Skip to main content
sandra

sandra


Bonjour à tous !

Je fais appel à votre soutien et à toute votre générosité pour accompagner sandra dans son combat

Cette cagnotte permettra de l'aider à financer une procédure de recours en justice.

En effet après avoir subi une réelle injustice de la part de l'administation française, sandra se bat aujourd'hui à travers un appel pour obtenir réparation et reconnaissance de sa capacité à exercer son métier mais aussi sa passion.

Tous, grâce à votre aide, vous pouvez lui permettre de faire aboutir cette démarche longue et coûteuse.

Tous les dons sont les bienvenus, même les plus petits.

C'est tous ensemble que nous pouvons faire bouger les choses, alors d'avance merci à tous les participants.

Son histoire

Pour tout ceux qui ne connaissent pas ma situation.... je suis ads depuis août 2016, a la CSP le Havre. J’ai obtenu mon concours en 2018 suite auquel j’ai pu intégrer l’ecole de police de Saint malo le 7 janvier 2019. A la fin de ma scolarité, a quelque semaine de ma ceremonie il est mis fin a celle ci pour « inaptitude au port d’arme ». Simplement j’ai obtenu mon habilitation au port du sig juste avant mon stage au Havre. Durant mes années d’ads il ne m’a jamais été fait de reproche sur ma façon de tirer. Les moniteurs en attestent encore aujourd’hui. A l’ecole de police, le brigadier en charge de notre formation tir a écrit deux rapports contre moi, mettant en avant ma « dangerosité » avec mon arme. Or , Je n’ai jamais commis une seule faute de sécurité. Mon seul tort est de sursauter aux premières détonations. Ce qui n’est aucunement dangereux pour moi même ou autrui. Ce moniteur s’est servi de mes sursauts pour établir un lien de dangerosité allant jusqu’à dire que je n’étais pas faite pour mon métier. Suite à ce licenciement, j’ai pu réintégrer mon ancien poste d’ads... armée ! Je suis en effet en brigade de Police secours, et je porte mon arme a chacune de mes vacations. Comme si ma scolarité de gardien de la paix n’avait jamais existé, comme si tout a coup, j’étais apte au port de mon arme ...Aujourd’hui je me bats contre l’administration qui m’a fermer ses portes alors que je voue une passion certaine pour mon travail. Ma requête ayant été rejetée au tribunal administratif, j’ai décidé de me battre jusqu’au bout en faisant appel de la décision.

306 Days left
16 Contributions

Organiser

kéké kevin


Beneficiary

sandra christine