Aide à la diffusion du film "Regarde Ailleurs"

Organisé pour : Arthur Levivier

Bonjour à toutes et à tous,

 

Tout d’abord merci d’accorder de l’attention à notre projet. Si vous lisez ces lignes c’est certainement que vous avez apprécié le message que porte notre film “Regarde Ailleurs” et nous en sommes très touché.e.s.

 

Si vous n’avez pas encore vu le film, pour le visionner c'est ici

 

Nous vous proposons ici d’aller plus loin et de nous aider financièrement pour :

- nous permettre de lancer notre cinéma itinérant.

- nous permettre de continuer à faire des films

 

Si nous avons décidé de rendre le film accessible gratuitement sur Internet, c’est parce que nous tenons à ce qu’il soit vu par le plus grand nombre. Cependant, la diffusion sur internet a ses limites… Premièrement, dépendante des groupes affinitaires sur les réseaux sociaux, elle touche majoritairement des personnes qui sont déjà sensibles à la cause que défend le film. Deuxièmement, elle ne permet pas de débattre après visionnage. Pour cette raison, nous souhaitons aller nous même, physiquement, à la rencontre du public.

 

Nous avons déjà projeté la première version du film dans le Lycée Léonard de Vinci à Calais. La réaction des 60 lycéens présents ce jour là nous a confirmé la nécessité de réaliser ce projet. Tous sont restés attentifs tout au long de la séance et lors du débat qui a suivit, nous avons pris conscience de la portée informative et pédagogique du film. Les lycéens ont fait des remarques tel que “ j’ai compris qu’il ne faut plus croire tout ce qu’on voit à la télé ” ou “ j’étais anti-migrant mais maintenant je les comprends et j’ai envie de les aider ”... Cette projection a aussi mis en lumière le fait que même les habitants de ces régions ne sont pas au courant de ce qu’il se passe tout près de chez eux.

 

Pour lire l'article sur cette projection publié dans La Voix du Nord c'est ici !

 

 

Dans un premier temps, nous avons besoin d’aide pour montrer le film “Regarde ailleurs” aux premiers concernés (exilés et habitants du Pas-de-Calais) et prendre des nouvelles des personnages du film.

 

Dans l’immédiat, l’objectif est de faire vivre le film “Regarde Ailleurs” en commençant par le diffuser dans les régions qui sont les plus concernées par le sujet. Nous commencerons par aller dans les différentes zones où se regroupent les gens qui espèrent rejoindre l'Angleterre afin de leur montrer à eux mais aussi à la population locale. Nous contacterons les mairies, salles des fêtes, lycées, associations, cinémas de quartier, centres culturels, centres de vacances et tout autre organisme ou personnes qui pourra nous aider à organiser des projections sur le parcours.

 

Dans ce premier parcours nous prévoyons de retrouver certains des personnages du film et autres amis rencontrés à Calais. Nous savons par exemple que certains sont désormais en Angleterre et en Belgique. Ces retrouvailles nous permettront de leur montrer le film mais aussi de constater par nous même leurs conditions de vie dans ces différents lieux. En Angleterre, sont-ils satisfaits de leur nouvelle vie ? En Belgique, comment fonctionnent les réseaux de solidarité qui permettent à la plupart de dormir au chaud ? Nous prévoyons de réaliser de courts reportages pour partager cette mise à jour avec vous.

 

Le planning d’ici la fin du mois d’avril :

 

- Diffusion du film principalement dans les lieux qui ont le matériel nécessaire et dans la limite de nos moyens et disponibilités.

- Préparation du parcours des projections dans le Pas-De-Calais et à travers la France.

- Remise en état du camion prété pour le projet.

 

Notre objectif : Commencer les diffusions itinérantes le 1er Mai 2018.

 

POUR ATTEINDRE CET OBJECTIF, VOUS POUVEZ NOUS AIDEZ A FINANCER :

 

La remise en état du camion (1000 euros) :

 

 

Le camion est essentiel pour ce projet car il nous permet de se déplacer de manière autonome, de transporter le matériel mais aussi de se loger et d’avoir un espace de travail pour réaliser des films sur la route. Jusqu’au mois de septembre, nous avons la chance de nous faire prêter un camion qu’il nous faudra simplement remettre en état avant de partir…

 

Le matériel nécessaire pour les projections en plein air

 

- Projecteur HD plein air

- Une toile avec portique

- Enceintes

- 2 micros pour faciliter les débats

- Groupe électrogène pour alimenter le projecteur

- Barnum pour protéger le matériel en cas de pluie

- Panneau Solaire pour travailler dans le camion (sans dépendre du générateur)

- Autres petites choses : Tapis, chaises pliantes, chambres à air ou coussins pour s'asseoir, lampes et guirlandes pour éclairage, câblage…

- Boitier 4G pour connexion internet

 

- Frais pendant le voyage (nourriture et essence principalement)

 

Dans un deuxième temps, si la cagnotte fonctionne bien, les sous récoltés nous permettront de financer la réalisation de nos prochains projets.

 

Jusqu’ici, le financement de nos films s’est toujours fait par nos propres moyens, qu’ils soient humains ou financiers. Pour le film “Regarde Ailleurs”, caméras, ordinateur, tournage et tout le processus de réalisation a été financé par moi même (Arthur Levivier), principalement en travaillant en tant que jardinier. Sophie Bastian, m’a aidé à faire le montage pendant près de 5 mois, sans aucune rémunération.  

 

Nous sommes aussi en lien avec Diopside Studio, nouvelle société de production qui travaille à donner la parole à des talents émergents. Etienne Milliès-Lacroix producteur associé m’accompagne depuis le début de la création de “Regarde Ailleurs”. Une partie de la musique libre de droit a été trouvé sur internet et une autre partie a été composé gratuitement par Grégoire Terrier, un des deux autres associés de Diopside. Mathilde Milliès-Lacroix, troisième et dernière associée, s’occupe de la structure administrative et financière de cette jeune société.

 

Ce film a donc été produit grâce à l’investissement de chacun.e par passion et pour seule volonté de faire passer un message fort. Nous sommes aujourd’hui très content.e du résultat mais épuisé.e.s. Le manque de moyen ne nous permet pas d’avoir une vision à long terme et c’est pourquoi nous faisons appel à votre aide via le financement participatif.

 

smileysmileysmiley

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter car en plus de répondre à vos interrogations, elles pourront nous aider à mieux penser notre projet et l’améliorer. Vous pouvez nous écrire à cette adresse : arthuractivideo@gmail.com

 

Nous avons pour le moment indiqué un objectif de 5000 euros qui correspond à la mise en route de notre projet.

 

Si vous souhaitez apporter une aide autre que financière, vous pouvez nous aider à trouver des espaces près de chez vous où nos films pourront être projetés.

 

heart Un grand merci pour votre participation heart

___________________________________

 

Mais au fait, qui sommes nous ?

 

Nous faisons toutes et tous partie du collectif Activideo. Il permet de nous réunir autour de valeurs communes - passion pour la vidéo, besoin de s'investir pour des causes utiles, donner la parole à ceux qui ne l'ont pas, se rapprocher de l'humain, faire voir le réel - pour essayer de mieux comprendre le monde qui nous entoure… 

 

Arthur Levivier,  cadreur, monteur et réalisateur 

pointilleux

 

Sophie Bastian, cadreuse et monteuse

patiente

 

Etienne Milliès-Lacroix, producteur

expérimenté

 

Gianna Moroldo Bianchi, cadreuse, monteuse et réalisatrice

innocente

 

Alex, traduction, communication et événementiel

érudit

 

Noélie Chelle, productrice

attentionnée

 

Stanley Cara, cadreur, monteur et réalisateur

à l'écoute

 

Julie, monteuse et réalisatrice

précise

 

smiley

 

2 307 €

Collectés sur 5 000 €
46%

25 Jours restants

58 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Actualités

Le 31 janvier 2018 Arthur Levivier a écrit :

- Projection du film (et d'autres petits films) vendredi soir 2 février à Calais (projection semi-public donc nous contacter pour plus d'infos ). Projection suvie d'un débat :)

 

- Projection du film samedi 3 février à Lille dans le cadre du lancement du projet Migraction au cinéma l'Hybride à 19h. RDV 18h30. Projection suivie d'un débat :)

 

Nous irons à deux (Sophie Bastian, monteuse du film et moi même). Cette belle cagnotte nous permettera de nous defrayer les trajets et un petit budget nourriture (l'hebergement nous est offert sur place). Merci à toutes et tous :)

Organisé par

Arthur Levivier

Annik LEMARCHANDS a participé

Anonyme a participé

juliette fortunier a participé

alexandra charier a participé

emmanuelle Barbaras a participé

Véronique Puybaret a participé

susan jais a participé

Denis VIGNIER a participé

Ariane et Patrick Liévaux a participé

Anonyme a participé

Cyril Sellam a participé

nelly levivier a participé

Hervé Charles a participé

Audrey Arjoune a participé

beatrice D'ARCO a participé

philippe levivier a participé

Anonyme a participé

Vincent Le Gars a participé

Michele Roux a participé

Léa Remy a participé

Stéphanie Leduc a participé

Anne Marie Morvan a participé

Pierre-yves GIRAULT a participé

Anonyme a participé

Le 20 février 2018
Annik LEMARCHANDS
Bravo et merci à vous tous pour ce reportage essentiel!!
Le 7 février 2018
Véronique Puybaret
Bravo ! Des images courageuses et rares. Bonne continuation.
Le 4 février 2018
Denis VIGNIER
C'est bien ce que tu fais et c'est nécessaire. Bonne route...
Le 3 février 2018
Cyril Sellam
Bravo pour ce beau documentaire et pour l'investissement personnel !
Le 2 février 2018
Hervé Charles
Merci pour vos efforts et la claque recue!
Le 29 janvier 2018
Anonyme
Merci à Arthur et toute l'équipe pour ce magnifique documentaire ! Il faut le diffuser un max. pour sensibiliser les gens.
Le 28 janvier 2018
Vincent Le Gars
Merci.
Le 26 janvier 2018
Stéphanie Leduc
Merci, ce documentaire poignant est un formidable témoignage pour sortir du mensonge de ce pouvoir d'état/média sans vergogne et montrer ainsi la réalité et toute la Dignité de ces exilés.
Le 25 janvier 2018
Albert Dumoulin
well done
Le 24 janvier 2018
Jeannick Deltour
Merci pour ce témoignage qui n'a pas dû être facile à tourner ...