Aller au contenu principal

Aidez-nous à sauver notre maison

Organisé pour : croci Lazare

Des nouvelles de notre histoire de fou. Pour le moment, la banque nous propose de geler uniquement un mois de crédit (pas avant deux mois le temps de faire le nécessaire). Or, nous devrons bientôt payer un deuxième loyer environ 700 euros courant octobre.

Nous avons rendez-vous avec une assistante sociale et une avocate grâce à l'intervention d'une amie.

Malheureusement, nous dépassons les plafonds avec deux salaires moyens. Je ne sais vraiment pas comment nous allons pouvoir vivre en ayant double charge.

Les minutes me paraissent être des heures....

Merci à tous ceux qui nous soutiennent, merci pour les cartons qu'il va falloir remplir le coeur lourd.

 

N'hésitez pas à partager à nouveau.

 

 

 

Aujourd'hui, la triste nouvelle est tombée: un arrêté de péril imminent nous oblige à quitter au plus vite notre maison car y habiter est devenu trop dangereux.

 

Nous n'avons toujours pas été reconnu en catsatrophe naturelle donc nous n'avons droit à aucune indemnisation.

 

Un nouveau chapitre s'ouvre. N'hésitez pas à partager notre histoire : la solidarité est notre seul espoir à ce jour.

 

 

Encore milles mercis

 

 

 

 

 

Merci de prendre le temps de me lire.

 

Il y a 6 ans, nous avons acheté à crédit une maison avec beaucoup de travaux à réaliser. Nous avons retroussé nos manches et avons tout refait, passant des soirées entières et des week-ends à travailler sans relâche pour rénover notre chez nous sacrifiant parfois des moments de partage avec notre petit garçon âgé alors de cinq ans.

 

Nous avions presque terminé les travaux lorsque des fissures sont apparues sur la façade et à l'intérieur de chez nous. Aujourd'hui, nous ne pouvons plus ouvrir la porte d'entrée.Tous les murs et plafonds de chacune des pièces que nous avions refaites sont fissurés.

Dans la chambre de notre fils, nous ne pouvons plus fermer sa fenêtre. Dans certaines pièces nous avons du poser des étais afin de nous protéger en cas d'effondrement.

Après expertise, il s'avère que ces fissures sont dues au fait que la maison se trouve sur un sol argileux qui a fortement bougé en raison des épisodes de sécheresse de ces deux dernières années.

 

Nous avons donc déposé une demande de reconnaissance de catastrophe naturelle afin que notre assurance puisse financer les travaux de consolidation en sous-oeuvre (coût 40 000 euros) et à l'intérieur ( 40 000 euros de travaux réalisés). Malheureusement, notre vie s'est arrêtée lorsque nous avons eu une réponse négative.

 

Engagés dans un crédit immobilier, nous ne pouvons obtenir de nouveaux crédits pour réparer la maison. Les jours passent et les fissures continuent de s'agrandir. Nous sommes désespérés car nous n'avons aucune solution pour trouver cet argent. L'assurance ne veut rien entendre.Nous risquons de perdre notre maison et de nous retrouver à la rue car nous n'aurons pas les moyens de payer un autre logement. Voila pourquoi aujourd'hui, nous faisons appel à vous....

 

Chaque jour je me réveille la boule au ventre en me demandant comment cette histoire se terminera, toujours la même question : allons-nous tout perdre et nous retrouver dehors, sans toit sur notre tête ?

Chaque euro que nous gagnons est mis de côté dans l'espoir un jour de pouvoir réparer la maison. Mais, nous ne parvenons déjà pas à boucler les fins de mois..alors économiser 80 000 euros semble irréalisable.

 

A bout de force, je jette une bouteille à la mer,en espérant que vous serez sensible à notre appel. Merci du fond du coeur...heart

 

Une maman très inquiète pour l'avenir de sa famille...

 

Organisé par

Dorine croci