élevés.

 

Plus d'informations sur Marc et sa maladie sur notre site  :

http://www.association-lepetitmarc.com

 

 

 

 

 

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés

Merci à tous

220 €

Collectés sur 15 000 €
1%
251 Jours restants
5 Participations
Je participe

Actualités

Le 3 avril 2018 Catherine PINGLOT a écrit :

Le 31 mars 2018, les membres de l'association "Le Petit Marc" se sont réunis en Assemblée Générale. Le coût de la thérapie par les phages de Marc s'est élevé à 15 118 € en 2017.... aucune aide possible car cette thérapie est non reconnue par la France. Pourtant, les résultats sont là pour Marc : pas de septicémie en 2017 ni d'hospitalisation, sa peau est plus belle. Les américains commencent à s'intéresser à cette thérapie : vous pouvez lire une interview citant le cas de Marc en suivant le lien : https://motherboard.vice.com/fr/article/j5dpm8/les-virus-sont-peut-etre-les-antibiotiques-du-futur?utm_campaign=sharebutton

 

Vos dons permettront de financer les soins en Géorgie pour 2018.

 

Merci pour Marc et sa famille.

 

Catherine PINGLOT

Présidente de l'association "Le Petit Marc"

 

Retrouvez l'actualité de notre association sur notre site : https://www.association-lepetitmarc.com/

Le 10 février 2018 Catherine PINGLOT a écrit :

Merci de visionner ce reportage pour comprendre la nécessité des soins de Marc en Géorgie. Il apparait vers la 4ème minute et vers la 12ème minute.

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=aVTOr7Nq2SM&feature=share

 

Chaque don compte !

 

Catherine PINGLOT

 

Présidente de l'assocation "Le Petit Marc"

 

Plus d'information sur le site de l'association

 

https://www.association-lepetitmarc.com/

Le 30 janvier 2018 Catherine PINGLOT a écrit :

Marc doit continuer son traitement par les phages. Celui-ci ne peut pas être fait en France. 

 

Vous pouvez visionner le reportage sur les phages sur TELEMATIN

 

https://www.france.tv/france-2/telematin/402151-sante-lutter-contre-la-resistance-aux-antibiotiques.html

 

Merci à tous pour vos dons et partages !

Le 14 janvier 2018 Catherine PINGLOT a écrit :

Bonne année à tous pour 2018.

 

Le combat de Marc contre la maladie continue et les besoins financiers pour le soigner sont toujours très importants.

 

Aidez-nous à réunir des fonds pour que ses souffrances soient atténuées grâce au traitement par les phages et aux cures thermales.

 

Merci pour lui

 

Cathertine PINGLOT

 

Présidente de l'association "Le Petit Marc'

 

Plus d'information sur notre site :

 

https://www.association-lepetitmarc.com/

 

 

Organisé par

Catherine PINGLOT

Marie-Claude David a participé

Laurence Stahr a participé

CHRISTINE CORBEAU a participé

Cécile Heffernan a participé

Cathy Fauquet a participé 30 €

Le 20 mars 2018
Marie-Claude David
Nous vous souhaitons bon courage, en espérant que vous atteindrez rapidement la somme souhaitée.