Aller au contenu principal

On ne badine pas avec l'amour: Film

Organisé pour : Association NGI

On ne badine pas avec l’amour: Film

D’après la pièce de théâtre d’Alfred de Musset

Synopsis

Au XIXème siècle, dans un village de province, le Baron envisage de marier son fils, Perdican avec sa nièce, Camille. Cette union est un projet de longue date que le Baron souhaite voir se concrétiser. Mais la rencontre entre les jeunes gens, après 10 ans de séparation, ne se déroule pas comme prévu. Camille, qui vient de sortir du convent, se montre distante avec Perdican et préfère entrer dans les ordres plutôt que de se marier et de souffrir de déception. Perdican, séduit et blessé dans son orgueil par ce rejet, entreprend de conquérir le cœur de la réticente Camille.

Pourquoi ce projet ?
Un regard original : modernité d’une œuvre

En tant que témoins de notre époque, nous faisons le constat que l’engagement, à travers le sacrement du mariage, est en recul dans notre société. Par ailleurs, les couples mariés, finissent, pour un certain nombre, par divorcer. Et pourtant, le thème de l’amour est souvent ressassé par les médias comme valeur cardinale pour l’accomplissement du bonheur personnel et collectif. La contradiction vient du fait que cette notion d’amour se conjugue aujourd’hui avec un recul de l’engagement. C’est en cela que le texte de Musset résonne aux spectateurs d’aujourd’hui : la peur de s’engager de Camille fait écho à la peur de nos contemporains à se marier ou même à envisager les relations sur la durée. A la différence près que le personnage de Camille se réfugie dans le sacré alors que nos contemporains associent de moins en moins l’union à une dimension spirituelle.

Pertinence du propos

Musset, à travers sa pièce, anticipe l’esprit revanchard qui peut exister entre les sexes et qui aboutit à une incompréhension qui se double d’une tragédie. Son intrigue symbolise les rapports de pouvoirs qui peuvent exister entre les hommes et les femmes. La séduction devient un terrain de jeux où les orgueils masculins et féminins se confrontent et où les individus ne se retrouvent plus ou trop tardivement. Musset met en exergue une société où l’homme ne serait plus un référent en qui on peut avoir confiance. Pour l’auteur, l’amour doit revêtir une dimension éthique au risque de générer des souffrances pour les autres et pour soi.

La pertinence du propos de Musset, que nous souhaitons reprendre consiste à sortir des 2 pôles antagonistes de notre époque : d’une part le cliché de l’amour idéalisé d’une parfaite symbiose et d’autre part le cliché de l’homme ou de la femme unanimement fautif et cynique par rapport à l’amour. Musset présente une vision authentique des rapports entre hommes et femmes où les difficultés de compréhension sont difficilement surmontées.

En définitive, chacun est renvoyé à ses responsabilités dans une relation qui doit se construire à deux, et non dans une logique unilatérale d’affrontement.

L’avancement du projet:

A ce stade de la préproduction, nous avons déjà :

- Investi dans du matériel de prise de vue, d’éclairage et de son

- Organisé des castings et choisi nos principaux comédiens

- Etabli des contacts avec des prestataires, techniciens, distributeurs potentiels

- Conçu les éléments de mise en scène (Découpage technique, décors, costumes...)

- Réservé le château de Mauvières où se déroulera le tournage

- Planifié le tournage

Le tournage est prévu en août 2020, dans la Haute Vallée de Chevreuse, Yvelines.

L’essentiel du tournage aura lieu dans le château de Mauvières ainsi que dans un lavoir et une église situés dans la Vallée de Chevreuse.

Les autorisations de tournage sont validées pour les scènes se déroulant en extérieur.

L’équipe :

Mathieu Attal, producteur et réalisateur

Etienne Darcourt Lézat, producteur et réalisateur

Distribution :

Baron : Laurent Bernolle

Blazius : Pierre-Olivier Cointe

Bridaine : Geoffroy de la Taille

Camille : Bénédicte Fantin

Chœur : Bertrand Darcourt-Lézat

Dame Pluche : Françoise Krief

Paysan : Yann Szpak

Perdican : Emmanuel Fricaud

Rosette : Halyna Vernyuk

Calendrier:

Novembre-décembre 2019 : Casting comédiens et techniciens

Janvier- Juillet 2020 : Répétitions avec les comédiens

Début Août : Réunion équipe complète techniciens et comédiens

Août 2020 : Tournage en Vallée de Chevreuse

Août- Janvier 2020 : post-production (musique, montage, étalonnage, mixage)

Février 2021 : Avant-première sur Paris

Allocation des fonds :

Location du Château de Mauvières : 7 000 euros

Costumes : 1 000 euros

Accessoires : 500 euros

Logistique et intendance : 500 euros

Matériel technique : 5 000 euros

Assurance : 500 euros

Soit un budget total de : 14 500 euros

Sachant que nous avons déjà investi par ailleurs 6 500€

Il nous manque 8000 € pour couvrir tous les frais.

La collecte servira à payer tous les défraiements, location costumes + décors et location des lieux notamment.

Si votre générosité dépasse nos espérances, nous pourrons investir davantage dans la postproduction et donner des compensations financières à nos acteurs et techniciens qui s’investissent gracieusement dans ce projet.

Choisissez votre compensation:

Pour cinq euros et plus

Nos remerciements les plus sincères

Pour 10 euros et plus

Le lien de visionnage privé du film

Pour 30 euros et plus

Une photographie inédite de qualité du film signée + contreparties précédentes et mille mercis de toute l'équipe

Pour 75 euros et plus

Votre prénom + nom au générique si vous le désirez ! + contreparties précédentes et mille mercis de toute l'équipe !

Pour 100 euros et plus

Une place à la première diffusion du film !

Une place réservée pour la première diffusion du film + contreparties précédentes et mille mercis de toute l'équipe !

2 338 € Collectés sur 8 000 €

29%
26 Jours restants
40 Participations

Organisé par

Etienne Darcourt Lézat
Profil vérifié