1 an de fonctionnement pour le numéro anti-relous

Organisé pour : Numéro anti-relous

Vendredi 27 octobre, en réaction à un article de Madmoizelle mentionnant une initiative de TheMarySue, un journal féminisiste américain, nous avons créé le 06 44 64 90 21, un numéro de téléphone pour protéger les femmes des relous un peu trop insistants.

 

 

Vous avez été plusieurs milliers à témoigner de votre intérêt pour ce projet de numéro anti-relous. C'est une super nouvelle, mais cela a un coût !

 

Chaque message traité avec ce service nous coûte 16 centimes : 0.0075 € pour le recevoir, puis deux fois 0.07627 € pour y répondre (puisque le message envoyé dépasse la limite des 140 caractères). 

 

Vous avez été plus de 3000 à vouloir essayer ce numéro pour voir s'il fonctionne vraiment 😁. C'est normal, et on ne vous en veut pas. Mais on vous assure qu'il fonctionne bien, vous pouvez arrêter de vérifier ! On a même dû mettre en place un filtre sur les messages de test.

 

Donc si le projet vous plait et que vous aimeriez qu'il reste actif, nous vous proposons de faire un don :

Pour 1€, vous sensibilisez 6 relous.

Pour 5€, vous sensibilisez 30 relous.

Pour 20€, vous sensibilisez 120 relous.

 

De notre côté, on s'engage à envoyer un justificatif des dépenses aux personnes qui s'inscriront ici.

 

Inutile de le préciser, on ne fait aucun bénéfice sur ce projet. 

 

Pour information, voici un détail de ce que nous avons déjà dépensé en quelques heures.

 

6 798,20 €

Collectés

39 Jours restants

559 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Laurent Touati a participé

Vanessa Touati a participé

Laurent Touati a participé

LEROY DAMIEN a participé 250 €

Nadia MESTOUR a participé

Klaus Wohlfart a participé 0,10 €

Pierre Braquet a participé

Marc Lepage a participé 20 €

Anonyme a participé 50 €

Anonyme a participé

Jérôme Maslard a participé

Maeva Bos a participé 3 €

rebecca riess a participé

Stéphane Louis a participé 0,10 €

Anonyme a participé 10 €

Anne-Solange Siret a participé

Louise Guilbaud a participé 5 €

Elisabeth Desert Girard a participé

John La Dêche a participé

Anonyme a participé

Anonyme a participé

Anonyme a participé

Anonyme a participé

Sophie Charlet a participé

Le 15 novembre 2017
Nadia MESTOUR
Très bonne initiative ! Merci
Le 11 novembre 2017
Anonyme
Notre soutien pour que votre initiative ne soit pas réduite au silence! ;-)
Le 7 novembre 2017
Louise Guilbaud
Bravo et merci pour cette initiative ! Plus besoin de réfléchir à une technique en vitesse, d'essayer de monter un plan pour se sortir d'une galère.
Le 7 novembre 2017
Elisabeth Desert Girard
Bravo Clara, belle réactivité devant ce danger des relous! J'adhère totalement à cette bonne idée et à la façon de concrétiser! Gros bisous d'une mamie de 4 petites filles et 2 gars!
Le 6 novembre 2017
John La Dêche
keep up the good work! :)
Le 4 novembre 2017
Nina Krause
Merci Clara pour cette initiative! Je pense que c'est non seulement un bon moyen d'offrir du soutien aux victimes de harcélement, mais surtout de permettre aux victimes de sortir de l'ombre, rendre compte de l'amplitude du phénomène et encourager la mise en oeuvre d'actions concrètes pour combattre le harcèlement. Mon rêve serait que des spécialistes interviennent dans les écoles et entreprise pour faire des exercices et jeux de rôles pour enseigner la notion de consentement de manière à ce que chacun prenne conscience de quand ses actions relèvent du harcèlement.
Le 4 novembre 2017
Antoine Tandin
Très bonne initiative, cependant, je suis surpris qu'elle soit attachée au "féminisme". Je vois plutôt cela comme un outil de défense au service des femmes, comme le Taser, mais en moins violent. Le Taser est-il féministe ? En tout cas, très bonne initiative, bon courage, j’espère qu'aucune fille ne me refilera ce numéro ;D ... Mais si ça arrive, et bien je saurais ce que ça veut dire.
Le 4 novembre 2017
Camille Demianovitch Ossart
Merci !
Le 4 novembre 2017
Hélène Malik
Merci ❤
Le 4 novembre 2017
Laurence C
Keep up the good fight! (sérieusement, j'avais trouvé l'idée géniale et vient juste d'apprendre l'attaque dont vous êtes victimes, les mots me manquent.)