Aller au contenu principal

Encouragez les Ruches de Noé

Organisé pour : Les Ruches des Noé

Bienvenue,

 

Je m’appelle Noémie, et je suis originaire des montagnes de Haute-Savoie. Certains me connaissent à travers mon implication locale, à la Roche-Bernard.  Mais connaissez-vous mon histoire avec les abeilles et ma pratique de l’apiculture ? Je vous invite dans mon univers et dans celui des abeilles pour faire connaissance et vous présenter mon projet…

 

Depuis quelques années, je suis revenue des pays lointains où je travaillais dans des projets humanitaires.

J’ai passé quelques saisons sur les routes de l'hexagone, en camion, à la rencontre des initiatives existantes: fermes ou jardins pédagogiques, projets d'éco habitats, structures associatives avec projets d'éducation populaire... Je suis convaincue qu'en développant les initiatives locales, en connectant les personnes et les projets, beaucoup de pratiques peuvent être améliorées et avoir également un impact sur le reste du monde.

J'ai aimé faire les saisons agricoles, les cueillettes, l'intensité du travail, le contact avec la nature, des nouvelles connaissances acquises à chaque étape.

 

Lors d'un passage en Bretagne, j'ai eu la chance de faire de belles rencontres et j'ai pu apprécier le dynamisme local. J'ai senti que pour moi  c'est "the good place to bee" !

J’ai donc posé mes valises depuis 4 ans dans le Sud Morbihan, entre Questembert et la Roche-Bernard, où les abeilles et moi profitons du bon micro climat du golf: pas trop de pluie et beaucoup de soleil!

 

J'ai travaillé dans la restauration, puis dans le domaine culturel. En parallèle, l'envie de faire connaissance avec les abeilles devenait de plus en plus présente. Lors de promenades je voyais souvent des ruches, je rencontrais des apiculteurs sur les marchés, et j'étais toujours captivée par les discutions me permettant d'en apprendre plus sur ces fragiles et surtout si utiles abeilles!

 

Un essaim d'abeilles s'est posé dans le buisson. Ni une ni deux, je le récupère et l'invite à entrer dans une ruche. Suprise le lendemain, les abeilles ont déjà construit de beaux rayons sous le couvre cadre!

 

Après un stage de découverte chez un apiculteur professionnel, l’apiculture est devenue une évidence qui résume bien mes envies : l’apprentissage d’un savoir-faire concret, des connaissances à partager, une activité physique et saisonnière, proche de la nature. Faire travailler les biscottos et le cerveau!

J’aime travailler avec et pour les abeilles. L'activité a un réel sens, qui me permet d’exprimer aussi bien ma part militante...que ma part de gourmandise grâce à tous les merveilleux produits qu’offrent les abeilles !

 

 

Ne vous êtes-vous jamais demandé pourquoi parle t'on si souvent des abeilles ?

La raison est simple : l’abeille n'est pas un être comme les autres !

En effet, l'abeille est un symbole repris dans la plupart des cultures, des trations, et des ethnies comme emblème pour incarner la symbolique de Vie, un modèle de vertu, la prospérité, l'implication dans le travail, la monarchie, mais également la démocratie participative...

 

Saviez-vous que la Reine ne peut se nourrir seule ? Elle dépend donc totalement de sa cour. Et comme le renouvellement de la colonie dépend entièrement de la ponte de la Reine :

les abeilles et leur reine ne peuvent se passer l'une de l'autre et collaborent intelligemment

 

Je partage l'avis de Mr Tavoillot, un apiculteur qui dit dans son ouvrage "L'abeille et le philosophe", « Les abeilles sont le miroir de l'humanité, le baromètre de son destin"

 

Il souligne que lorsque l'on demande à l'apiculteur comment il va, les gens ne manquent jamais de demander "comment vont les abeilles " ?

Leur bien-être nous préocupe tous, particuliers, scientifiques, médias... L'abeille est notre sonette d'alarme. Car, n'avez-vous pas remarqué la similitude entre l'ensemble des dangers qui menacent les abeilles, et ceux qui nous concernent directement ?

L’effet néfaste des pesticides, les ondes électromagnétiques perturbantes, le changement climatique...

Et si tout ce qui fragilise les ruches, nous fragilise à notre tour, demander comment vont les abeilles revient à demander : comment allons-nous ?!

 

Cette réflexion est le fil rouge de mon activité, car si nous parvenons à améliorer les choses pour elles, nous les améliorons logiquement pour nous aussi !

Tout est lié: la reine, les abeilles, et nous !

 

La principale motivation dans mon travail, est donc l'importance de préserver les abeilles, de les faire proliférer, de leur offrir le meilleur cadre possible et de nous garantir leur présence. C’est reconnu, en assurant la plus grande part de pollinisation des végétaux, elles assurent humblement la prolifération de la vie sur terre.

Merci à vous jolies butineuses !

 

Je m’applique à travers mon activité quotidienne, à présenter, à diffuser leur message d'alerte. Au quotidien, sous forme d’atelier, ou sur mon stand au marché, j’aime parler de ces êtres fascinants, mais aussi des dangers qui les guettent et surtout des solutions à mettre en oeuvre pour les protéger.

 

 

 

Une expo que j'ai installé dans un foyer logement, pour discuter des abeilles avec les résidents. Un très bon moment de partage entre générations, où les souvenirs de chacun nous replongent dans un temps où les abeilles étaient moins en danger...

 

 

Des ruches auto-construites, placée dans un milieu préservé

 

Mes ruches sont auto-construites en cèdre. C’est un choix stratégique au niveau qualité et de longévité: c'est un bois imputrescible et camphré. Il permet d’aider les abeilles à lutter contre les maladies et leur offre une meilleure isolation.

Les ruches sont installées à la campagne entre Questembert, Rochefort-en-Terre et la Roche-Bernard, dans des endroits avec une bonne ressource de plantes mellifères. Les plantes mellifères sont celles dont les abeilles butinent le nectar pour faire du miel. Principalement ce sont les fleurs des prés, les bruyères, châtaigniers, noisetiers, bourdaine, sarrasin...

J'essaye d'éviter au maximum les zones de cultures agricoles intensives (pas facile en Bretagne !), les axes routiers importants, et les lignes électriques à proximité des ruchers, pour les préserver au maximum des ondes et des pollutions.

C’est leur garantir un cadre de vie préservé pour avoir des produits de qualité.

 

Rucher au coeur de la fôret pour être au plus près des chataîgniers.  C'est ce rucher particulièrement  qui donne le bon miel  de forêt au goût plus prononcé!

 

 

Début du printemps 2016 chantier d'assemblage des ruches construites pendant l'hiver.
Si toute la partie bois est autoconstruite, pour chaque ruche il me faut acheter le plancher, les portes d'entrées, le toit et le nourrisseur. Les planchers de ruches sont en plastiques pour qu'ils soient faciles à nettoyer à la sortie de l'hiver.

 

 

A chaque ouverture de ruche, c'est un voyage dans leur univers.

Quand j'ouvrir une ruche, j'ouvre un coffre plein de trésors...

C'est un échange entre elles et moi.

A commencer par leur chant qui me donne des indications sur leur état, leur humeur. Il faut donc être attentive.

C’est aussi l’odeur chaude et douce de la cire et du miel et  de la propolis.

Je suis des yeux les chorégraphies qu'elles effectuent pour se communiquer le chemin des fleurs.

Je les vois naitre, se nourrire, travailler, certaines semblent se balader.

Je constate leur bon développement ou non.

En somme j’apprends à les comprendre...c’est un état qui vaut toutes les méditations !

 

Un cadre sur lequel on voit beaucoup de "couvain". En effet dans chaque alvéole se cache une abeille en devenir. Il faut 21  jours à la larve pour devenir une belle abeille.

 

 

 Pourquoi les abeilles produisent-elles autant de miel ?

 

Pour assurer une abondante nourriture pour le bon développement de la colonie.Et le surplus que nous pouvons récolter, le miel qu'elles ont stocké dans les hausses, c'est surment pour partager le goût du délicieux « nectar des dieux », et pour nous faire profiter des précieuses vertus que contiennent les produits de la ruche.

 

Nous connaissons bien le miel sucré et parfumé. Mais il y a aussi le pollen, rempli de vitamines et d’oligoéléments. Je le récupère grâce à des trappes que je fixe aux entrées des ruches.

La propolis, qui est une résine antibactérienne précieuse dans la pharmacie, se trouve sur les cadres.La gelée royale est reconnue pour stimuler l'organisme et pour retrouver énergie et vitalité, elles est dans les cellules royales.Le venin, pourtant redouté lors des piqûres, est excellent contre l’arthrose.Et bien sûr la cire avec laquelle elles construisent les alvéoles où se developpent les abeilles, et dans laquelle est stockée le miel. Les abeilles sont les seuls animaux à savoir la  produire grâce à leur glandes cirières qui font apparaitre des fines pellicules de cire sous leur abdomen. La cire permet  de faire des bougies, elle entre dans la composition des baumes...

 

Je propose actuellement à la vente, sur le Joyeux Marché, le vendredi soir, au cœur de la Roche-Bernard, du miel toutes fleurs, du miel de forêt, du miel à la propolis...

 

Dès le printemps prochain et les nouvelles récoltes, la gamme sera encore plus diversifiée. Je vous proposerai du miel crémeux, du pollen frais, et d'autres miels au fil de la saison!Gourmands, croisez les doigts pour que la saison soit bonne !

 

 

Le miel est tout frais dans la hausse. J'ai pu faire une bonne récolte cet été 2017.Pour avoir une idée, une hausse bien remplie pèse facilement entre 10 et 15kg!

 

Une fois les cadres plein de miel récupérés, il faut enlever la fine couche de cire qui ferme les alvéoles, afin de libérer le miel. On apelle cette étape la désoperculation. L'étape suivant sera l'extraction. Le miel qui sort des ruches est en général liquide et s'extrait facilement dans la centrifugeuse. On laissera ensuite le miel reposer avant de le mettre en pot, c'est la "maturation". Puis vient  la mise en pot, et le meilleur pour la fin: la dégustation et la vente sur les marchés ! La cire qui est dans le bac sera filtrée et refondue pour être réutilisée.

 


 

 

Mon parcours d'apprentissage:

Grâce à la formation "de l'Idée au Projet" proposée par la Marmite, j'ai pu réfléchir à la meilleure façon de construire mon activité. J'ai fait des stages chez d'autres apiculteurs afin de profiter de leurs conseils et de me faire la main.

Puis j'ai été salarié à l'Abeille de Lanvaux, et j'ai pu pratiquer aux côtés de Mathieu Audo, apiculteur passionné et doué en transmission.

Merci beaucoup Mathieu pour les connaissances pratiques, les précieux coups de main et le prêt de matériel qui m’ont permis de pouvoir débuter en étant accompagnée par un pro!

 

 

En 2015 j'accueillais mes cinq premières ruches,

En 2016 dix ruches de plus,

En 2017, grâce à l'achat de quelques essaims, des divisions et aux essaims que j'ai récupéré, je suis la gardienne d’un joli cheptel de trente ruches!

 

 

Rucher dans les Landes de Lanvaux, avec les premières hausses du printemps 2017. Sur le terrain,  il y a entre autre  beaucoup de genêts et d'ajoncs, qui fournissent du bon  pollen.

Une abeille qui vient de collecter du pollen, elle fait une petite pause avant de le livrer dans sa ruche! Le rond jaune dans l'angle de la ruche est un repère qui me permet de connaitre l'age de la reine. En effet, à chaque année correspond  une couleur.Ppour 2018 la couleur sera rouge! Une reine vit environ 5 ans. Connaitre son âge est important pour avoir une idée de sa vitalité.

 


 

Ma démarche, doucement, sûrement, et respectueusement :

 

Je choisis de mener mon installation de façon progressive, afin de me laisser le temps de l'apprentissage et de l'expérience. D'année en année je gagne en expérience et me sens de plus en plus à l'aise. Je suis prête à m'occuper de nouvelles ruches et à avoir la responsabilité de toutes ces abeilles.

 

Le saviez-vous: il y a plus de 50 000 abeilles par ruche en été ! 

 

Pour le moment, je suis pas en mesure d'acheter les deux cent ruches minimum qu’il faut avoir pour être reconnue, selon la Chambre d’Agriculture, comme apicultrice professionnelle.

 

Aujourd'hui je suis heureuse d’être une apicultrice avec trente ruches et bientôt  plus! Tiens comme mon âge, 30 ans et bientôt plus !

 

 

Un bel essaim installé dans les ajoncs. Maintenant que je l'ai récupéré, il est bien installé dans Les Ruches de Noé!

 

A travers ces informations je vous partage ma façon d’appréhender l’apiculture et les abeilles, et vous permettre de savoir d’où viennent les produits que je vous propose sur les marchés.

 

C'est aussi pour vous dire que j’ai besoin de votre soutien pour pouvoir continuer à développer mon activité.

Chacun peut agir pour les abeilles,

et soutenir mon projet est une double façon de le faire !

 


Comment je finance mon projet :

Depuis le début j'autofinance mon projet.

Cependant, la vente du miel produit par les trente ruches ne me permet pas d’assurer  tous les investissements à faire pour l’année prochaine, et encore moins de dégager un salaire.

J'ai donc une activité salariée en parallèle,qui me permet d'assurer mes frais quotidiens et d’économiser pour les abeilles.

Ce contrat prendra fin début 2018 ( CAE non renouvellé ).

Point positif: je pourrai me dédier entièrement à ma profession. C'est le bon moment pour doubler mon cheptel et passer à 60 ruches.

 

Cependant les investissements sont importants

et c’est pourquoi je fais appel à vous et à vos dons.

Petits et grands, proches et plus lointains, que l’on se connaisse ou pas encore, je souhaite fédérer autour de mon projet, pour pouvoir avancer au plus vite.

Un coup de pouce de chacun peut permettre un grand changement !

 

Mon objectif est d’avoir plus d’abeilles, et des outils de travail adaptés pour prendre soin d’elles. Cela me permettra de vous faire profiter des trésors de la ruche, et pouvoir bientôt vivre de cette activité.

 

Pour la saison prochaine, je souhaite donc :

1/ Doubler le nombre de ruches (passer de 30 à 60) pour augmenter la production de miel, pollen, propolis…

2/ Développer des d’ateliers de sensibilisation, ainsi que des journées de découvertes de l'apiculture pour chacun et stages d’accompagnement pour les particuliers qui souhaitent installer une ruche chez eux.

 

L’argent collecté grâce à cette cagnotte servira à financer par ordre de priorité :

 

- Achat de bois + matériel pour construction de 30 nouvelles ruches : 1200 euros

 

- Achat de cire 2kg/ruche( soit 70 kg à 15€)   = 1000 euros .

Je ne suis pas encore autonome en production de cire car je n'ai pas assez de ruches. Pour les années suivante je réutiliserai ma propre cire.

 

- Achat d'un véhicule utilitaire d'occasion  pour me déplacer sur les ruchers et transporter le matériel = 1300 euros environ

 

-Achat de matériel pour équiper la miellerie = 300 euros ( bac à désoperculer, maturateurs...)

 

- Achat de matériel pédagogique ruchette vitrée : 100 euros

 

- Tenues de protection pour les visiteurs : 100 euros

 

Total : 4000 euros

 

 

 Apport personnel : 4500 euros minimum.

 

- Essaims: 10 essaims à 150 euros = 1500 euros ( je ferai ensuite d'autres essaims en divisant les premiers)

 

- Achat bois + quincaillerie pour construire 100 hausses ( la hausse est l'élément où sera stocké le miel, au dessus du corps de la ruche) = 1000 euros

 

- Achat cadres de corps + cadres hausse  = 850 euros

 

- Achat traitement bio ( pour aider les abeille à lutter contre le varroa, j'utilise des barquettes de thymol) = 500 euros

 

- Achat trappes à pollen (pour pouvoir récuperer le pollen frais au printemps) : 400 euros

 

- Achat matériel pour miellerie ( couteau à désoperculer, seaux, tamis...) : 150 euros

 

- Achat fûts pour stocker le miel: 100 euros

 

 


Pour vous remercier de votre geste, à chaque montant j'ai pensé à une contrepartie :

 

1 à 10 euros : un sachet de graines mellifères à planter dans votre jardin pour nourrir les abeilles ! 

À partir de 20 euros : 1 bougie en cire d'abeille + 1 sachet de graines mellifères 

À partir de 35 euros : 1 pot de 250g de miel + 2 sachets de graines mellifères 

À partir de 50 euros : 1 pot de 250 g de miel + 1 savon au miel  + contrepartie précédente

À partir de 75 euros : 1 kg de miel + contrepartie précédente

À partir de 100 euros : 2 kg de miel au choix + contrepartie précédente

À partir de 150 euros : 2.5 kg de miel au choix + un atelier découverte pratique de l’apiculture + contrepartie précédente

À partir de 200 euros : 1 pot de miel de 250g /mois pendant un an + un atelier découverte pratique de l’apiculture pour 2 personnes + contrepartie précédente.

 

 

 

 

Je vous adresse à tous un grand MERCI pour votre attention et votre intérêt dans la lecture de mon projet et d’avance un immense MERCI pour votre participation.

En contribuant au développement des Ruches des Noé,

C’est participer à la protection des abeilles et de l’environnement,

C’est vous garantir des produits de la ruche de qualité,

C’est me donner les moyens de continuer cette activité, 

Pouvoir gagner en expérience et partager mes connaissances afin que nous ayons tous quelques ruches dans notre jardin!

 

Et mis à part l’argent, qui est  inévitable pour le bon développement de mon activité,

j' accueille  les suggestions, les nouvelles idées, les conseils, les services, le troc, le don de matériel, qui sont les bienvenus!

 

MERCI d'avance de m’aider à transformer ma passion en projet de vie,

Et 50 000 mercis pour votre soutien de la part de nos copines abeilles :)

 

 

 

 

 

Une abeille avec une jolie pelote de pollen sur sa patte arrière

4 790 €

Collectés sur 5 000 €
95%
0 Jour restant
84 Participations
Je participe

Actualités

Le 5 avril 2018 Noé PIx a écrit :

Bonjour à tous!

 

Les printemps est bientôt là! Le solei lpointe son nez timidement, mais on y croit!

Les fleurs vont s'ouvire, les abeilles ressortir!

D'ailleurs, j'ai la date de livraison des essaims que j'ai commandé! Fin du mois je vais les chercher!

Et dès le weekend prochain si le temps le permets je vais pouvoir déplacer les ruches vers leur nouvel emplacement!

 

C'est bon, l'atelier est presque rangé, le matériel tout désinfecté et pret, l'année peut recommencer!

 

Ci dessou un lien vers un article paru dans l'Ouest France recemment sur les Ruches de Noé

 

https://www.ouest-france.fr/bretagne/malansac-56220/malansac-cet-hiver-elle-perdu-une-grande-partie-de-ses-ruches-5647990

 

Quelques photos des derniers temps: 

 

Peinture des ruches à l'huile de lin pour les proteger

 

 

 

 

Déménagement du matériel , direction le nouveau hangar, avec un camion vraiment plein!!

 

Atelier fabrication de savons au miel et à la cire d'abeille!

Le 2 mars 2018 Noé PIx a écrit :

Bonjour à toutes et à tous copains des Abeilles!

 

J'ai une bonne et mauvaise nouvelle...

4563 euros !!!C'est la somme que vous nous avez permis de récolter pour le projet les Ruches de NOé!Les abeilles et moi-même, vous en remercions vraiment du fond du cœur !Merci pour les mots d’encouragements et votre confiance.La cagnotte est toujours ouverte et je vois que de nouveaux dons arrivent, MERCI !

 

Cependant le projet prend malheureusement une autre tournure que celle prévue.

Pour rappel, l'objectif était d'augmenter le nombre de ruches cette année pour me permettre de développer l'activité.La réalité, de cette fin d'hiver, est toute autre.

 

La semaine dernière, par une journée ensoleillée et douce, suis allé voir les ruches pour vérifier l'état du rucher, les sous-peser et nourrir, avec du miel, si besoin.Je n'ai pas du tout prévu de les ouvrir car ce n'est pas le moment de la visite de printemps. Après une rapide observation, j'ai eu un drôle de pressentiment. Ruches très légères, aucun bruit à l'intérieur...Je devais en avoir le cœur net et ne pas les nourrir sans raison, j'en ai ouvert quelques-unes... Elles sont vides.Vides d'abeilles.Plus personne....

Tous les apiculteurs bien conscients de la fragilité des abeilles redoutent la fin de l’hiver. Personne n'est prêt à cette macabre découverte.Je suis triste,Je suis déroutée,Je suis en colère.J’ai perdu 20 ruches.

Pourquoi ? Mais pourquoi ?

Les causes sont multiples :Une pression énorme sur les ruches cet automne à cause du frelon malgré le piégeage intensif.Affaiblissement des colonies à cause du frelon ?+ varroas ?+ impacte des pesticides = grosses pertes.Je ne suis pas la seule, les apiculteurs des environs déplorent également beaucoup trop de pertes.

Le constat est fait. Et maintenant ?Je n’abandonne pas, je continue !!!

 

Je vais reconstituer mon cheptel.

L’argent de la cagnotte donc servira à acheter du matériel comme prévu car les commandes sont déjà faites, mais aussi des essaims hivernés. Puis je procéderai à des divisions.Je ne ferai donc probablement pas de miel cette année. Car les ruches divisées ne produisent pas assez de miel pour le récolter.

 

Je pense développer des propositions d’ ateliers payants autour de l’abeille dans les fermes pédagogiques environnantes et des structures touristiques sur le territoire.

C’est une façon d’insister sur l’aspect pédagogique, et d’augmenter la sensibilisation du public autour des dangers qui menacent les abeilles et d’avoir un revenu pour l’activité.

 

Je vous prie donc d’être compréhensifs. A vous tous, mes chers clients, particulièrement à vous les donateurs du financement participatif qui attendent leur contrepartie en miel... 

La fabrication des savons au miel va bientôt commencer, pour ce qui est des graines mélifères aucune problème!Pour les visites de rucher on attendra les beaux jours.

Mais pour ce qui est du miel,  il me faudra un délai pour pouvoir vous les fournir  dès que possible.

Je fais au mieux et vous tiens très vite au courant.

 

 

Le week end dernier j'ai préparé l’installation des colonies restantes à la ferme pédagogique de Kerant’Anes à Malansac. Merci Christel et Ludo pour le coup de main ménage ! J'ai un super endroit qui est pret à recevoir les Ruches de Noé!

J'ai aussi commencé à désinfecter les ruches vides et les remettre en état. J'ai brulé les cadres..mêmes ceux pleins de miel. Je ne prend aucun risque sanitaire! On recommence tout bien propre, pour une nouvelle saison .

Je vous enverrai bien sur régulièrement des nouvelles des Ruches de Noé .

Merci à tous, à tout bientôt !

 

 

On brûle les cadres pour supprimer tout risque sanitaire.

 

 

Je passe les ruches au chalumeau

 

 

L'escace mise à dispo par Kerant'Anes pour les Ruches de Noé !

Le 30 janvier 2018 Noé PIx a écrit :

Merci beaucoup à toutes et à tous pour vos généreuses contributions!!!

Je vais pouvoir faire les commandes de matériel et lancer la saison 2018!

 

Une bonne nouvelle supplémentaire:

Les abeilles seront accueillies au printemps dans un superbe endroit. 

L'association Kérant'ânes* propose un joli terrain pour les ruches et un endroit bien au sec pour stocker le matériel !

Merci beaucoup!

 

* Kérant'ânes propose des activités de découverte de l'âne au sein de la ferme pédagogique. Ces activités sont destinées aux enfants, adultes, public en situation de handicap ou en rupture sociale, aux professionnels de la petite enfance et du milieu médical ainsi qu'aux familles..

Toutes les activités sur la ferme se feront en lien plus ou moins direct avec les animaux (Poules, lapins, Cochons d'indes, chèvres, ânes et chevaux ). possibilité de participer à l'élaboration du jardin en permaculture.

https://kerantanes.jimdo.com/

 

** Oui!En réponse à ceux qui demandaient: la cagnotte est encore ouverte quelques jours!OUi, on peut dépasser le montant initial!

Pour chaque tranche de 150 euros supplémentaire, c'est un essaim de plus qui viendra rejoindre les copines abeilles.

 

 

 

Le 16 janvier 2018 Noé PIx a écrit :

Bonjour à tous,

 

Ayant eu des retours de personnes souhaitant encore participer, et au vue des derniers magnifiques dons qui ont été faits, et que je remercie énormément ceux qui les ont faits, on m'a conseillé d'augmenter le montant de la cagnotte afin de laisser à chacun la possibilité de participer!

 

 

Pour chaque 150 euros supplémentaire, c'est un donc nouvel éssaim qui viendra rejoindre ses copines.

 

Une très belle journée à tous,

 

Merci pour votre confiance, et pour ce projet qui grandit !

 

 

Noé et les abeilles

 

Le 2 janvier 2018 Noé PIx a écrit :

Bonne Année à vous tous!!!

Merci beaucoup à tous les donateurs qui se reconnaitrons!

Merci de votre confiance et votre soutien dans cette belle aventure!!

2018 c'est la réussite :) et grâce à vous!!

Le 19 décembre 2017 Noé PIx a écrit :

 Marché de Noel de Muzillac, une belle journée! Merci aux organisateurs!

Le 19 décembre 2017 Noé PIx a écrit :

Bonjour à tous!

 

Ouahh, un grand MERCI à tous ceux qui ont impulsé la cagnotte avec leur généreux dons!

 

De mon côté, j'ai passé le weekend sur les marchés de Noël, avec mon stand de miel!

Ca a été l'occasion de faire de belles rencontres avec une nouvelle clientèle!

Les petits pots ont trouvé preneurs et particulièrement le miel à la propolis, qui s'est vendu en quelques heures!

Je retiens donc ce succès et promis, l'an prochain grâce à la cagontte, j'aurai plus d'abeilles, et donc surement plus de miel et de propolis à vous proposer! :)

 

Belle journée à tous, prenez soin de vous, si vous sentez un p'tit coup de froid arriver... faites vous une boisson énergisante:

 

Infusion Miel , citron , gingembre!

 

Dans une théière, coupez des morceau de gingembre frais, quelques tranches de citron bio, et une grosse cuillère de miel.

Remuez un peu  et partagez  beaucoup!

C'est une boisson qui soigne les mots de gorge, et stimule l'organisme!Exellent le matin pour commencer une super journée!

PS: Peut servire de base, pour un ptit grog ! je vous laisse adapter selon les envies ;)

Et peut aussi se boire l'été, super frais!

 

A votre santé!

 Les abeilles & Noé

 

Organisé par

Noé PIx

denjean julien a participé

Laurentbsn a participé

Mickael Bovagnet a participé

beatrice antoniotti a participé

Ellimac Nogamor a participé

chateigner gilles a participé

Sam Beegee's a participé

Typhaine GUIHO a participé

Laure schwartzmann a participé

Farid Muslim a participé

Véronique VAN DEN BROEK a participé

Flore Ette a participé

nelly FLEURIOT a participé

Florian Duval a participé

Anonyme a participé

Collette Darouen a participé

Aatchoum Titi a participé

Karen Garabédian Le Meur a participé

Camille Di Gallo a participé

virginie corominas a participé

Marion C. a participé

Marie Simonnot a participé

Ruby Jadot a participé

Renaud Bertrand a participé

Le 27 mars 2018
beatrice antoniotti
Bon courage pour remonter la pente! Tiens bon!
Le 2 février 2018
Farid Muslim
Bonjour Noémie moi même Api Amateur je te félicite pour ton projet bien préparer et je te souhaite bon courage. bye
Le 29 janvier 2018
Collette Darouen
Big up pour l'Arche aux abeilles ma Noé!!
Le 29 janvier 2018
Camille Di Gallo
Beau projet, bravo pour tout ce que tu as deja fait et bon courage pour la suite. Bisous d'une ancienne coloc de Guapulo !
Le 28 janvier 2018
virginie corominas
Merci pour ton travail Noé! Longue vie aux abeilles
Le 28 janvier 2018
Marie Simonnot
bon courage les abeilles de Noé, en attendant de faire votre connaissance zzzzzzz
Le 28 janvier 2018
Ruby Jadot
Bonjour ;je suis souvent dans le coin , j'espère que nous nous rencontrerons , au joyeux marché du vendredi à La Roche Bernard , ou ailleurs . Belle continuation . Ruby
Le 23 janvier 2018
Monito Polar
Coucou Noémie j'espère que tu vas pouvoir mener ton projet à bien, ça a l'air en bonne voie ! Bises de la yaute !!!
Le 19 janvier 2018
CELINE VIROT
A fond ma poulinette!!!!ca va décoller!!!beau projet pour 2018!!:-)
Le 18 janvier 2018
Milena Vara Ruiz
Que du bonheur pour toi et ton cheptel! Hate de suivre tes nouvelles aventures !!