Aller au contenu principal

S.A.M

Organisé pour : ASSOCIATION SECOND DEPART

Bienvenue sur cette cagnotte !

 

 

 

PROJET

 

« SAM »

 

 

  1. Présentation de l’associationSecond Départ

 

Second Départ est une association qui écoute et vient en aide autrement aux personnes malades de l’alcool et aux familles. Créée en 2009 par Mr Legay Laurent, Président et Mme Bourlart Marie-Jo, Trésorière, tous deux souhaitent aborder la maladie sous un angle différent. Pour cela, l’association adopte une prise en charge de l’environnement global. Elle travaille avec le malade sur des dimensions individuelles, familiales et sociales. Un autre point fort de l’association est la proximité, l’association s’adapte aux besoins des personnes malades en leur offrant différentes possibilités de prise en charge. Second Départ souhaite être au plus près du malade et de sa famille, c’est pourquoi les interventions se font dans tout le département du Pas-de-Calais en réalisant des visites à domicile et dans les structures, des réunions et groupes de parole qui s’effectuent dans plusieurs communes et les bénévoles sont joignables à tout moment, lorsque la personne malade ou la famille le désirent. Les actions sont diversifiées et ont pour but commun de lutter contre la dépendance à l’alcool et les comportements à risque liés à la consommation. C’est pourquoi Second Départ sensibilise le public à la maladie, en effectuant des événements, des réunions de prévention à la Garantie Jeune et récemment en publiant le livre « Second Départ se Dévoile » qui est un recueil de témoignages sur la maladie de l’alcool.

      Vous trouverez plus d’informations sur les actions et les outils dans le petit livret de l’association « Qui sommes-nous », joint à ce dossier.

 

 

 

  1. Présentation du projet« SAM »

 

SAM, connu de tous, signifie Sans Accident Mortel et il est le conducteur désigné qui ne consommera pas d’alcool lors d’une sortie afin de reconduire le groupe au retour. Entre amis, il est parfois difficile d’établir un SAM ou d’effectuer un planning qui permettra à chacun de prendre en charge ce rôle une fois son tour. Il est également parfois difficile d’assumer ce rôle et de ne pas se laisser tenter par la boisson alcoolisée. Aussi chez les jeunes, il arrive que le conducteur soit désigné au sein de la soirée. Et malheureusement, il se peut que toutes les personnes présentes consomment de l’alcool et que l’une d’entre elles se dévouera pour reprendre le volant, malgré le taux d’alcool ingéré et malgré le danger que cette personne représente.

 

Il existe un manque de prise de conscience aux dangers liés à l’alcool, et notamment des dangers routiers. L’alcool au volant est réglementé à 0.5 gramme par litre de sang. Cela signifie qu’on ne peut conduire si notre taux est égal ou supérieur à 0.5g pour les conducteurs confirmés. Pour les conducteurs ayant un permis probatoire, la réglementation s’élève à 0.2 gramme par litre de sang. Les lois concernant l’alcool au volant existent car les chiffres d’accidents de la route sont affolants.

 

 

 

L’alcool est une des premières causes de mortalité sur les routes, 1/3 des accidents mortels est causé par la consommation d’alcool. Chaque année en France, plus de 1 000 personnes sont tuées dans des accidents de la route avec alcool. Le week-end, 1 accident mortel sur 2 est causé par l’alcool et ¼ des personnes tuées ont entre 18 et 24 ans. Une personne ayant consommé de l’alcool a huit fois plus de risques d’être responsable d’un accident mortel.

 

C’est à partir de ce constat inquiétant qu’est né le projet SAM, nous sommes tous responsables de la sécurité routière. Pour lutter contre ces accidents, l’association Second Départ souhaite proposer à tous, pour toutes sorties, un service SAM. Ainsi, un bénévole de l’association prend en charge le rôle qui lui est attribué pour amener les personnes désireuses au lieu entendu et de les ramener au domicile une fois la sortie terminée.

 

Une légère somme sous forme de dons est demandée aux personnes qui souhaitent bénéficier de ce service, il est entendu que ce don est reversée à l’association afin de contribuer à la continuité et au développement du projet Sam. Ce don fait également preuve de la confiance que s’attribuent les bénéficiaires et les bénévoles. La situation financière de chacun est prise en compte dans le tarif souhaité afin d’éviter toute exclusion. Le geste est bien plus symbolique que l’argent en lui-même, ainsi le bénéficiaire contribue à l’évolution de l’association et à accorder une confiance quant au retour. Ce partage permet de participer à une action juste et préventive.

 

 

 

  1. Réalisation

Profil des bénéficiaires du service SAM 2017

 

6

 

Communauté d’agglomération Hénin-Carvin

38

 

Communauté d’agglomération de Béthune-Bruay, Artois-Lys Romane

26

Communaupôle Lens-Liévin

Territoire

 

22

Masculin

48

Féminin

Sexe

 

/

[+60]

12

[50-59]

4

[40-49]

16

[30-39]

8

[20-29]

30

[-20]

Âge

 

L’activité « Sam » de l’association Second Départ regroupe et agit au sein de 150 communes du département du Pas-de-Calais, notamment le Bassin Minier. C’est ainsi que plus de 500 000 habitants peuvent bénéficier de ce service préventif. Effectivement, la sécurité routière apporte une préoccupation particulière en ce mois de Janvier 2018 avec la réflexion de nouvelles réformes au sujet des limitations de vitesse mais aussi de l’alcool au volant. Le gouvernement a ainsi présenté plusieurs mesures ce mardi 9 janvier 2018, destinées à diminuer le nombre de morts sur les routes. Second Départ contribue à ces actions en prévenant les accidents mortels liés à l’alcool, qui rappelons le sont au nombre d’un sur trois.

           

            La sécurité routière est un enjeu majeur de santé publique et de protection des personnes, il existe réellement des lacunes concernant cette sécurité routière et notamment des dangers liés à l’alcool. Notons qu’en 2016, près de 3500 personnes ont été blessés et hospitalisés suite à un accident de la route impliquant un conducteur alcoolisé. A partir de ces chiffres, nous constatons que beaucoup n’associent pas que l’alcool au volant est un réel danger … Une personne ayant consommé de l’alcool qui reprend le volant, risque 8 fois plus de subir un accident mortel qu’une personne sobre, elle risque donc de se tuer ou de tuer quelqu’un d’autre. Au sein de l’association, beaucoup de personnes malades ont eu leur permis retirés dû à l’alcool et certains ont déjà eu de graves accidents, mettant en cause leur santé, la santé publique et parfois la vie d’autrui. Second Départ souhaite prévenir des dangers et des risques sur la route, et c’est pour une bonne cohésion sociale que ce service s’applique à tous. Rappelons également qu’un accident mortel avec alcool sur deux a lieu le week-end, et que deux accidents mortels avec alcool sur trois ont lieu la nuit. L’association se doit d’intervenir la nuit et le week-end, ses bénévoles prennent en compte cette notion et acceptent les horaires que les bénéficiaires prévoient.

 

            Le service « Sam » est un moyen préventif pour la sécurité routière mais ce service se doit également de respecter l’environnement. Notons que le domaine du transport représente à lui seul 34% des émissions de CO2, ce qui en fait le secteur le plus polluant. La voiture est un moyen de transport polluant, par exemple un trajet en voiture coûtant 2 000€ par an rejette1 000kg de CO2 dans l’atmosphère contre un trajet en bus coûtant en moyenne 310 euros par an et rejette entre 70 et 200kg de CO2 dans l’atmosphère.

 

 

 

Mais le problème des transports en commun est qu’ils n’emmènent pas forcément aux endroits voulus et aux horaires souhaités. C’est pour cela que Second Départ aimerait investir dans l’achat d’un minibus, pour éviter de déplacer deux ou trois voitures lorsque les bénéficiaires du service « Sam » sont par groupe de cinq ou dix. Avec l’investissement d’un minibus, le service « Sam » pourrait également proposer le co-voiturage à différentes personnes souhaitant sortir le même soir et par conséquent, de pouvoir accepter toutes demandes. Il est incontestable que tout partenaire du projet « Sam » sera diffusé sur l’extérieur du minibus. Ainsi, ce projet préventif propose également une dimension plus adaptée à l’environnement.

 

Bénéficier du service « Sam », c’est adopter un moyen de transport sécurisé, c’est prévenir des dangers liés à l’alcool et lutter contre les accidents mortels liés à l’alcool. Rappelons-le, 1 009 personnes ont été tuées en 2016 dans les accidents de la route impliquant un conducteur alcoolisé. Les chiffres sont effrayants et bénéficier du service « Sam », c’est une assurance pour les parents d’adolescents et/ou de jeunes adultes qui sortent en boîte de nuit, c’est une assurance pour l’entourage et c’est l’assurance de rentrer chez soi en évitant la perte du permis, la cellule de dégrisement, la mort et la culpabilité d’avoir enlevé la vie à autrui. Le projet « Sam », un projet de prévention routière, est une lutte contre les accidents de la route, mortels ou non, liés à la consommation d’alcool. C’est une lutte pour prévenir des dangers existant liés à la consommation d’alcool au volant. C’est une lutte pour prévenir des idées reçues sur l’alcool. C’est un projet préventif qui mérite un développement et une reconnaissance.

 

 

 

Le projet « Sam » va contribuer à réduire les chiffres inquiétants sur les accidents de la route mortels avec alcool.

 

Frih Aline,                                                                                         Legay Laurent, Président,

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés

Merci à tous

50 €

Collectés
0 Jour restant
3 Participations
Je participe

Organisé par

Laurent Legay

Laurent Legay a participé 10 €

Laurent Legay a participé 20 €

Armelle Boitel a participé 20 €