Aller au contenu principal

Solidaire avec votre boutique AVELIS de Cavalaire

Organisé pour : bruno

Bienvenue sur cette cagnotte !

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tous !

Des milliards annoncés, mais des miettes pour les Commerçants !

Derrière les annonces du Gouvernement, la réalité est toute autre pour de nombreuses structures et principalement pout les petits commerçants et artisans (beaucoup dans mon entourage).

extrait de Philippe Maurel. Directeur de la publication l’echommerces et gérant de sociétés depuis 1989 :

"Si le gouvernement a consenti un geste envers les indépendants, notre société n’a pas vraiment pris conscience que nos entrepreneurs, ces forces vives de la nation, n’ont aucun filet de sécurité. Les commerçants en font partie, aujourd’hui pour beaucoup leur survie est en jeu, mobilisons-nous ! Des milliards d’euros sont injectés en quelques jours, pour soutenir l’économie, mais les critères d’attribution ont-ils bien été évalués ? Devons-nous accorder des milliards d’aides aux entreprises qui font depuis des années de confortables bénéfices et qui se sont constituées des trésors de guerre nichés dans des paradis fiscaux. L’argent est le nerf de la guerre dit-on, notre Président l’assure « il n’y aura pas de faillite à cause du coronavirus », mais concrètement aujourd’hui des dizaines de milliers de « petits entrepreneurs » ne bénéficient pas d’un soutien financier leur permettant d’assurer leur survie. La plupart des mesures visent à reporter les échéances, mais des milliers de commerçants reportent déjà leurs échéances de mois en mois ! Il faut supprimer ou abaisser fortement toutes les charges durant quelques mois. Impôts, prélèvements sociaux, loyers, crédit, taxes locales... ces frais doivent être réduits au minimum. Et pourquoi pas demander aussi la contribution des assurances, des supermarchés, des géants de l’e-commerce ? Après tout, en temps de guerre, les secteurs qui souffrent le moins, ne devraient-ils pas eux aussi faire un effort ? N’oublions pas que derrière chaque vitrine, chaque comptoir, des hommes et des femmes luttent et des familles souffrent. Alors même s’il faut toute proportion gardée, là aussi il y a des vies à sauver !"

Organisé par

cdci
Profil vérifié