Aller au contenu principal

Aidons-les à braver les tempêtes !

Organisé pour : Hegalaldia

A ce jour, 29 oiseaux marins sont sur le centre Hegalaldia et cela ne s'arretera pas desuite. Nous n’avons pas le choix, il faut que nous trouvions les fonds pour renouveler notre matériel.

Malheureusement de par notre manque de finances, nous sommes limités en accueil : les tempêtes de 2014 (plus de 600 oiseaux accueillis en 3 semaines) ont mis à mal notre matériel.

Devant l’urgence, nous avons décidé de créer une cagnotte.

 

UNE CAGNOTTE POUR QUI, POUR QUOI ?

 

Les oiseaux marins :

Il faut savoir qu’il existe de nombreuses espèces d’oiseaux ; les oiseaux cotiers comme les goélands, les mouettes, … mais aussi des espèces dites « pélagiques » (vivent exclusivement au grand large) comme le Fous de Bassan, Grand Labbe, le Guillemots de Troïl, Macareux Moine, …

Les principales causes d’accueils sont :

  • La surpêche : les ressources alimentaires sont de plus en plus rares
  • Petites marées noires : Les navires dégazent régulièrement leurs cuves et les oiseaux se retrouvent mazoutés.
  • Pollutions : hameçons, fils et filets de pêche font beaucoup de dégâts
  • Réchauffement climatique : les violentes tempêtes successives affaiblissent les oiseaux.

Une captivité compliquée :

  • Stress : en effet les oiseaux pélagiques ne sont pas habitués à voir, ou entendre l’Homme : leur état de stress sera au maximum. Ce stress affaibli d’autant plus les oiseaux et nous risquons à tout moment des crises cardiaques. Un oiseau marin stressé aura de forts risques de développer une maladie très contagieuse appelée Aspergillose,  condamnant tous les oiseaux marins du centre et risquée pour les Hommes.
  • Moral : un oiseau vivant 24h/24 au grand large, qui se retrouve du jour au lendemain enfermé dans un bâtiment, va déprimer et aura tendance à se laisser mourir.

 

Des mesures spécifiques :

  • Un protocole complexe : les oiseaux marins arrivent souvent dans un état de maigreur extrême et en hypothermie.
  • Une alimentation particulière : au départ, les oiseux n’ayant pas mangé depuis plusieurs jours, nous devons leur administrer de la nourriture liquide par voie gastrique (on appelle ça le «  sondage ». Ensuite, selon les espèces d’oiseau, il nous faut avoir tout un panel de poissons différent, en grande quantité.

  • Du matériel spécifique : A l’intérieur, les oiseaux sont installés dans des aquilux, sur des trampolines : en effet leurs pattes ne sont pas faites pour rester sur un sol dur. Ensuite, il est indispensable pour leur moral, ainsi que pour leur réhabilitation, qu’ils aillent régulièrement en piscine.
  • Charges de fonctionnement : chauffage pour les remonter en température, électricité pour les pompes et les sécher, eau utilisée lors des lavages et du remplissage des piscines… les oiseaux marins augmentent considérablement nos factures.

  • Une équipe compétente disponible 7J/7 pour de longues journées de travail.

 

Mais une équipe compétente ne suffit pas, même avec la meilleure volontée du monde, le manque de matériel neuf est un véritable frein pour le soin de tous ces oiseaux marins...Nous avons besoin d'un petit coup de pouce, nous comptons sur votre solidarité.

 

Voici  une petite vidéo qui explique comment procéder au soin d'un oiseau marin :

 

 

1 455 € Collectés sur 3 000 €

48%
0 Jour restant
46 Participations

Organisé par

celine maury