Aller au contenu principal

"LES EAUX PROFONDES" : Sous-titrages Anglais/Espagnol

Organisé pour : Alice Heit

Bonjour à toutes et tous ! 

 

"Les eaux profondes" est un film documentaire expérimental sur le thème du plaisir féminin et des eaux féminines.

 

Je fais appel à votre soutien pour aider le film à poursuivre son voyage au delà de nos frontières, vers les pays anglophones et hispanophones! (et leurs festivals de cinéma!)

 

Les financements de cette cagnotte serviront : 

 

1)  à financer les sous-titrages en Anglais et Espagnol (en particulier l'inclusion des sous-titres dans le fichier du film, car les traductions en elles-mêmes ont déjà réalisées par des traductrices professionnelles)

2) à financer la fabrication de DCP (format pour projection en salle), pour les versions sous titrées, Anglaise et Espagnole du film.

____________________________

 

"Les eaux profondes" est une aventure de réalisation cinématographique atypique qui a débuté il y a plus de 6 ans, et a porté ses fruits puisque le film a enfin pu voir le jour et être projeté pour la première fois fin Mars 2019 !

 

Ce moyen métrage dure 53 minutes 32, et sa diffusion a commencé depuis Janvier 2019! Diffusion indépendante, je travaille activement à son inscription en festival de cinéma, propositions pour projections en salles de cinéma, et autres structures de diffusion.

 

Le film a vu le jour grâce au soutien de la résidence postproduction du Light Cone – Atelier 105, à Paris. C’est un dispositif de résidences d’aide à la postproduction vidéo pour les films qui relèvent du spectre du cinéma expérimental. Il est présenté dans les festivals et distribué en location.

____________________________

 

Plongeon dans les continents mystérieux du plaisir féminin, les eaux profondes s'interroge autour de ces « fontaines », qui jaillissent parfois au moment du plaisir sexuel des femmes. Le phénomène reste très méconnu, y compris des femmes elles-mêmes...

Coupées de nos corps et de nos désirs par des siècles d'oppression patriarcale, le continent du plaisir féminin reste encore souvent terra incognita.

les eaux profondes ouvre un de ces espaces rares et précieux, où la parole se libère et se partage…

Nous y voyageons, dans un imaginaire "en rhizomes", s'autorisant l'exploration, le jeu, et se nourrissant d'une aspiration profonde à réhabiliter une sexualité féminine riche, joyeuse, et qui retrouve le chemin de ses profondeurs.

 

An immersion into the mysterious continent of female pleasure, Deep waters explores the "fountains" that sometimes flow at the moment of a woman's sexual pleasure. A phenomenon which remains largely unknown, not least by women themselves…
Separated from our bodies and our desires due to centuries of patriarchal oppression, the continent of female pleasure often remains a terra incognita.
Deep waters opens up one of those rare and precious spaces where speech is liberated and shared…
We travel through an imaginary "in rhizomes", allowing ourselves to explore and play, driven by a profound aspiration to recover a female sexuality that is rich and joyful, as it retraces its way toward its depths.

 

_________________________________________________________________________

 

Quelques témoignages de personnes ayant vu le film :

 

"Les eaux profondes" m'a émue et bouleversée, par sa beauté, son langage vivant et symbolique, et aussi par sa portée pédagogique. Chaque témoignage permet de mieux comprendre, de s'autoriser à ressentir ce qui est là, caché depuis toujours et qui ne demande qu'à sortir. C'est une poésie cinématographique, magnifique, sensible, fort aussi bien dans le fond que dans la forme. Merci à l'artiste Alice Heit pour cette œuvre courageuse, hors des sentiers battus. Merci du fond du coeur et du corps."

Laurence Vian

 

 

"En 1866, Gustave Courbet peignait L'Origine du monde. En 2019, Alice Heit revisite le thème, avec une analyse inédite de la beauté du pouvoir féminin, d'offrir la vie tout autant que le plaisir de la vie, de la même manière que ce que représente l'eau, source de vie et de plaisir."

 

Cédric Lépine,
critique de cinéma indépendant sur Médiapart

 

"comme un doux rêve(....), comme une reconnexion à ce que je pensais enfouie depuis quelques semaines, tant la transmutation de l'ombre pend de la place.

La vibrance des images - car il n'y a pas d'autre mot- agit comme une thérapie : elle porte et enveloppe cette féminité souterraine, que l'on n'ose parfois montrer , vers la lumière et de fait engage un retour à l'équilibre entre nos polarités si souvent ennemies.

(...) Alice Heit est une alchimiste, une magicienne.... ces deux mots porteurs de sens ne sont pas suffisant pour décrire le vécu visuel de cet oeuvre douce et bienveillante.Merci pour cette belle expérience et que la vie se développe avec amour et profondeur."

 

Carine Leduc

 

 

"Un film beau, sensible, profond qui évoque et parle d'un sujet encore tabou autour du plaisir et de l'éjaculation féminine. Rien n'est omis et en même temps dévoilé dans une grande finesse et écoute tant sur le plan plastique que des interviews et partages de femmes. J'ai beaucoup apprécié le choix aussi du super8 pour amener ce côté intemporel et universel. Je souhaite à ce film un long voyage pour qu'au moins chaque femme puisse le voir et entendre parler de cette jouvence."

 

Claire Morinière,
Thérapeute manuelle et psycho-corporelle,
Accompagnante des passages de Vie

 

 

"Un petit bijou scintillant et inclassable, entre documentaire et oeuvre expérimentale artistique d’une grande force poétique, mais aussi politique en ce qu’il participe, comme outil d’éducation populaire à la connaissance du plaisir féminin, la mienne comprise ! « Eaux profondes » n’arrive certainement pas par hasard en ces temps d’empuissancement des femmes…".

Laurence Mermet
Enseignante

 

 

"J’ai eu la joie de voir ce film... Eaux profondes. J’ai été, et dés le début, troublée, emmenée et promenée à toutes les époques de ma vie de femme... images, objets, mouvements, créations, sensibilités toutes nues.... J’ai ressenti, j’ai senti, j’ai vécu, j’ai respiré sereinement et en colère, comme toutes ses Elles, de tous les temps, survivantes de la mémoire de leurs êtres profonds, Elles sont là, toujours là, Elles transmettent, encore et encore... Ce film pour moi raconte l’origine des femmes, il nous l’enseigne aux travers de ce que nos chairs nous disent, nous parlent, d’elles à elles... Mes sœurs, sororités, fluidités de nos eaux profondes bafouées, libertés et espoirs !"

Patricia Dollé

 

 

"Dès la première projection, la salle était comble!  C'est dire si ce sujet touche, interpelle, émeut....et attire, comme un aimant: s'approcher du mystère, tenter de le toucher, de le comprendre...Au sortir de la salle, après la projection, les visages étaient ouverts, portés par une douce langueur, remués dans les profondeurs, comme par une vague puissante...Une information se cherche, même plus, une sensation, une émotion, qui nous vient de loin, et qui a urgemment besoin de refaire surface. Ce film y contribue."

Pauline Beau,
prof de yoga-danse et d'astrologie,
association Shambalha

 

"Alice Heit a pendant six années accomplie le travail patient d'une huître, attachée au roc de sa vision. Elle nous offre aujourd'hui sa perle, polie par l'océan, ciselée par les vagues, inspirée par le chant des sirènes. Son bijou ouvre les vannes et invite à suivre le délicieux courant, à plonger dans nos eaux profondes... à réveillée nos eaux qui dorment! Je suis sortie du film comme d'un rêve venu touché une corde sensible, avec peu de mots, seulement des images d'une beauté troublante fixée dans mon corps, emmenant chaque cellule à vibrer! Un immense merci! "

Muriel Gasnier

 

_____________________________________________________________________

 

Tous les contributeurs/contributrices a cette cagnotte recevront :

 

- à partir de 10€ = une carte postale du film dédicacée par la cinéaste. (quatre modèles disponibles, au hasard ou au choix : impression sur papier d'art épais)

 

- à partir de 20€ = un poster du film ("Offrande" : impression sur papier d'art à grain fin) dédicacé par la cinéaste.

 

- à partir de 50€ = deux entrées gratuites + un poster dédicacé ("Offrande" : impression sur papier d'art à grain fin) + deux cartes postales du film.

 

- à partir de 100€ = une gravure originale de "sirène bicaudale" numérotée signée + 2 entrées gratuites pour le film + une affiche dédicacée ("Offrande" : impression sur papier d'art à grain fin) + 4 cartes postales du film(quatre modèles disponibles, au hasard ou au choix : impression sur papier d'art épais).

 

_____________________________________________________________________

 

La page Facebook du film : https://www.facebook.com/leseauxprofondes/

 

 

Organisé par

Alice Heit