Aller au contenu principal

PROJET SOLIDAIRE INTERNATIONAL SENEGAL

Organisé pour : Association étudiante d'aide au développement

Qui sommes-nous ?

L’Association Étudiante d’Aide au Développement (AEAD) est une ASBL de droit belge créée en 2014 par des étudiants de l’Université Libre de Bruxelles (ULB), convaincus qu’un monde plus juste est possible à travers un engagement personnel et collectif. Depuis, c'est chaque année une vingtaine d’étudiants de toutes facultés confondues qui se rejoignent pour la solidarité internationale, en mettant en place des projets qui luttent contre les problématiques liées aux inégalités au Sénégal et, depuis 2016, aussi en Belgique.

Au Sénégal, nous menons chaque année un projet de solidarité internationale entre juin et mi-juillet qui est l’aboutissement d’une collaboration étroite avec notre association sénégalaise partenaire Afrique Développement (ADEV), et pour lequel une récolte de fonds active de nos membres est mise en place.

 

Découvrez un résumé en vidéo de nos projets et l'ensemble de nos activités sur notre site internet ainsi que notre page Facebook!

 

Afin de faciliter vos dons, si vous préférez passer par notre compte en banque, nous vous donnons le numéro de compte : 

IBAN: BE92 0689 0670 7123   BIC : GKCCBEBB. 

 

Tous les dons seront directement reservés sur la plateforme leetchi pour notre projet. 

Membres de l’AEAD participants au voyage 2018 avec les habitants du village de Ndadé.

 

En Belgique, nous nous engageons également à sensibiliser les étudiants de notre université aux enjeux de la coopération au développement à travers des ateliers, des conférences et des formations, pour lesquels nous collaborons avec ULB-Coopération, l'ONG de L'Université Libre de Bruxelles. Nous œuvrons aussi concrètement en organisant des actions pour lutter contre les inégalités en Belgique, telles que l’Opération Shoe-Box et l’Opération Thermos.

 

 

Quel est notre projet 2019 ?

 

La salle de classe

 

La première école dans le village de Ndadé date de 2014. Avant cela, les enfants du village devaient marcher 3 kilomètres pour se rendre à l’école de Leona, ce qui avait pour conséquence un faible taux de scolarisation, surtout chez les filles. La création de l’école a permis à 31 élèves d’avoir accès à une éducation dans leur propre village, et a donc permis une amélioration des conditions d’étude des élèves. Cependant, ces conditions d’apprentissage restent difficiles. En effet, nous avons l’année dernière construit en dur une salle de classe pour ces 31 élèves ainsi que des latrines attenantes. Ce projet a stimulé l’intérêt des familles pour scolariser leurs enfants et 30 nouveaux élèves ont été refusés pour manque de place. Ce groupe là a pour l’instant cours dans l’abris en paille. Il serait par conséquent logique et dans la continuité de notre projet 2018 de construire une deuxième salle de classe sur le même modèle que celle existante pour permettre à tous les élèves d’étudier dans de bonnes conditions. Cela permettrait aussi de séparer les groupes par niveau afin que chacun d’eux soit pris en charge par un professeur qui va à leur rythme.

 

Pendant notre séjour, notre équipe proposera des activités aux écoliers et à leurs familles durant les après-midis, allant de discussions sur des thématiques choisies en commun à des tournois de foot ou des confections de bracelets pour garder des souvenirs communs. D'autres jeunes universitaires sénégalais que nous avons rencontré lors de notre voyage 2017 à Potou nous rejoindront pour participer à ces moments, qui s'annoncent riches en échanges.

 

Le financement d’un moulin à mil

 

Notre deuxième projet pour cette année est le financement d’un moulin à mil ainsi que la construction d’un abri pour l’y installer. Le mil est une céréale apportant les besoins nutritifs nécessaires aux enfants en bas âge. Actuellement, le groupement de femmes présent dans le village en charge de moudre le mil au burin perd un temps considérable à cause de manque d’équipement. Pour vous donner un ordre d’idée, moudre 100 grammes de mil avec un burin prend près d’une heure à chaque femme. Grâce au moulin à mil, un kilo de céréale serait moulu en moins de 5 minutes.

Sont également compris dans le budget les formations des femmes à l’utilisation du moulin ainsi qu’à la micro - économie. En effet, en plus de leur permettre de libérer énormément du temps qu’elles passent actuellement à moudre le mil, les femmes du village auront l’occasion de tirer des bénéfices de la vente de mil aux villages voisins et par là mettre en place une micro- économie locale.

 

Qui bénéficie des projets de l'AEAD ?

 

Depuis sa création, l’AEAD a lancé des projets à hauteur de 66.374 €, a apporté de l’aide à 5 villages ruraux du nord du Sénégal et a permis à un total de 5.346 bénéficiaires de voir leurs conditions de vie améliorées. Nos secteurs d’intervention clés sont l’éducation, la santé et l’agriculture. Cette année, nos projets bénéficieront aux 1.673 habitants du village de Ndadé et des villages avoisinants. Cela permettra aux enfants du village d'accéder à de meilleures conditions d'enseignement, ainsi qu'aux enseignants d'obtenir de meilleures conditions de travail. Il permettra également de lutter contre la malnutrition des enfants en bas âge à travers l’utilisation du moulin à mil.

 

 

 

Comment seront utilisés vos dons ?

 

Tous les fonds récoltés par notre association d’ici notre voyage de juin/juillet 2019 seront directement et uniquement utilisés pour le projet de construction de la salle de classe et de financement du moulin a mil. Il nous tient à cœur d’être transparent sur ce point. Le projet percevra l'intégralité de la collecte.

Chaque membre de l’association qui participe au voyage s’engage en effet à s’autofinancer pour tous les frais relatifs au voyage et à la vie sur place (billets d’avions, nourriture, logement et déplacements). L’engagement au sein de l’AEAD est bénévole pour tous les membres.

Chaque montant est important et nous permettra de mener à bien notre projet. Les donations sont anonymes, sauf si vous désirez que votre nom ou entreprise figure dans la liste de nos donateurs.

Ensemble, nous pouvons offrir un accès amélioré à la santé et à l’éducation des habitants de Ndadé. Votre donation permettra d’investir dans la jeunesse sénégalaise de demain, en permettant à des élèves d’étudier dans de meilleures conditions, ainsi qu’aux femmes d’alléger leurs tâches quotidiennes et de mener a bien leurs propres projets grâce au système de micro - économie.

 

 

Le budget prévisionnel

 

Le budget prévisionnel pour le financement du moulin à mil est de 15 000 €. Ce budget comprend l’achat du moulin en tant que tel, la construction d’un abri pour l’y installer ainsi que des formations à son utilisation, sa réparation et à la mise en place d’une micro économie locale.

Le budget prévisionnel de la salle de classe est de 8.500 €. Ce budget comprend les gros-œuvres, la charpente et couverture, la menuiserie, les enduits et la peinture et le salaire des ouvriers.

Nous aurons donc besoin d’un total de 23 500 € afin de mener à bien nos projets dans le village de Ndadé. Il se veut aussi être participatif : sur place, notre partenaire Daha Diallo s’investit pour sensibiliser les habitants à notre venue et, ayant eux-mêmes contribué à l’élaboration du projet, ils appuient aussi financièrement les constructions selon leurs capacités. Les habitants du village ont notamment pris l’initiative de loger et nourrir les ouvriers travaillant sur les infrastructures du village et nous ont bien sûr accueillis à bras ouverts également.

Organisé par

AEAD