Aller au contenu principal

Mon 29 août

Organisé pour : Perraud

Bonjour à toutes et tous,

 

Voilà maintenant 2 ans et demi que j'ai commencé mon combat.

 

Ce combat c'est aussi celui de milliers de femmes et de quelques hommes : être reconnu comme victime par la justice.

 

J'ai déposé plainte en septembre 2016...pour viol.

 

La procédure s'est ainsi lancée : avocat, enquêtes, interrogatoires par la police judiciaire puis par la juge, confrontations, attentes, très longues attentes...

 

Porter plainte est un difficile parcours du combattant, et encore plus quand on souffre d'un syndrome post-traumatique.  #metoo a permis aux femmes de libérer leur parole , mais encore faut-il encore qu'elle soit écoutée, accueillie et prise en considération. Et c'est encore bien difficile aujourd’hui...

 

Il y a quelques jours, j'ai recu l'ordonnance de non-lieu de la juge. Je n’ai pas compris parce que le procureur avait rendu un réquisitoire en ma faveur... aujourd’hui, j’ai repris mes esprits, et je ne peux pas accepter un tel jugement. Il me faut cette reconnaissance par la justice française, pour moi mais aussi pour protéger les autres femmes qui croiseront sa route.

 

Je suis sage-femme et j'ai à coeur de respecter le choix des femmes. Je me bats tous les jours contre les violences faites aux femmes, contre les violences gynécologiques et obstétricales au sein de ma profession  mais aussi d'associations militantes et de groupes de paroles.

 

Le chemin vers la reconstruction coute très cher. D'une part parce que la plupart des thérapeutes ne sont pas remboursés par l'assurance maladie ou la mutuelle, et d'autre part parce qu’il est très compliqué de trouver des thérapeutes formés aux traumatismes sexuels. Sans oublier les allers et retours à Paris, les frais d'avocat : pour faire simple, pour déposer  plainte aujourd'hui, il faut être millionaire ! Pour finalement qu’on conclu à un non-lieu... 

 

C'est tellement injuste, je ne veux et ne peux m'arreter là. Je fais donc appel à vous, à votre bienveillance. Je veux Maintenant dire ce qu’il m’est arrivé pour que ça permette à d'autres personnes de s'ouvrir et de se libérer.

 

Des mots pour soigner mes maux : 

https://mon29aout.blogspot.com/

 

Pour que la honte change de camp.

Organisé par

elodie perraud