Aller au contenu principal

La Mini Transat, une maxi aventure ! Cap sur la Martinique !

Organisé pour : Mini Charlotte

Embarquez, cap à l'Ouest sur la Mini Transat ! Une aventure forte de sens et de volonté !  

C'est parti ! Le 1er octobre 2017, je prendrai le départ de la Mini Transat, une course transatlantique en solitaire sans communication avec la terre. Ce projet arrive après quelques années de dériveur (470) à haut-niveau, et surtout après avoir rempli le contrat académique, ayant terminé en juillet dernier mes études à Sciences Po. Je suis désormais à plein temps sur mon projet entre entraînements, recherche de partenaires, communication, comptabilité, bref je suis bien occupée et apprend mille métiers pour réaliser ce projet.

 

 

La Mini Transat, KESAKO ?

 

Créée en 1977, la Mini Transat a lieu tous les deux ans. Elle rallie la France aux Antilles avec une escale aux Canaries. Les plus grands marins sont passés par cette course qui est la porte d’entrée de la course au large : Ellen MacArtur, Yves Parlier, les frères Peyron, Mich Desjoyeaux… Sur le dernier Vendée Globe, 10 marins étaient « Born in Mini » ! Aussi, de nombreux amateurs passionnés (comme moi!) larguent les amarres pour découvrir le large, ils ont entre 18 et 65 ans et viennent de tous les horizons. Le 1er octobre nous serons 84 à franchir la ligne de départ sur nos petits bateaux pour traverser l’Atlantique en solitaire et sans assistance ni communication (seule une VHF courte portée est autorisée). 

 

Pourquoi ce projet un peu fou ?

 

J’ai 26 ans et depuis bientôt 10 ans, je rêve de faire cette course. A l’aube de m’a vie d’adulte, j’ai besoin de me dépasser, de me confronter à mes limites pour savoir qui je suis. J’ai envie de m’accomplir, de bâtir mon existence sur un projet fort, audacieux et humain pour pouvoir accueillir demain une famille, des responsabilités professionnelles. Pour vivre ma vie de manière engagée à l’exemple de ce projet engageant.

La Mini Transat est une aventure humaine. Sur l’océan, nous sommes sans cesse rappelés à notre petitesse. Nous sommes sans cesse appelés à tendre l’oreille pour écouter le bateau qui évolue dans la houle, à regarder les nuages pour comprendre le vent. Nous apprenons à voir le monde. A vivre avec des ressources finies dans un espace confiné. Chaque centilitre d’eau est compté. Nos déchets sont pensés, stockés, limités. Nous apprenons à respecter l’océan, à rester humble face à la force de la nature et face à la fragilité de la vie.

 

Comment ?

 

Pour faire cette course, il ne suffit pas de seulement le vouloir et de s’y inscrire. La route est longue avant de pouvoir être sur la ligne de départ. J’ai du apprendre à naviguer seule en mer, la nuit, le jour, proche des côtes et au large. Pour traverser, chaque skipper doit se qualifier sur son bateau. Deux qualifications sont obligatoires :

- une qualification hors course : parcours de 1000 milles en solitaire entre la France et l’Irlande (le récit de cette épopée ici).

- une qualification en course de 1000 milles Aussi, je dois suivre différentes formations pratiques : stage de survie, stage médical, formation météo, formation électronique, formation composite, formation matelotage… Toutes ces formations sont nécessaires pour prévenir les avaries en mer. N’ayant aucune communication avec la terre, je dois savoir me débrouiller seule.

 

Le petit mot de Charlotte

"Seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin ! Embarquez dans l'aventure, et traversez l'Atlantique avec moi, soyons fous tous ensemble. Que vous soyez jeunes ou moins jeunes, il n'y a pas d'âge pour rêver. Mon rêve quelque part c'est le votre, celui d'oser s'engager, quelque soit votre projet, nous avons tous un océan à traverser pour atteindre nos objectifs. Car la vie est un océan à traverser, avec son lot de difficultés mais surtout de promesses."

 

 


 

Et concrètement, à quoi sert un don ?

Chaque don me permettra de financer :

10€ : un repas chaud sur l'Atlantique ! Pour me nourrir, je fais chauffer sur un petit réchaud des plats apértisés (stockés sous vide) souvent à base de pommes de terre ou de pâtes, meilleurs que les plats en poudre, meilleurs pour le moral !

30€ : une carte marine ! Pour chaque course de 3 à 5 jours, il me faut quasiment 10 cartes marines pour couvrir en détail les zones de navigation, et pour la Mini Transat, 15 cartes sont obligatoires à bord. 

50€ : Une paire de chaussettes étanche ! Vous avez bien lu, des chaussettes étanches. Elles permettent de naviguer les pieds au sec dans des chaussures ouvertes type Crocs. 

100€ : Une formation sur la météorologie pour apprendre à naviguer dans les meilleures conditions de vent 

200€ : Un GPS de secours. L'appareil qui indique la position précise du bateau peut tomber en panne, il est donc plus prudent d'en emmener un de secours à bord ;-) 

500€ : Du matériel vidéo et prise de son pour vous ramener plein d'images de mes aventures 

1000€ : Des panneaux solaires super puissants pour produire de l'énergie tout au long de la Transat. J'en ai besoin pour pouvoir allumer le pilote automatique lorsque je dors par exemple !

2000€ : Un nouveau Spinnaker (voile d'avant) pour filer sur les vagues de l'Atlantique 

5000€ : Le retour en cargo pour le bateau ! Et oui, les bateaux ne reviennent pas en France par la mer, car ils s'abimeraient trop, du coup mon petit bateau reviendra sur un gros bateau avec les autres bateaux ayant participé à la course.

5 352 €

Collectés
0 Jour restant
44 Participations
Je participe

Organisé par

Mery Charlotte

Jamie & Tiph a participé

Quitterie VINCENT a participé

marin de la serviere a participé

Anonyme a participé

Françoise Colonna de Giovellina a participé

Benoit et Caroline Chevallier a participé

Patricia Bourceret a participé

STEPHANE DE DEMANDOLX a participé

PASCALE ARBONEL a participé

Christine et Rémy Dumoulin a participé

Bertrand Merveille a participé

Victor Plé a participé

Henry et Nicole Didot, Adrien, Eloi a participé

Ours Pilepoil a participé

pascal Cornu Thenard a participé

Nath Digne a participé

Sophie et Loic de Gibon a participé

Françoise Maidanatz a participé

Emmanuel THIBAULT a participé

Constance et Alain GICQUEL DES TOUCHES a participé

Pierre PUYBASSET a participé

Dorothée PERTRIAUX a participé

Guy MC Carlota Olivia Paola de Poix a participé

Catherine de Lamotte a participé

Le 13 octobre 2017
Jamie & Tiph
Petit coup de pouce pour les ravitaillements de dernière minute! Merci de nous faire vibrer! J&T
Le 26 septembre 2017
Benoit et Caroline Chevallier
Nous pensons bien à toi cette semaine ... à quelques jours du départ ...Profite bien de cette magnifique aventure 👍 Nous te souhaitons une top traversée et t'embrassons ...Benoit,Caroline,Juliette,Mahaut et Jeanne Chevallier .
Le 26 septembre 2017
STEPHANE DE DEMANDOLX
Bonjour Charlotte, Je serai avec ma femme Anne (de Belloy) ce jeudi au salon du grand Pavois. Nous passerons au vieux port vers 12h30 avec l'espoir de t'y rencontrer pour te souhaiter bonne chance et bon vent.
Le 21 septembre 2017
Christine et Rémy Dumoulin
Tous nos voeux de réussite pour cette entreprise grandiose! Bien cordialement
Le 20 septembre 2017
Bertrand Merveille
Nous sommes tous impressionnés par cette aventure formidable! Bravo Charlotte
Le 20 septembre 2017
Victor Plé
Un grand bravo à toi, je supporterai notre Jeannot tous les jours en te suivant sur Virtual Regatta !
Le 20 septembre 2017
Henry et Nicole Didot, Adrien, Eloi
Chère Charlotte, Nous sommes très fiers de toi! Bravo pour cet immense défi et bon vent! Affections de la tribu Didot
Le 19 septembre 2017
pascal Cornu Thenard
bravo ma fille a passée 2,5 ans en mer avec ses 4 enfants et son mari,, je vous souhaite une belle aventure,, et penserai a vous
Le 18 septembre 2017
Constance et Alain GICQUEL DES TOUCHES
Encouragements des Gicquel 's familly !!
Le 18 septembre 2017
Pierre PUYBASSET
Une participation pour partager ton aventure! un gros M.... pour la mini transat! P