Aller au contenu principal

LES GUNNS HABITENT AU 43 - Chronique d'une famille ordinaire

Organisé pour : Compagnie TERALUNA

 

La Compagnie TERALUNA existe depuis 2000. Elle est dirigée par Sébastien Barberon, à la fois auteur, metteur en scène et comédien.

 

Le Projet - Spectacle dédié à la jeunesse et à leurs parents

Après Ponnyboy Forever, pièce pour onze personnages, écrite en 2017 et mise en scène la même année, Sébastien Barberon poursuit son travail d’écriture sur le thème de la cellule familiale.

La famille est à la fois un espace intime et social. C’est un système. Et pourtant, la famille reste une notion bien subjective, parce qu’elle nous renvoie à nos représentations personnelles. Elle est aimée autant qu’haïe, subie autant que chérie, désirée autant que niée. Elle est le lieu des fantasmes, des légendes et des contradictions. Il s’y vit des évènements qui dépassent le visible, le tangible et c’est en cela aussi que la famille est captivante. Parce qu’elle est le lieu de tous les conflits, de toutes les crises et de tous les apprentissages.

Raconter une famille, c’est raconter la famille. C’est raconter sa famille. Peu importe le lieu et le temps. Nous sommes tous le fils de, le frère ou la sœur de… A ce titre, nous sommes concernés à chaque moment, parce que nous avons peut-être traversé ou assisté à des évènements similaires.

 

La pièce suit l’itinéraire d’une famille ordinaire dans un temps fort de son existence. Elle raconte le moment de bascule qui survient lorsque les enfants s’apprêtent à quitter le foyer.

Dans un quotidien toujours sur la brèche, avec une joie et une soif de vivre permanente, les personnages abordent sans complexes une suite d'événements qui les bouleversent, les projettent et les entraînent vers un ailleurs et un autrement.

 

Les Gunns habitent au 43, comme une ode à la jeunesse et à leurs parents.

 

Pour servir cette histoire, cinq personnages – Dallas, le père. Hannah, la mère. Et leurs trois filles, âgées de 17 à 23 ans : Jenny, Lily et Mily. L’action se situe dans la banlieue de Glasgow, dans l’Ecosse du début du XXIème siècle.

 

Un projet qui a besoin d'un soutien 

Pour créer l’illusion et raconter cette histoire il nous faut habiller un espace et cinq comédiens.

Alors concrètement... nous avons besoin d'un nouveau tapis de danse, de pendrillons (rideaux noirs) pour créer un fond de scène, d'une structure en aluminium pour tenir l’ensemble, et de quelques costumes. Ce décor deviendra le sol et les murs de la maison des Gunns.

 

Pour remercier tous les donneurs nous préparons un moment particulier.

Le projet est soutenu par la Ville de Besançon, le Département du Doubs, la Région Bourgogne Franche-Comté... et vous !

 

Le site de la compagnie www.compagnieteraluna.org

Facebook : Cie Teraluna

 

Plus d’infos :

Un projet qui a mûrit ...

Après une résidence d'écriture à la Fraternelle de Saint-Claude (39), une semaine de dramaturgie à la Maison Copeau à Pernand-Vergelesses (21) et trois résidences de travail à la Friche artistique de Besançon (25), la sortie du spectacle se tiendra à Ornans en octobre 2019.

 

Avec

Sur scène

Nadine Berland, Eric Borgen, Sabrina Boukhenous, Charlotte Dumez et Sarah Devaux

A la mise en scène et à l'écriture 

Sébastien Barberon

Regard extérieur  

Claire Marchal, psychologue de la famille

A la lumière et au son 

Catherine Chavériat et Marc Barberon

A la scénographie et aux costumes

Florence Bruchon

A la production 

Noémie Dorchies

 

Organisé par

Alain Vauchier