Aller au contenu principal
Plus jamais Invisible ni Impossible - Debout avec un handicap

Plus jamais Invisible ni Impossible - Debout avec un handicap


Bienvenue sur cette cagnotte ! Aidez-moi à réaliser mon projet !

Rallier Beaumont Monteux (près de Tain l'Hermitage) à Sète par la Via Rhôna (345 km), à pieds, en totale autonomie.

Je m’appelle Pascaline Faure, j’ai 50 ans, j’habite à Beaumont-Monteux dans la Drôme (26) et je vis en cohabitation corporelle avec deux maladies invalidantes/handicapantes, et pourtant invisibles.

La spondylarthrite ankylosante ( SPA ), s’est manifesté très tôt vers l’âge de 14 ans mais on ne me l’a diagnostiquée qu’en 1991 (j’avais alors 21 ans). C’est une maladie inflammatoire articulaire chronique, caractérisée par une atteinte du squelette axial (colonne vertébrale et articulations sacro-iliaques du bassin) et qui peut toucher également d’autres zones dites périphériques ; dans mon cas, les articulations des membres inférieurs, la cage thoracique, et maintenant les articulations des membres supérieurs. La SPA est évolutive et ne se guérit pas.

La fibromyalgie est apparue plus tard, elle est caractérisée par d’importantes douleurs chroniques, c’est la maladie dite du « mal partout ». Les douleurs peuvent être articulaires, musculaires, tendineuses ou neurologiques. Elles sont permanentes mais fluctuantes en intensité dans le temps. A cela s’ajoutent une fatigue anormale, un sommeil non réparateur, ainsi que de nombreux troubles de la mémoire, de l’attention, de la concentration... Il n’existe à ce jour aucun traitement réellement efficace.

Enfin, je me demande si être victime de pédocriminalité n’est pas un handicap invisible aussi., en tout cas cela laisse des séquelles irréversibles et invisibles. J’ai été victime de viols de l’âge de 5 ans à 19 ans, qui ont entraîné une dissociation et une amnésie traumatique. J’apprends à me reconstruire, à vivre avec, parce que ça ne se répare pas, ça ne s’oublie pas, ni psychiquement, ni physiquement. Aujourd’hui, je le dis publiquement, parce que ça fait partie de moi, c’est ma vérité, et je ne veux plus la cacher.

Après deux ans et demi d’arrêts maladies, j’ai été mise en invalidité 2, et j’ai dû arrêter de travailler. Bien que je m’y sois préparée, ça a été très difficile à accepter. Cependant j’avais en tête deux jolis projets pour continuer mon chemin en me sentant utile mais la Covid est arrivée et a rendu cela impossible. Je me suis retrouvée coincée dans une vie que je voyais défiler, chaque jour passé étant un jour où je n’avais pas vécu, où je n’avais rien construit, rien apporté, rien accompli, rien donné. C’est insupportable de se sentir inutile. Aussi insupportable que les douleurs qui ne s’arrêtent jamais.

Au cours d’une conversation mi-janvier avec des amis sur le handicap et le sport, tout est devenu évident. J’allais moi aussi accomplir un truc qui me semblait impossible avec mon corps et ses handicaps invisibles. Depuis longtemps l’envie de marcher me taraudait, mais je n’avais pas de but précis.

Aujourd’hui, je sais ce que je veux faire : à travers cette marche, je veux me réconcilier avec mon corps, avec qui je suis en guerre depuis si longtemps ; je veux dépasser mes peurs (la liste est trop longue !!!) et repousser les limites que les maladies m’imposent. Je veux rendre ce que je croyais impossible possible, et ce qui est invisible visible, en parlant, en éveillant les consciences, en sensibilisant les gens, afin de faire évoluer les mentalités et les préjugés, afin de récolter des fonds pour la recherche, afin d’apporter ma pierre à l’édifice et enfin pouvoir me dire que toutes mes souffrances n’auront pas été vaines.

Plus jamais Invisible ni Impossible est né.

Dans un premier temps, je vais rallier Valence à Sète par la Via Rhôna (soit un parcours de 345 km) en marchant et en totale autonomie. Je compte partir le 5 juin prochain. Comme je ne peux pas porter de sac à dos, je me suis équipée d’une poussette spéciale afin qu’elle contienne mes affaires, et je vais devoir la pousser ou la tracter.

Défi 2, après un temps à Valence, je veux repartir et faire Valence - Genève, l’autre partie de la Via Rhôna.

Défi 3, ce sera Valence - La Bourgogne.

Défis 4,5,6, etc ...Je pense aussi aller dans le sud-ouest et le nord-est (pas en même temps !!!)

Et enfin, j’envisage d’aller de Valence jusqu’en Normandie en passant par l’Anjou et je finirai sûrement à Paris, quand je serai vieille et célèbre !!!

Je veux sillonner les routes de France et parler (ça je sais faire !!!)

Je vais rendre l’impossible possible et l’invisible visible.

Vous êtes nombreux à me demander comment m’aider, alors voilà je créé cette cagnotte en ligne à laquelle vous pouvez participer si vous voulez me soutenir financièrement. Je finance mon projet grâce à mon indemnité de licenciement, ça lui donne un joli sens mais ce n’est malheureusement pas un puits sans fond ...

2000 euros m’aideront à rembourser mon équipement (chaussures, poussette (je ne peux pas porter de sac à dos, j'ai déja investi dans une remorque à vélo que je pousserai ou tracterai selon les douleurs), tente, matelas et duvet de qualité parce que les rhumatismes et le camping c’est bof bof ! batterie solaire, réchaud et petit matériel) et cela me permettra peut-être de gagner un peu de confort en dormant parfois dans un gîte.

Au-delà de cette somme, je m’engage à reverser 50% de l’argent collecté à la recherche, et le reste financera un peu plus de confort encore, comme un bon repas, ainsi que le renouvellement et l’entretien de mon équipement.

N'hésitez pas à aller voir ma page facebook :

https://www.facebook.com/Pascaline-Faure-Plus-jamais-Invisible-ni-Impossible-105882891515280

Tiotegump, porteuse de plusieurs handicaps mais debout, vivante et combattante

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

·Chacun participe du montant qu'il souhaite.

·Tous les paiements sont sécurisés.

Merci à tous ! Force, Courage et Paillettes !!!!!

1 500 € Collectés sur 2 000 €

75%
0 Jour restant
37 Participations

Organisateur

faure pascaline


Bénéficiaire

Pascaline Faure Matejicek