Aller au contenu principal

Détresse : Mon père a 55 ans et ne sera bientôt plus agriculteur

Organisé pour : CAUSSE Denis

Je lance un appel à la solidarité pour aider mon père, agriculteur, à sortir de la détresse morale et financière dans laquelle il vit depuis des années.

 

Depuis son plus jeune âge, mon père travaille sur l’exploitation agricole familiale, une ferme céréalière, située à Castres dans le Tarn. Il a toujours travaillé seul : la faiblesse financière de l’exploitation ne lui a jamais permis d’employer un ouvrier agricole pour l’aider. Il n’a même jamais pu se verser un salaire. Telle est la réalité de la vie de mon père : il a toujours travaillé dur, mais uniquement par passion.

 

Comme toute entreprise, une exploitation agricole a des charges nécessaires à son fonctionnement : investissements initiaux et entretien de matériels (tracteurs, semoirs, outils de travail du sol, moissonneuse-batteuse…), carburant, semences, engrais... S’ajoutent à cela, les loyers des fermages, taxes foncières et assurances. Mais les aléas climatiques et les cours fluctuants des céréales n’ont jamais permis d’atteindre l’équilibre financier : une fois la récolte vendue et le bilan de l’année calculé, les dettes, d’abord minimes, n’ont cessé d’augmenter.

 

Mon père a pourtant su se remettre en question et évoluer afin de trouver un moyen de faire prospérer « la ferme », comme on l’appelle dans la famille :

- Il a planté de nouvelles cultures, censées produire davantage de rendements ou être mieux valorisées ;

- Il a épandu de nouveaux engrais, cherchant à améliorer les conditions de croissance de ses cultures ;

- Il a utilisé de nouveaux intrants, censés protéger ses cultures de maladies ou d’insectes.

Autant de solutions conseillées, de dépenses réalisées et de déceptions une fois les cultures récoltées. Car, à sa décharge, il peut être difficile de faire les « bons choix » lorsque plusieurs intérêts se mêlent au sein d’un système agricole incitant trop souvent à l’investissement.

 

Malgré une optimisation des charges de production et la mise en place, il y a près de 15 ans, d'une agriculture raisonnée (arrêt du labour, réduction des apports sur les champs), le bilan a continué à être déficitaire. Le travail à perte puis l’engrenage de l’endettement ont ainsi conduit l’exploitation à la faillite. Après 30 ans d’activité mon père est aujourd’hui au pied du mur, menacé de liquidation judiciaire : s’il ne peut rembourser ses dettes, il devra vendre tout ce qu’il possède : matériel, terres et bâtiments, y compris notre maison familiale où vivent encore mes parents.

 

L’occasion pour moi de souligner le soutien essentiel qu’a représenté ma mère durant toutes ces années : en plus de nous avoir permis de faire des études, elle a soutenu notre père tant sur le plan financier que moral. Elle a su (et essaie encore) le raisonner dans les moments les plus sombres, l’empêchant de commettre l’irréparable. Toutefois aujourd’hui, son salaire d’institutrice, ponctionné pour payer les dettes à court terme de la ferme (impôts, factures, etc.), ne leur permet plus de vivre, et l’espoir la quitte elle aussi.

 

Nous sommes quatre enfants, inquiets pour nos parents : la situation financière est aujourd’hui bloquée, ils sont désespérés face à cette menace d’expropriation. N’ayant plus aucun recourt possible, nous avons pris la décision, via cette cagnotte, de demander de l’aide malgré la difficulté qu’il y a à s’exposer ainsi. Nous en appelons humblement à votre générosité pour aider notre père à tourner la page de son rêve agricole et lui offrir la possibilité d'une reconversion professionnelle.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire cet appel. Je vous encourage à le partager. Chaque soutien est important, et je remercie du fond du cœur tous ceux qui pourront y contribuer.

 

MERCI!

 

Organisé par

Pierre Causse

Anonyme a participé

Matthieu DOMINGUEZ a participé

Sylvain Boutié a participé

Kawa a participé

nicolas ciais a participé

Anonyme a participé

fred andre a participé

Melanie Ménard a participé

Serge Trouvel a participé

Isabelle Deneyrat a participé

Aniela Galiceanu a participé

Association union sportive vielmuroise a participé

isabelle nizzi a participé

Nathalie Bianco a participé

Anonyme a participé

Angélique Pieri a participé

Anonyme a participé

Anonyme a participé

claude labro a participé

Catherine Artviga a participé

dfdfsdfg sddsffds a participé

Anonyme a participé

emmanuel herblot a participé

BUNOD Michèle a participé

Le 24 juillet 2019
Matthieu DOMINGUEZ
Courage à votre papa, je prie Jésus le Christ pour lui et pour tous les agriculteurs qui travaillent dur mais qui n'en voient pas le bout. Courage et foi pour vous.
Le 18 juillet 2019
Kawa
Courage à votre père. Unissez vous les agriculteur. Nous les français, faisons tout pour limiter les achats de nourriture étranger. Non à la concurence à outrance. Vive le local, le raisonné et encore mieux, le bio.
Le 2 juillet 2019
Aniela Galiceanu
L'agriculture est indispensable à notre avenir, ne baissez pas les bras, nous avons besoin de vous! Un grand, énorme merci de votre travail et contribution!
Le 27 juin 2019
isabelle nizzi
Bravo pour votre soutien et votre initiative
Le 13 juin 2019
Catherine Artviga
bonjour, bravo pour ce geste que vous faites pour votre père, je ne connais ni le tarn ni votre famille, mais vos parents peuvent être fier, j'ai partagé sur ma page Facebook et j'espère sincèrement que vous arriverez à obtenir la somme nécessaire, puisque toutes les actions sont bénéfiques, faite faire à votre père un chèque à l'univers http://pensees.positives.over-blog.com/2018/01/rituel-de-nouvelle-lune-cheque-de-l-abondance.html. je vous transmets toutes mes amitiés. catherine
Le 19 mai 2019
Nordine Bourahla
petite contribution , j espère bcp qu il récoltera suffisamment pour sauver sont exploitation
Le 19 mai 2019
Sandra Meranger
Mediatisez sur toutes les régions, sur les chaines nationales,il faut persévérer, courage, les francais sont solidaires s ils sont informés, j ai eu du mal à trouver l intitulé de la cagnotte! Bravo pour solidarité familiale
Le 8 mai 2019
Anonyme
Bon courage Accroché vous le travail paie
Le 8 mai 2019
François CARAYON
Il faut s'accrocher a votre beau métier. Courage
Le 8 mai 2019
stéphan soulés
Mes grand parents étaient agriculteurs et je mesure o combien c'est une activitée difficile courage!!!