Aller au contenu principal

PAS D'AVS/PAS D'ETUDES SUPERIEURES : aidez-moi à payer le salaire de mon AVS ! Chloé

Organisé pour : Chloé

Bonjour à tous,

 

Je m’appelle Chloé, j’ai 21 ans et je suis étudiante en première année à Sciences Po Grenoble.

A ma naissance, mon cerveau a manqué d’oxygène. J’ai une paralysie cérébrale qui, chez moi, s’est traduite par une tétraplégie sans usage de parole. Pour faire bref, je suis donc totalement dépendante pour tous les gestes quotidiens mais également pour ma communication orale.

 

C’est donc 21 ans de combats en tout genre et notamment pour suivre une scolarité « normale », passer le bac et l’obtenir avec mention TB. J’ai dû faire tomber beaucoup de murs d’incompréhension, de peurs et d’absurdités administratives.

 

Depuis le CM1 et mon arrivée dans le milieu ordinaire jusqu’en terminale, j’ai eu la chance d’être accompagnée par des AVS, Auxiliaires de Vie Scolaire, payée par l’Etat. Mon auxiliaire de vie scolaire ce sont mes mains, mes bras, ma voix, elle m’est indispensable dans la réussite de ma scolarité.

 

J’ai choisi de ne pas m’arrêter au Bac et de poursuivre mes études supérieures. J’ai donc passé et réussi le concours de Sciences po Grenoble en 2019.

 

Très vite, s’est posée la question de l’accompagnement et là, il y a un GROS HIC !!!

 

A L’UNIVERSITE, PAS D’AVS !

 

Le service accueil handicap de l’université m’a proposé des adaptations qui dans mon cas mais aussi dans beaucoup d’autres ne sont pas suffisantes et ne correspondent pas aux besoins liés à mon handicap sévère.

 

La seule solution pour que je puisse suivre des études a donc été l’embauche d’une AVS par mes parents. Cela a un coût, 25 000 euros par an et aucune aide de l’état.

Mes parents ne peuvent pas assumer un tel budget.

 

Alors même si Sciences Po grenoble cherche activement à travers sa fondation les fonds nécessaires afin de nous aider, c’est un stress permanent de ne pas savoir si oui ou non, nous aurons assez de fonds pour toute l’année. Et il me reste 9 ans d’études dont une à l’étranger (bon, là c’est encore un autre défi !!!). FAITES LE CALCUL.

 

A l’occasion de  l’annonce du PLAN HANDICAP  du mardi 11 février 2020, par Mr Macron, France 3 Alpes a fait un reportage sur moi mettant en lumière les « OUBLIS » des pouvoirs publics dans l’accompagnement des étudiants en situation de handicap à l’université.

Voici le lien du reportage : https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/isere/grenoble/handicap-chloe-tetraplegique-etudiante-sciences-po-grenoble-appelle-etat-1786579.html

 

À la suite de la diffusion de ce reportage, j’ai reçu beaucoup de messages de soutien et d’encouragement. Beaucoup de personnes m’ont demandé comment elles pouvaient m’aider et m’ont incitée à mettre une cagnotte en ligne.

 

Alors MERCI D’AVANCE POUR VOTRE DON, il me permettra de financer mon AVS et de préparer mon projet d’étude à l’étranger.

De mon côté, soyez en sûrs, je vais continuer à interpeller l’ETAT. Eh oui, les lycéens en situation de handicap doivent pouvoir faire des études supérieures et pour cela ils ont besoin de moyens humain et financier.

 

Merci de partager un maximum cette cagnotte !!!

 

Chloé

 

 

 

 

Organisé par

Chloé Fonvielle