Aller au contenu principal

Rotary Club Nice Riviera Côte d'Azur - Studio cyclone au profit du Fond AVENI du CHU de Nice

Organisé pour : Fonds AVENI du CHU de Nice

SÉvènement caritatif Rotary Club Nice Riviera Côte d’Azur - Studio cyclone au profit du Fonds AVENI du CHU de Nice

 

Création d’un salon de coiffure et esthétique au CHU pour les patients en situation de handicap

 

Séance d’indoor cycling + cocktail au Studio Cyclone 47, rue Gioffredo à Nice

 

Le Rotary Club Nice Riviera Côte d’Azur et le Studio Cyclone s’associent pour organiser Mercredi 30 Janvier à 18:30 une séance d’indoor cycling suivie d’un cocktail, au profit du Fonds AVENI du CHU de Nice. L’inscription est ouverte à tous !

 

La participation demandée est de 35€, soit 12€ après déduction fiscale.

(Une attestation individuelle pourra vous être délivrée sur demande par le Fonds AVENI, vous permettant de bénéficier d’une réduction d’impôt à hauteur de 66% de votre don). 

 

Si vous le souhaitez, il est également possible d’assister au cocktail uniquement – il vous suffit de le signaler lors de votre inscription.

 

Descriptif du projet :

 

Les fonds collectés permettront de financer la mise en place d’un mini salon de coiffure et d’esthétique au CHU de Nice, à destination des patients en situation de handicap n’étant plus en mesure d’utiliser leurs membres supérieurs et/ou de se déplacer seuls.

Chaque année, 300 patients sont hospitalisés au service de Médecine Physique et de Réadaptation suite à un AVC, un accident de la vie ou bien à cause d'une maladie neurodégénérative. Le salon bénéficiera à ces patients, afin de leur permettre d'avoir une meilleure image et une meilleure estime d'eux-mêmes, et de profiter de l'ambiance d'un salon de coiffure et d'esthétique convivial.

 

Le projet est porté par :

- le Dr Patricia Panaïa-Ferrari, médecin au CHU de Nice, mais aussi patiente du service

- l'équipe dirigeante du service : Marie-Pierre DUPLAN et le Professeur Manuella FOURNIER

 

Nous vous remercions pour votre soutien.

Organisé par

Frederic Asquiedge