Aller au contenu principal
Solidaire contre le harcèlement et le sexisme

Solidaire contre le harcèlement et le sexisme


Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !

Bienvenue sur cette cagnotte solidaire !

Nous avons décidé de lancer une cagnotte pour aider deux femmes professionnelles du vin, Fleur Godart et Sandrine Goeyvaerts dans leurs actions en justice, qui nous l'espérons servira d'exemple et fera réfléchir ceux qui se permettent d'avoir des comportements violents et sexistes.

Celles-ci ont décidé de porter plainte après la publication d’une caricature dans un magazine du vin : l’une en a été la cible directe, l’autre a subi une campagne de harcèlement pour en avoir dénoncé le caractère sexiste.

L’argent récolté servira à payer les frais liés à ces actions : constats d’huissiers, consignations de partie civile, frais d’avocat et de dossiers, etc...

Les faits :

Un dessin dégradant et méprisant, présenté comme une caricature, est publié dans la revue En Magnum. Il montre une agente en vins en train de "monnayer son corps" pour tenter de vendre du vin à un caviste dans cette période difficile.

Sandrine Goeyvaerts a réagi immédiatement face à ce dessin sexiste. Fleur Godart y est immédiatement identifiée grâce à un faisceau d’indices aussi évidents que concordants. S’ensuit alors une campagne de harcèlement et discrédit particulièrement à l’encontre de Sandrine Goeyvaerts : menaces, insultes sexistes, grossophobes, psychophobes, remise en cause des compétences professionnelles ou personnelles, attaques sur les mœurs, diffusion de photos relevant d’un cadre intime : le tout s’étalant sur plusieurs semaines.

Leur action :

Elles ont décidé, toutes les deux, de déposer plainte pour injures publiques, diffamation et injures sexistes publiques. Elles ont demandé à Maître Eric Morain de les défendre.

Au-delà de leur cas particulier, c’est aussi une façon de signifier qu’il existe des limites, et que le sexisme et les injures quelles qu’elles soient, ne doivent plus avoir droit de cité en 2021.

Nous les soutenons

Nous avons décidé de les soutenir, parce que les femmes, féministes, qui osent dénoncer les comportements sexistes subissent souvent ce genre d'attaque. Et que les harceleurs et agresseurs agissent en toute impunité, profitant de la loi du silence qui règne dans le monde du vin.Cela doit cesser.Parce que c'est inacceptable.

Besoin de vous

C'est là que vous intervenez ; en effet, dans les affaires comme celles-ci, peu de femmes portent plainte et font appel à la justice.Pour deux raisons :

- c'est à elles de prouver qu'elles sont victimes et se confronter encore une fois à leur(s) agresseur(s). C'est d'une violence rare, inouïe même. Il faut répéter encore et encore son histoire, et même preuves à l'appui, espérer être crue. Il faut relire la violence des mots, des menaces, revivre les émotions qui y sont liées. Et y passer un temps considérable.

- ces démarches ne sont pas gratuites : une constatation par huissier, c'est déjà̀ plusieurs centaines d'euros... et ce n'est que le début d'un long chemin. Avant d'aboutir à quoi que ce soit, il faut plusieurs mois...

Nous faisons donc appel à votre solidarité́.

A quoi va servir cet argent?

D'abord à régler les premières factures d'huissier qui ont constaté les faits.

Ensuite à régler les frais d'avocat, et de justice, encore à déterminer.

Nous nous engageons à reverser l'argent excédentaire - s'il y en a - à une ou plusieurs associations d'aides aux victimes de violences faites aux femmes.

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun·e participe du montant qu'il-elle souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de les aider ? Partagez cette cagnotte !

Merci à toutes et tous !

Qui sont-elles ?

Fleur Godart est agente en vins, autrice (les livres Pur Jus tome 1 et 2) et militante féministe. Elle s’est notamment illustrée en lançant une série de cuvées de négoce militantes. « Putes féministes », « Male tears », quelques noms de cuvées évocateurs et engagés.

Sandrine Goeyvaerts est caviste, autrice (4 livres parus, dont Vigneronnes, un livre centré uniquement sur les femmes du métier) et militante féministe également. Elle a créé en 2017 l’association Women do Wine, dont elle est présidente et qui œuvre à une plus grande visibilité des femmes du vin.

Qui sommes-nous ?

Paye ton pinard est un compte Instagram, créé pour recueillir la parole des femmes, qu’il s’agisse de sexisme ordinaire, de violence sexiste ou sexuelle. Nous restons anonymes pour des raisons de sécurité tant pour les femmes dont nous accueillons les témoignages que pour nous-mêmes.

5 556 € Collectés sur 10 000 €

55%
26 Jours restants
232 Participations

Organisateur

Payetonpinard

Profil vérifié

Bénéficiaire

Fleur et Sandrine