RÉSERVE NATURELLE EN COLOMBIE

Organisé pour : Juan Duputel

Bienvenue sur cette cagnotte !

Je m'adresse à vous pour vous demander de l'aide. D'origine colombienne, je suis émerveillé chaque année avec le nombre de découvertes d'espèces animales et végétales en Colombie, 20 déjà tout au long de cette année. 

 

La Colombie est le deuxième pays au monde ayant le plus de  biodiversité de la planète, on recense 57.000 espèces, dont une grande partie d'oiseaux, amphibiens et orchidées.

 

Cependant, le changement climatique arrive aux paradis sud-américains. Selon l'institut Humboldt Colombie 46% des écosystèmes du pays sont en danger, en sachant qu'il existe 81 types d'écosystèmes différents sur le sol colombien.

 

Depuis des nombreuses années les pays du monde entier se réunissent dans des COP pour essayer de faire diminuer leurs émissions de CO2 sur l'atmosphère, mais les résultats nous laissent beaucoup à désirer en sachant que les pays les plus pollueurs ne font pas les efforts que le monde s'attend. Le climat à bel et bien changé et il est question d'adaptation. 

 

La colombie ne consacre pas de moyens nécessaires à la préservation de tout le patrimoine dont elle dispose, vous en connaissez les raisons, je ne vous apprends rien. 50 ans de conflit laissent un pays avec de grands retards en matière d'éducation, santé et infrastructure si bien que le pays du café et des fleurs fait de progrès.  

 

La réserve umstanda se trouvera à 70 kilomètres de Bogota, dans une Province appelée Tequendama, dont le climat est parfait pour commencer le projet. Les terrains nécessaires à la réserve coûtent en moyenne 100.000000 millions de pesos soit 30.000 € euros.

 

Vos dons m'aideront à l'achat des terrains et également de la mise en place d'une dépollution de sols, car oui nous utilisons beaucoup de pesticides afin de nourrir presque 10 millons d'habitants que compte Bogotá. Une étude sera également réalisée pour voir les arbres d'origine qui s'adapteront le mieux à la réserve. Je ne suis pas seul dans ce projet, nous sommes un groupe qui fait de balades dans la région, ce qui nous a permis de bien repérer l'endroit où se trouvera la réserve. 

 

Je m'engage à la transparence et à l'honnêteté de vos dons. Les personnes qui financeront ce projet recevront:

 

- Une lettre personnalisée de remerciement avec un code qui vous permettra d'entrer à vie à vous et à votre famille à la future réserve. 

 

-Un arbre sera planté à votre nom ou celui de votre famille, vous en recevrez une photo tous les ans. Planter un arbre fait partie de choses à faire dans la vie. Nous le ferons à votre place. 

 

- Également  nous ferons une plaque avec votre nom que nous mettrons dans l'arbre de la reconnaissance juste devant l'entrée de la future réserve, une façon de vous remercier pour l'éternité de votre don. Cet arbre sera réalisé par un jeune artiste Colombien.

 

Je m'engage:

 

- à vous ternir informé de l'évolution du projet.

 

-à la transparence, le projet est certes, au bout du monde, mais j'ai bien conscience que les gens peuvent faire confiance aux nouvelles générations qui veulent faire changer les choses. 

 

-à répondre à toute question et être joignable pour tout renseignement. 

 

Avant que votre générosité se traduise en don, sachez que le mot "umstanda" s'inspire de l'ancien Chibcha (anciens peuples Muiscas habitant la région à l'époque précolombienne) et traduit terre de grands et de dieux. 

 

Je vous remercie de l'intérêt que vous porterez à ce projet, que vous soyez amateurs d'animaux ou d'espèces rares ou de fleurs exotiques. 

 

La planète vous remerciera également, car tout cet effort est en partie pour elle. 

 

Amicalement

 

Juan

 

 

 

1 750 €

Collectés

163 Jours restants

11 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Actualités

Le 18 février 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

L'un de principaux objectifs d'une réserve c'est de faire montrer l'équilibre entre nos besoins et le respect des rythmes de la nature. 

 

 

Le 15 février 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

Une grande partie du departement de Cundinamarca était jadis une mer. En voici en vestige. Grotte de la réserve de la Poma

Le 14 février 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

 

Voici un bel aperçu de la beauté de la flore colombienne

Le 7 février 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

De groupes humains ont vécu dans le département de Cundinamarca. De chasseurs et agricultuteurs travaillaient cette terre jadis couverte par la mer. 

 

Voici des pictogrames rupestres de la réserve Naturelle de la Poma, à quelques kilomètres de Bogotá. 

 

Photo d'Alba Mayorga

Le 26 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

Une partie de la provincia del Tequendama est entourée par des "paramos" de hautes montagnes capables d'absorber l'humidité et la convertir en eau grâce à une végétation riche qui a su s'adapter à de températures basses. 

 

Voici une photo D'iguaque. 

 

Coutoisie de Juan Pablo Rozo

Le 23 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

La ville de Facacativa à 40 kilomètres de Bogota est riche en histoire, ce dans ces montagnes  Tiquesusa, l'un des derniers chefs de la monarchie muisca serait tué par un espagnol, sa mort mettra fin à la conféderation muisca (habitants indigènes précolombiens) qui s'étendait dans un territoire  d'environ 22 623 km².  

 

Pour accéder à la provincia del Tequendama, il faut traverser les montagnes de la ville pour surmonter une partie de la cordillère orientale pour y arriver. 

Le 20 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

Journée typique à Cachipay petite ville à 60 kilomètres de Bogota. Elle fait partie de la province del Tequendama. Pluie + soleil+ terres fertiles est l'équation parfaite pour pourvoir créer une réserve naturelle. 

Le 17 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

English Version

 

NATURAL RESERVE PROJECT

 

Colombia is a country rich in diversity, it is the second country with live bird species, it has 45,000 species of plants (20% of the total worldwide). Many of these species are disappearing by human action (monoculture culture) , destruction of ecosystems, illegal mineral, massive deforestation, pollution of rivers and streams). Colombia is the sixth country with the most water resources on the planet. A country whose mountains are part of the largest mountain range in the world, a country bathed by two oceans (Pacific and Atlantic), its dense Amazon rainforest (110,000 km of national territory) make Colombia a unique and at the same time fragile country.

 

Colombian nature is fragile due to the negative impact of man on the environment and his lack of commitment to adapt his way of life to responsible consumption and respectful of the planet's resources. Climate change does not forgive the tropical countries, the phenomena of children and of the girl are getting stronger, causing extreme climatic conditions between excessive rains and droughts that continue longer and longer. There are many species that will not be able to adapt quickly to these sudden changes.

 

The Umstanda reserve wishes to strengthen knowledge and research to save species threatened by climatic reasons and to make them objects of study to improve their habitats. Reforest primary forests and join the efforts of the international community to reduce the carbon footprint in the atmosphere.

The nature reserve will also aim to provide its facilities for conferences, seminars, training and other activities related to education, culture and the environment

 

Thank you for your help

 

Juan

Le 16 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

Photo prise à Iguaque, on voit la vapeur d'eau baigner les arbres qui alimentent à l'aide de ses racines de petits cours d'eau. 

 

La provincia del Tequendama a le privilège de ces bains de vapeur presque tous les jours en raison de sa proximité à de hautes montagnes qui retiennent la chaleur et la condensent. 

 

La reserve Umstanda aura la chance d'être baignée par ces bas nuages, ce qui lui permettra de voir ses arbres grandir et avoir de grandes racines capables d'absorber beaucoup d'eau. 

Le 14 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

La province du Tequendama est réputée pour cultiver de fruits exotiques. La future réserve aura aussi d'arbres fruitiers. 

Le 8 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

Tous les marcheurs sont les bienvenus dans nos balades mensuelles aux alentours de Bogota. 

Le 7 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :


 

Aperçu d'un paysage dans la provincia del Tequendama, la végétation est luxuriante tout au long de l'année. 

 

 

Le 5 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

La Colombie est l'un de pays qui exporte le plus de fleurs au monde entier, son excellent climat et la fertitilité de ses terres font un mélange parfait.  

 

Voici une photo prise il y a quelques mois lors de la visite au Parc Sabio Mutis. 

Le 3 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

https://anolaima.olx.com.co/cod-vbidm1803-lote-en-venta-en-anolaima-lote-el-descanso-iid-969659156

 

(lien d'un terrain candidat pour la réserve, vous pouvez cliquer dessus et regarder par vous-mêmes les photos du terrain)

 

Un terrain à la vente à 80 kilomètres de Bogota à un prix qui équivaut à 50 millions de Pesos colombiens = +/- 14000 euros.

 

Je vous tiendrai au courant d'une éventuelle visite sur place de la part d'une petit groupe de marcheurs d'Umstanda. 

 

 

Photo des montagnes D'anolaima, province del Tequendama à 75 kilomètres de Bogota

 

Le 2 janvier 2018 JUAN DUPUTEL a écrit :

Un grand merci aux personnes qui m'ont aidé, une réserve est un projet qui se construit pas à pas. 

 

L'argent reçu en ce moment permet de planter une dizaine d'arbres sur un terrain qui équivaut à 30 mètres selon les moyennes de prix des terres dans la province del Tequendama.

 

Continuez à nous suivre sur instagram et twitter, l'aide de tous est nécessaire pour avoir plus d'impact.

 

Merci de votre confiance

 

 

Le 22 décembre 2017 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

La Colombie est le sixième pays ayant le plus de réserve d'eau douce, sur la photo, on peut apprécier la diversité de plantes dont la forme de ses feuilles absorbe la brume, produit des écarts de chaleur et froid.

 

 

Le 21 décembre 2017 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

à propos de moi:

 

Je suis franco-colombien, baignée par les deux cultures, je vis actuellement en France où je finis mes études en psychologie.  

 

Engagé avec l'environnement et desireux de faire connaître davatange les trésors verts colombiens au monde entier. 

 

Je suis journaliste amateur, vous pouvez lire mes articles en lien avec la Colombie sur le petit journal international.

 

Vous pouvez me contacter à tout moment pour plus d'informations sur la réserve. 

Le 20 décembre 2017 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

Scène de la vie rurale de la campagne proche de Bogotá. La femme vient avec son chien faire ses courses. Elle trouve dans la petite voiture provenant de fermes voisines c'est dont elle a besoin. 

 

Une réserve naturelle a pour vocation de préserver l'équilibre entre les activités humaines et le rythme des cycles de la nature. 

Le 18 décembre 2017 JUAN DUPUTEL a écrit :

 

La beauté des paysages colombiens est à découvrir. Voici "El Tablazo" le mont de la table de sa forme carrée. 

 

Notre future réserve sera un paradis de biodiversité. Je vous invite à nous aider. 

 

Photo prise lors de la randonnée du groupe Umstanda le 8 octobre.

 

 

Le 16 décembre 2017 JUAN DUPUTEL a écrit :

UN PEU DE NOTRE HISTOIRE

 

Depuis 2 ans, nous faisons de balades aux alentours de Bogota. Nous avons découvert des endroits magiques comme  Anolaima à 75 kilomètres de la capitale, la ville de fruits du fait de son climat presque parfait  qui favorise la croissance de fruits et de légumes tout au long de l’année.

 

À 6 kilomètres du village il y a « el alto del Mohan » gardé par un vieux lutin qui garderait cet endroit selon le témoignage de plusieurs habitants du coin. D’après la légende en partant vers le village de Tocaima, les Espagnols auraient caché les trésors qu’ils avaient pillés aux indigènes du coin, ils seraient encore cachés quelque part.

 

Nous gardons le souvenir du camping il y a un an à Villa de Leyva, l’une des villes coloniales les mieux conservées de Colombie, où nous  sommes restés presque 3 jours; Où d’un autre camping dans la « laguna de Tota » à 15 kilomètres de Sogamoso ville connue avant l’arrivée des espagnols pour abriter le temple du soleil. Ce lac est le plus grand d’eau douce de Colombie, sa très belle plage blanche attire les foules qui viennent pratiquer de sports sportifs et manger de la truite pêchée directement dans le lac et bien sûr camper sous la lumière de belles étoiles reflétée dans la transparence de l’eau de ce lac presque sorti d’un paysage Alpin .

 

 

Ce sont des expériences qui nous restent en mémoire, le groupe de randonneurs est souvent composé de touristes français qui nous accompagnent  le temps de  finir leurs stages ou de leurs échanges universitaires. Nous proposons une découverte presque gratuite de la beauté que les différents écosystèmes colombiens ont et qui leur rend unique au monde.

 

La Colombie a toujours eu une réputation assez mauvaise vis-à-vis le tourisme, le récent traité de paix et l’émergence d’une classe moyenne font que le tourisme se développe et se démocratise. Il y a une dizaine d’années, prendre un avion pour aller sur la côte caraïbe  coûtait parfois aussi cher que se rendre à Miami ou au Mexique pourtant plus loin.

 

La guerre et la violence on épargne la région de Cundinamarca même s’il y a eu de petites milices des farcs. De nos jours ce n’est plus risqué de s’aventurer dans des sentiers ou dans des chemins qui mènent à des endroits magiques et cachés. Il est intéressant encore de se promener et voir la vie rurale de la Colombie à quelques kilomètres de Bogota, voir leurs traditions, danser au son de leurs fêtes populaires souvent associé à des fêtes Catholiques accompagnées bien évidemment de beaucoup de bière.

 

Nous vous invitons à nous rejoindre sur notre page Facebook (Fondation Umstanda) pour que vous soyez au courant de dernières activités que nous réalisons, environ 2 par mois et de partager notre idée de rendre le tourisme accessible à tous.  

 

Vous pouvez aussi visiter notre site web www.umstanda.com et nous soutenir dans nos futurs projets, tels que le développement d’une réserve naturelle. Nous avons un compte sur Twitter et Instagram. 

 

 

Organisé par

JUAN DUPUTEL

Anonyme a participé 450 €

Anonyme a participé 450 €

Anonyme a participé 700 €

Sonia Acuña a participé 30 €

Anonyme a participé

David Moues a participé 20 €

Philippine Queruau Lamerie a participé 20 €

Marie-Angélique Demeulenaère a participé 20 €

Gilles Bauduin a participé 35 €

Colleen Ní Eanáir a participé 10 €

Anonyme a participé

Le 5 février 2018
Anonyme
Une réserve naturelle de plus c'est toujours positif pour la planète. Bon courage Juan
Le 1 février 2018
Anonyme
très belle initiative. Je vous encourage à soutenir Juan que je connais bien pour mener à bien ce projet.
Le 13 janvier 2018
Sonia Acuña
Une petite aide pour ce beau projet.
Le 3 janvier 2018
Anonyme
Mon petit soutien amicale et citoyen de cette planète
Le 16 décembre 2017
Anonyme
Une initiative digne à soutenir. Vive les réserves !