Mission Sri Lanka

Organisé pour : Institut d'Optique Sans Frontières

Venez soutenir notre voyage humanitaire dans un orphelinat au Sri Lanka, Mahadeva Children Home, organisé par des étudiants de l'Institut d'Optique Graduate School. Nous ouvrons cette cagnotte afin que vous puissiez nous aider à financer ce projet qui nous tient particulièrement à cœur.

 

Depuis la fin de la guerre civile en 2009, les régions au Nord du Sri Lanka se sont moins développées que celles du Sud, qui bénéficient notamment du tourisme en leur faveur. Malheureusement, le Nord ne suit pas cette dynamique.

 

Notre mission, nommée Mission Sri Lanka, consiste à apporter notre aide pendant l'intégralité du mois de juin 2018 dans trois orphelinats fonctionnant en symbiose situés dans la ville de Kilinochchi, au nord du Sri Lanka. Les enfants sont, pour la plupart, orphelins à cause de la guerre civile.

 

Quel sera l'objectif de notre mission ? 

 

Notre but principal sera d'apporter aux enfants un regain de confiance en eux et de joie par le biais d’activités.

 

Pour se faire, nous proposerons des cours d'anglais reprenant les notions de base.

Les enfants connaissent quelques rudiments d’anglais et nous leur apprendrons à développer ces connaissances. Nous organiserons des activités sportives. Ces activités permettent souvent d’abolir la barrière de la langue et de créer un lien avec les enfants.

 

Nous mettrons également en place des activités artistiques. En effet, cela nous permettra de créer un vrai lien avec les enfants en développant leur esprit de créativité, ce qu’ils n’ont souvent pas le loisir de faire et qui, pourtant est primordial pour leur épanouissement personnel.

 

De plus, nous souhaiterions leur donner un aperçu concret du lien entre un cours et son application pratique. Nous interviendrons alors pendant leurs cours et travaillerons avec les professeurs sur place en ce sens.

 

Enfin, nous mettrons en place des expériences physiques simples en lien avec l'optique, afin d'éveiller leur curiosité et leur montrer ce que nous apprenons.

 

A quoi servira l'argent collecté ?

 

Les fonds récoltés par l'Institut d'Optique Sans Frontières seront prioritairement utilisés pour les dépenses faites sur place à Kilinochchi au Sri Lanka. Le budget se répartit de la façon suivante :

 

  • Les 200 enfants bénéficieront de sac à dos et autres fournitures scolaires achetés sur place, nous prévoyons 5€ par élèves soient 1000€ pour la totalité des enfants. A cela s'ajoute aussi l'achat de plaques de plexiglas fluorescentes que nous découperons en forme de règles à l'imprimante laser au FabLab du bâtiment 503. Sur celles-ci seront gravées les noms des sponsors. On estime qu'il faudrait 12 plaques de plexiglas à 25€ l'unité soit 300€. Enfin nous prévoyons d'acheter des rétroprojecteurs qui serviront de support aux cours que nous souhaitons dispenser. Avec un rétroprojecteur d'environ 500€ pour chacun des 3 orphelinats, 1500€ seront nécessaires. On arrive donc à un total de 2800€ pour le matériel scolaire.

 

  • Des activités avec les élèves en dehors des heures de cours seront aussi prévues. Nous avons estimé leur coût à 500€, ce chiffre pouvant changer en fonction du nombre de participants et des sorties. Néanmoins nous prévoyons d'aller sur la côte Nord du pays et un car sera donc nécessaire.

 

  • Une autre partie du budget sera utilisée pour le loyer des dortoirs qui est de 5,5€ par jour et s'élève à 148,5€ pour les 27 jours de mission.

 

  • Un van sera loué au prix de 4€ par jour afin d'effectuer les différents trajets pour aller travailler dans les champs agricoles. Dans l'hypothèse où il serait utilisé pendant toute la période du voyage, le coût s'élèvera à 108€.

 

  • Un guide faisant aussi office de traducteur sera aussi nécessaire. Celui-ci serait au tarif de 11€ par jour soit 297€ pour le bon déroulement de la mission.

 

 

Le budget s'élève donc à un total de 3853,50€ :

 

 

Qui sommes-nous ? 

Nous sommes des étudiants en 1ère année d'école d'ingénieurs à l'Institut d'Optique Graduate School et nous sommes tous très motivés par ce projet que nous avons réussi à concevoir par nos propres moyens !

Nous faisons partie de l'association humanitaire interne à notre école, nommée Institut d'Optique Sans Frontières, qui organise depuis plusieurs années des voyages humanitaires.

En 2016, ce fut le projet Cambodge qui avait pour vocation l'enseignement des sciences, langues, agriculture et sport. 

En 2017, c'était un projet humanitaire à destination du Népal où 10 étudiants ont apporté leur soutien dans un orphelinat afin de sensibiliser les enfants sur l'environnement et en leur apportant une ouverture culturelle. 

 

Vous trouverez toutes les informations des voyages humanitaires effectués précédemment sur ce site: https://iosfhumanitaire.wordpress.com/

 


Notre équipe en détail 

Hortense : Donner de mon temps aux autres, apporter de la joie où il n’y en a pas toujours, partager mon savoir… Voilà ce qui m’a décidée à rejoindre l’association humanitaire de l’Institut d’Optique Gradute School dès le début de l’année. J’avais déjà fait un voyage humanitaire en Inde qui m’avait permis de découvrir d’autres horizons et tout ce que j’y avais vécu m’avais permis de faire un retour sur moi-même d’une manière que je n’avais jamais envisagée auparavant. Je tenais donc à refaire un projet du même genre. J’ai même décidé de prendre la présidence de l’association humanitaire car je voulais vraiment m’investir et monter notre projet de A à Z. Grâce à un contact sur place, nous avons trouvé un orphelinat au Sri Lanka qui aurait besoin de notre aide et nous nous sommes lancés dans l’aventure.

 

Mali : je suis étudiante à l’Institut d’Optique Graduate School. J’ai très rapidement rejoint le club humanitaire de l’école car je considère que l’entraide est importante et cela me permet de faire avancer à mon échelle une cause que je soutiens. Je trouve aussi que le fonctionnement de ce club est bien pensé. En effet, chaque année il appartient aux élèves de la nouvelle promotion qui le souhaitent de construire leur propre projet humanitaire. Ainsi la mission Sri Lanka constitue notre grand projet cette année, nous y avons investi beaucoup de temps et d’énergie et j’espère que nous pourrons apporter une aide aux enfants ainsi qu’à la population locale du nord du Sri-Lanka.

 

Julien : j’adore voyager pour découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux paysages (j’ai fait de nombreux voyages en Asie où j’ai de la famille). Je suis né dans un environnement propice aux études et à mon épanouissement. Certains n’ont pas cette chance, notamment au Sri Lanka où tout le monde n’a pas accès à l’éducation. C’est injuste, ainsi, même si lors de ce voyage je ne pourrai pas changer entièrement cette situation, je suis motivé pour aider les locaux, et tenter d’améliorer la situation localement. Mais je pense aussi que j’ai beaucoup à apprendre d’eux sur des valeurs qui se perdent dans nos sociétés occidentales. Je suis bienveillant (je m’occupe souvent de mes deux petites sœurs), ouvert, sportif, j'aime partager et je suis pédagogue. Ainsi je pourrai aider sur des projets de toute sorte sur place : travaux physiques et éducation.

 

Cyril : Aller vers les autres, aider, se sentir utile, défendre une cause, découvrir une nouvelle culture… Voilà les raisons qui me motivent à participer à la Mission Sri Lanka. Je suis prêt à faire don de mon temps et de mon énergie aux jeunes Sri Lankais de Kilinochchi. Je souhaite échanger au maximum avec eux pour comprendre leur situation et fournir l’aide la plus efficace sur place.  

 

Noé : Je sais que j'ai beaucoup à apprendre en faisant ce voyage, notamment grâce aux multiples rencontres que je pourrai faire. Cette aventure est une merveilleuse opportunité d'ouverture sur le monde. J'ai hâte de pouvoir me sentir utile en aidant ceux qui en ont besoin.

 

Toan : La mission Sri Lanka est pour moi l'opportunité d'apporter toute mon aide possible aux orphelins de Kilinochchi qui sont dans le besoin et à la fois d'effectuer un stage ouvrier qui sort du contexte scientifique d'un ingénieur. De plus j'aime beaucoup enseigner et donner des cours, l'aspect pédagogique du voyage me motive donc tout particulièrement. Cette mission serait une expérience humaine extraordinaire grâce aux nombreuses rencontres que nous y ferons. Enfin réaliser un voyage humanitaire est quelque chose que j'ai toujours eu envie de faire car il me semble naturel d'aider les personnes les plus défavorisées.

 

Thaddée : Lorsque je suis arrivé à l’Institut d’Optique je souhaitais donner de mon temps libre pour aider ceux qui en avaient besoin. J’ai participé dans cette optique à des collectes de nourriture pour une association d’Orsay et je souhaite poursuivre cela en allant au Sri Lanka aider dans un orphelinat. Donner quelques cours aux enfants, les initier aux sciences, aussi leur offrir la compagnie dont ils manquent après la perte de leur famille pendant la guerre civile qui a sévi là-bas jusqu’en 2009. Je suis aussi extrêmement motivé pour aider la population locale dans des travaux des champs qui peuvent être très pénibles durant cette période de l’année.

 

Rachel : Très curieuse, ce voyage humanitaire va me permettre de découvrir la culture du Sri Lanka et le quotidien de ses habitants au plus proche, mais également de comprendre quels sont leurs réels besoins. C’est aussi et surtout l’occasion d’apporter notre aide aux enfants, de leur montrer qu’ils ont le pouvoir de faire ce qu’ils désirent grâce à l’école. J’espère réussir à créer une réelle connexion avec eux, briser la barrière de la langue, les initier à des sciences qu’ils ne connaissent peut-être pas et ainsi égailler leur curiosité ! En leur apportant du matériel de qualité j’espère qu’ils redoubleront de motivation pour apprendre.

 

Jérome : Etudiant de 21 ans à l'IOGS, mon arrivée en école a été l'occasion de pouvoir me lancer (enfin) dans l'humanitaire. Dès que j'ai su qu'un voyage s'organisait au Sri Lanka, le pays de mes parents, je n'ai su résister à l'appel du large. C'est donc avec envie que j'aborde ce nouveau challenge, faire le maximum pour ceux qui en ont le plus besoin.

 

Joévan : Mes motivations par rapport à l’humanitaire sont diverses. Premièrement, j’estime avoir été privilégié en termes de réussite scolaire : tout le monde n’a pas les mêmes chances de réussir selon le milieu social d’où l’on provient. Je m’en rends compte dans le cadre du tutorat assuré auprès d’un élève en difficulté dans un collège défavorisé. C’est pourquoi j’ai envie d’aider toutes ces personnes qui n’ont pas forcément un environnement propice à leur réussite. En second lieu, aider des personnes d'une culture différente est une action gratifiante : on se sent utile et il faut faire preuve d'ouverture d'esprit. Enfin, je pense que revenir au sens fondamental de la vie est une bonne expérience en quittant, ne serait-ce qu’un mois, la société de consommation dans laquelle on vit.


Mail de remerciement

1-10 euros

Nous enverrons un mail de remerciement individuel pour votre contribution au projet.

 

205 €

Collectés sur 4 000 €
5%
41 Jours restants
7 Participations
Je participe

Organisé par

Joévan Ziebel

Camille Lambert a participé 10 €

Thuy-Lan Fournier a participé 50 €

XUAN THAO NGUYEN a participé

Thu-Vân NGUYEN a participé

Mohan Sumi a participé 20 €

Anonyme a participé

Josiane Ziebel a participé

Le 10 avril 2018
Josiane Ziebel
C'est un beau projet porteur d'humanité et d'altruisme. Bravo à toute l'équipe