Soutien au Rapport qui Pique du SNPHAR-E

Organisé pour : SNPHAR-E

APPEL À SOUSCRIPTION

Vous êtes déjà praticien hospitalier, ou vous hésitez à devenir médecin, chirurgien, pharmacien, biologiste ou odontologiste des hôpitaux.

Vous êtes usager, partisan d’un hôpital public aux acteurs reconnus !

VOUS L’AVEZ LU (OU VOUS ALLEZ LE LIRE) !

Le Rapport-qui-pique pour réparer l’hôpital public en mal d’attractivité... a été conçu pour vous, à partir de votre expression et est intégralement financé par le SNPHAR-Élargi.

L’élaboration des textes, la mise en page, l’impression et la diffusion de ce rapport officiel de 60 pages ont un coût...

Au-delà des 50 000 e-destinataires que nous avons touchés, une plus grande diffusion et une édition papier sont possibles.

Pour soutenir notre effort, vous pouvez contribuer à hauteur de 5, 10, 15, 20 € ou plus encore si vous le souhaitez.

 

 

0 Jour restant

14 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Organisé par

Yves REBUFAT
Le 16 février 2015
Rémy DOBENESQUE
de la part de Rémy et Catherine D
Le 16 février 2015
Christophe KALADJI
Bon courage !
Le 29 janvier 2015
max doppia
Merci au SNPHAR-E de cette initiative qu'il faut relayer largement.
Le 29 janvier 2015
Richard Torrielli
Courage Yves... Faut parler de la souscription à tout le monde autour de soi, manifestement... Bise Toto
Le 27 janvier 2015
Catherine Balanche-Fey
Merci pour ce rapport, félicitations!
Le 25 janvier 2015
Arnaud PATENOTTE
Bravo et merci pour ce travail, bonne chance pour la collecte! Amitiés.
Le 21 janvier 2015
Jacques BARTHELEMY
Je paye d'abord, je lirai après ! Mais d'ores et déjà je pressens que chacun d'entre nous y découvrira quelque réalité du terrain ! Démarche originale qui je l'espère trouvera un écho favorable auprès des décideurs
Le 21 janvier 2015
Bruno CHARPIAT
Géniale initiative. Je suis heureux de voir tout le travail réalisé: une véritable production intellectuelle, un projet sociétale qui sort la médecine de ses attitudes corporatistes qui ont trop longtemps dominé l'hôpital. De quoi retrouver la confiance dans des soignants qui se démarquent des processus de corruption.
Le 20 janvier 2015
Jean-Marc BALEYTE
Merci !