Aller au contenu principal
aider mon elevage mais aussi les autres

aider mon elevage mais aussi les autres


Bienvenue sur cette cagnotte !

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Merci à tous !

Je m'appelle Florence, j'ai 49 ans et mon compagnon Daniel a 59 ans :

Nous sommes parents de 9 enfants car nous sommes une famille recomposée. Issue d'un BEPA agricole "équin et culture fourragère", j'ai travaillé pendant plusieurs années dans le monde agricole comme palefreniere, ouvrier maraichère, ouvrière avicole, vachère etc.

J'essaie de changer de métier mais rien n'y fait : Pour vivre, j'ai besoin d'animaux et de campagne autour de moi.

J'aime la vie à la ferme, il n'y a pas un jour pareil. J'aime passer des heures auprès de mes brebis et chèvres dont je suis propriétaire.

Nous étions sur la commune du Pellerin sur des terrains qui sont la plus part en friche que nous debrouissaillons tous a la main fur a mesure.

Nous contruisons des abris a fur a mesures .

Nous emmenons tous les jours avec notre micro tracteurs l eau dans des bidons de 20 litres car sur les parcelles nous n avons pas acces a l eau.

Lors des agnelages ,nous surveillons a la lampe de poche car nous n avons l electricite.

On a beaucoup de contrainte mais on ai tenace.

Jai fait le choix d'une agriculture bio par conviction afin de donner mon empreinte dans la protection de l écosysteme et manger sain

Puis en 2019, On a développé un atelier de poules pondeuses et de volailles de chair pour poursuivre la commercialisation de ses produits et de ses derivés en vente directe sur les marchés.

En 2020,nous avons acquis des anes qui me font le bonheur

En 2021,nous avons acquis 4 vaches gersiaise

Nous avons pris une location d un local pour faire un magasin et stocker le fourrage qu on achete a un agriculteur local ,car on n'a pas assez de foncier.et que nous trouvons de fermage sur le Pellerin

Le projet qui me tenait a coeur,c'est la création d une ferme pedagogique.

Mon désir d’accueillir des familles, d’éveiller des enfants, les initier à l'agriculture, aux animaux, . Mon rythme quotidien sera la création d'un parcours de visite, avec des panneaux détaillés sur le mode de vie de chaque espèce, la proposition d’ateliers avec les animaux et des après-midi découverte à la ferme.

J'aime parler de mes poules et moutons et chevres etc...ET JE VEUT

Partager cette passion et le pourquoi?

Je veut que apprendre a proteger l'ecosysteme ,en protegeant la terre et les animaux et insecte

Nous avons tous subit la secheresse,le gel,le froid,le manque d herbe, les renards,les chien en divagation,etc....

la crise du covid 19,, mais on tenait bien (car pas le droit de faire les marches) et là,cou de massue sur la tete.

Et puis le 1 er septembre,le jour de la rentrée scolaire de mon fils

Des personnes sont venue anéantir nos projet d avenir en nous a vider presque la totalité de mon cheptel

Je reçois un appel d'un ami qui m'explique qu'an allant nourrir les animaux,il a retrouvée les poulailler vide J'arrive et découvre l'horreur plus de volaille ,il me manque des brebis avec leur agneaux . Mes caisses de transport qu on a laissé sur place , tout ce qui faisait ma vie depuis un peu plus de trois ans.

Cela fait la quatrieme fois.

700 volailles toutes races confondus(poules,poulet,pintade,oie,cane) et brebis

Je suis anéantis ,en colere mais je garde le sourire.

Je vous avoue que j ai voulu tous arretez mais comme un client m a dit un jour,c'est faire gagner le voleur.

On s est meme poser la question si c'etait pas un concurrent.

c'est a dire une perte FINANCIERE importante qui me fait arretez avant la fin de saison

Tout ça voler en une fois sans que personne voit ou entend

Apres une attente de trois mois,l assurance a trancher,ils ne remboursent qu au prix d achat les poules et poussin,les charges d exploitation et autres il n en prennent pas en compte.

car il faut continuer a payer la location du local,TPE, alarme,assurance etc......

C'est le desespoir car nous avons du fermer avant la fin de saison pour evitez encore plus de perte,malheureusement n ayant plus de recette,cela tire sur la corde.

Nous avons droit a aucune des aides annoncés de l etat ou autres car nous avons plus de 45 ans

Le remboursement n a permis de rembourser qu une partis des fournisseur

Les voleurs ont gaché des heures,des jours,des mois,des années de travail et c'est mes clients et mes animaux et mes fournisseurs qui vont en partissent

Notre projet d'acquerir une exploitation afin de créer la ferme pedagogique,d'acquerir du matériel agricole pour devenir automne,avoir du foncier plus fonctionnel et contibuant a la sécurité et bien etre animal et humain se sont anéantie lorsque,les voleurs sont venu devalisé notre travail

Nous avions trouve la ferme mais suite au vol de mon exploitation ,la banque nous a laissé tombé,elle nous a refuse le credit et d augmenter l autorisation de decouvert.

Elle nous a meme viré et enlever l autorisation de decouvert

nous n avons plus tresorie actuellement .donc c'est complique lorsque les fournisseur veulent le paiement a la commande .

Et pour rajouter une couche ,j ai un fournisseur qui a refuser d annuler une commande et de me livrer me met en faillitte .et m empeche de payer mon fournisseur principale

Nous avons reussi a faire une vente en fin d année mais ce n ait pas suffisant pour la banque.

Notre camion a commencer a defaillir(grosse panne)

Mon proprietaire du local qu'on louer nous à viré sans preavis parce que j avais un loyer en retard donc plus de magasin,cela devient une catastrophe,

2 eme cou de massue : la grippe aviaire qui était là dans l ombre ressurgit,elle arrettent d autres eleveur comme moi.

La France n’est pas épargnée. Un premier foyer d’influenza aviaire hautement pathogène a été détecté le 26 novembre dans un élevage commercial de poules pondeuses dans le département du Nord.

Le 16 décembre, un foyer de type H5N1 a été confirmé dans un élevage de canards prêts à gaver dans le Gers, premier foyer avicole mis en évidence dans le Sud-Ouest depuis le début de ce nouvel épisode. Depuis, plusieurs départements du Sud-Ouest ont été touchés avec de nombreux cas dans les Landes et les Pyrénées atlantiques, notamment.

Alors que la situation commençait à se stabiliser dans le Sud-Ouest, les foyers d’IAHP ont fortement augmenté dans les pays de la Loire depuis fin février.

Dans deux départements (Vendée et Loire-atlantique), une diffusion rapide du virus d’IAHP est observée et de nouvelles mesures de contrôle sont déployées. Elles visent à ralentir la propagation du virus. Cependant, le département de Vendée compte désormais à lui seul davantage de foyers que le Sud-Ouest. Et la progression continue dans l'ouest de la France.

Des mesures de police sanitaire sont prises à chaque fois qu’un foyer est détecté pour prévenir toute diffusion du virus :

abattage préventif des animaux dans un périmètre défini par arrêté préfectoral,

désinfection des sites,

interdiction des mouvements de volailles dans des zones de protection et de surveillance définies autour des foyers. dont j en fait partis.

plus de poussin,abattage pour certains ,plus de marchés .

mise à l’abri adaptée des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours ;

interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés donc

La vente de volailles est interrompus pour une longue période (pour beaucoup d agriculteur).je suis vide de volaille,plus de poule a vendre,plus d oeuf a vendre ,bref plus rien.

On ne sait pas quand on va pouvoir réprendre l 'aventure.

mon assurance ne prend pas en charge ,cette pandemie.

L augmentation du carburant ,des céréales,EDF,angrais nous fragilise deja.

Les banques ne sont pas au rendez vous.

L'etat nous promet des aides mais si c'est comme le covid 19,tous le monde n'aura pas droit.

Les rapaces sont de sortis.

Apres de longue recherche,nous avons enfin trouve une exploitation en location vente ,le temps de vendre mon pavillon,nous vivons en caravane.

Réparer voir achetez un nouveau camion pour faire les marches quand cela va reprendre.

Quelle que soit la forme que revête votre aide, qu'il s'agisse du partage de cette collecte sur les réseaux ou d'une contribution financière je vous remercie le plus sincèrement du monde.

Une partis de cette cagnotte sera redistribué à mes partenaires si cela atteint le plafond qu on s est fixé.

Plus vous serez nombreux a nous aider car je fait cette cagnotte pour mon exploitation mais aussi pour tous les autres eleveur avec qui je travaille qui ont tous perdus ou sur le point de tous perdre.

Aidez nous agriculteurs,aviculteur maraicher français car avec les soignants,nous sommes les premiers mayons de la chaine.

Pour ceux qui souhaitent contribuer par chèque ou en espèce, voici mon adresse postale :

La bergerie de flo

Mme Colas Florence

5 b rue de l'etier

44640 Le pé de buzay

Merci d'avoir pris le temps de nous lire, merci de nous suivre, de partager et de nous soutenir

florence,Daniel et ses enfants

85 € Collectés sur 300 000 €

0%
73 Jours restants
4 Participations

Organisateur

COLAS FLORENCE

Profil vérifié

Bénéficiaire

colas florence