Aller au contenu principal
Courir le marathon de Reims 2022 pour l'ANHET

Courir le marathon de Reims 2022 pour l'ANHET


Bienvenue sur cette cagnotte !

J'ai toujours fait beaucoup de sports et parfois un peu de footing, mais c'est en octobre 2021 que l'idée un peu folle de courir le marathon est venue.

Mon histoire personnelle est très intimement liée au marathon de Reims. Mon père, Jacques POULIN, est décédé à l'âge de 35 ans sur le semi-marathon de Reims en 1987. Foudroyé par un infarctus, lorsque j'étais bébé. Je me suis toujours dit "un jour, je le ferai !", un peu pour conjurer le sort... C'est donc en octobre que l'idée a germé... Les dates s'alignent : j'ai 35 ans, comme lui à l'époque. C'est l'année ou jamais. Mais du coup, une génération après pourquoi faire le semi-marathon, si on peut tenter le double ?

J'ai donc entamé une préparation dans la foulée et j'ai bouclée mon premier semi-marthon, au lac du Der, en juin 2022. Fort de ce succès, j'ai enchaîné sur la préparation du marathon, objectif : Reims, octobre 2022.

Alors pourquoi l'ANHET.f ?

www.anhet.fr/

Diagnostiqué très tôt (à 9 mois) de mon hypercholestérolémie, cette maladie me suit depuis toujours. C'est elle qui a emporté mon père, il y a 35 ans. Il y a quelques années, j'ai découvert l'Association Nationale des Hypercholestérolémies familiales et Lipoprotéines (a) à laquelle j'ai adhéré. On conseille régulièrement aux patients atteints de maladies chroniques de suivre les association de patients, alors pourquoi pas moi ?

L'association fait un travail remarquable pour faire connaître cette maladie en France et favoriser son dépistage.

C'est pour ces raisons, et aussi pour marquer un peu plus le "coup", que j'ai décidé de courir pour cette association et boucler le marathon pour moi, pour eux et aussi un peu pour lui.

Quelques mots sur l’Hypercholestérolémie Familiale :

L'Hypercholestérolémie Familiale ou HF est une maladie caractérisée par une élévation du « mauvais cholestérol » dès la naissance. Dans ce cas, l’hypercholestérolémie n’est pas le résultat d’une mauvaise hygiène de vie et d’une mauvaise alimentation, c’est une maladie familiale héréditaire, la maladie génétique la plus répandue.

L’Hypercholestérolémie Familiale en chiffres :

1 personne sur 250Soit environ 300 000 personnes en France souffrent d’Hypercholestérolémie Familiale hétérozygote.

1 personne sur 2Peut être atteinte d’HF au sein des familles concernées.

1 personne sur 500 000Environ en France est atteinte d’Hypercholestérolémie Familiale homozygote.

L’HF homozygote peut entraîner de très graves complications cardiovasculaires, telles qu’un angor, un infarctus du myocarde ou encore une mort subite précoce avant l’âge de 30 ans voire dès l’enfance, si elle n’est pas traitée.

L’HF hétérozygote est également une maladie grave pouvant entraîner des accidents cardiovasculaires fatals ou non fatals chez environ 50% des hommes avant l’âge de 50 ans et 30% des femmes avant l’âge de 60 ans. Ces accidents peuvent survenir dès l’âge de 20 ans, si elle n’est pas traitée.

En l’absence de traitement, l’état des artères des patients HF à l’âge de 40 ans serait équivalent à celui de personnes âgées de 80 ans.

Plus de 90% des personnes atteintes d’Hypercholestérolémie Familiale ne seraient pas diagnostiquées.

79% des patients et des patientes n’atteignent pas l’objectif thérapeutique de réduction du LDL-Cholestérol (objectif atteint si le taux de LDL-c = 1 g/l) malgré les traitements hypolipémiants et 5 à 10% des patients et patientes HF restent même à des taux supérieurs à 2 g/l malgré les traitements existants.

Effectuez votre don en un clic.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à toutes et à tous !

Crédit photos illustration : Run In Reims by Harmonie Mutuelle Groupe FaceBook

685 € Collectés

0 Jour restant
30 Participations

Organisateur

POULIN Romain

Profil vérifié

Bénéficiaire

Association Nationale des Hypercholestérolémies familiales et Lipoprotéines (a)