Aller au contenu principal

Pour le retour de Yasmine et Salomé

Organisé pour : Clémence Rouher

Le 8 avril 2018, Salomé, 8 ans, et Yasmine, 11 ans, ont été enlevées par leur père à la sortie de l'école. Ce dernier a ensuite décollé avec les enfants depuis l'aéroport de Milan en direction du Liban.

 

Un kidnapping qui intervient alors que la justice française avait condamné le père des filles à six mois de prison ferme pour violences et non restitution régulière des enfants à l’issue de ses périodes de garde. De plus, une interdiction de sortie de territoire était en vigueur pour les deux petites filles.

 

Depuis le mois d’avril, l’affaire est entre les mains des tribunaux ecclésiastiques libanais, en charge des affaires familiales dans le pays. Les audiences se suivent et les démarches se multiplient, mais Clémence n’est pas entendue dans cette société patriarcale où tous les droits sont généralement accordés au père. Depuis septembre, un jugement a été prononcé, attribuant la garde des filles à leur père. Clémence a seulement obtenu le droit de voir ses filles quelques heures par semaine en présence de ce dernier.

 

Ultime recours possible : le pourvoi en cassation. Les démarches sont en cours mais plusieurs mois de délai sont encore à prévoir avant d’obtenir une décision.

 

Des démarches coûteuses

 

Depuis le début du mois d’avril, les frais engagés par Clémence pour tenter de récupérer ses filles sont énormes : déjà près de 35 000 euros. Et ce n’est pas terminé : paiement des avocats, transcription des actes du droit français vers le droit libanais, traductions, rémunération de l’assistante sociale pendant les visites… tout cela s’ajoute au déplacement sur place de Clémence qui, en plus de ses frais en France, doit payer 1400 euros de loyer mensuel à Beyrouth.

 

Une première cagnotte a déjà permis de récolter plus de 15 000 euros. Sans cette aide précieuse, Clémence n’aurait pas pu se rendre sur place ni voir ses filles.

Aujourd’hui est un moment clé. Tout doit être mis en œuvre pour obtenir une victoire en cassation. Dans les semaines et les mois à venir, les frais de justice vont s’accumuler. Pour épauler Clémence, vos dons peuvent être déterminants.

 

Merci de partager encore cette page au maximum.

 

Merci pour vos dons passés et à venir. 

 

 

16 226 €

Collectés
72 Jours restants
316 Participations
Je participe

Organisé par

cagnotte clemence

Nicolas Schermann a participé 30 €

Emmanuel CABANE a participé

Axenoff Lyda a participé

Mathie Assu a participé

Estelle et Ced COUSTILLAS a participé

jeanine LAFFITTE a participé 50 €

Philippe et Véronique Bruguiere a participé 50 €

Stéphane GALAND a participé 20 €

karine et charly a participé 100 €

Pétrus Corbet a participé

Stephanie KUSA a participé

Hélène Fribourg a participé

pascale olano a participé

Françoise ORTAVENT a participé

Charles Rabréaud a participé

Guillaume Colombo a participé 30 €

Charles Charles a participé 5 €

Samia AMER a participé

Anonyme a participé 15 €

Eurydice Baillet a participé

bernadette WIENER a participé 20 €

Anonyme a participé 20 €

Fred Roumagne a participé

Danilo Commodi a participé 50 €

Le 16 novembre 2018
Hélène Fribourg
Bon courage !!!
Le 10 novembre 2018
Danilo Commodi
De tour cœur avec toi dans ce combat que tu finiras par gagner.
Le 10 novembre 2018
Marc LASBARRERES
De tout coeur avec toi, je t'embrasse. Marc
Le 9 novembre 2018
Sanaa Berdaoui
De tout cœur avec vous, elles reviendront à la maison ! 💞
Le 9 novembre 2018
Caroline Maire
Bon courage Clémence... on attend les filles avec impatience !
Le 8 novembre 2018
Rachel
🍀🍀🍀
Le 17 octobre 2018
Tobias Lord
Je t’ai trouvé forte. I miss you. 🙏
Le 14 septembre 2018
HEIDI YIENG KOW
Bon courage Clémence! Des bises et toute l'énergie positive que je puisse t'envoyer! Heidi
Le 8 septembre 2018
Pascale Martin
Au nom des Femmes solidaires Dordogne qui ont rassemblé quelques euros en soutien. Nous sommes à vos côtés : Clémence, Yasmine et Salomé. Les violences faites aux filles et aux femmes sont un fléau et nous ferons tout pour que cela cesse, enfin. Unies nous sommes plus fortes. Sororité
Le 16 juillet 2018
Benjamin Arié
A très bientôt les louloutes!