Aller au contenu principal

Les ami(e)s du Familo

Organisé pour : Isabelle & Jean-Christian HALTEL

Les ami(e)s du familo !

Toutes les belles histoires commencent par "Il était une fois" et je continue à croire que notre histoire est une belle histoire... alors...

 

Il était une fois un petit garçon qui allait chercher ses bonbons dans une épicerie... mais pas dans n'importe quelle épicerie... Celle-là était appelée le FAMILISTÈRE.

 

C'était un bâtiment majestueux fait de briques et de pierres. Il fallait grimper quelques marches, il levait sa jolie tête blonde, ses grands yeux bleus brillaient à la vue du Graal, cette coupe merveilleuse qui contenait ses sucreries.

 

Le bâtiment datait du 19ème siècle, époque à laquelle il était le centre commercial d'un port très actif : le port de Soulanges où fourmillaient hommes et chevaux au sein d'un important trafic de  péniches et de marchandises. On peut encore trouver des photos de cette époque fructueuse.

 

Le petit garçon devenu homme revint dans sa région natale et s'installa juste à côté du familistère. Celui-ci avait bien vieilli. Abandonné et triste, il se laissait recouvrir par le lierre. L'eau des pluies le digérait au fil des ans. Ses volets toujours fermés étaient rongés par la rouille. Des enfants s'étaient amusés à lui lancer des cailloux et les petites fenêtres de sa cave n'étaient plus qu'éclats de verre.

 

A cette vue l'homme est redevenu le petit garçon qu'il était. Il leva ses grands yeux bleus vers le colosse à l'agonie et décida de faire ce qu'il fallait pour lui redonner vie. Une fois l'achat conclu, il commença par le sécuriser en remplaçant portes et fenêtres, puis il fit refaire la toiture pour le protéger des intempéries.

Les travaux sur le toit devaient prendre fin 2 jours plus tard quand l'homme fut réveillé en pleine nuit par une longue et lugubre déflagration. Il se précipitait dehors pour voir ce qui s'était produit et compris lorsqu'il vit son cher familistère éventré. Lui qui reprenait des couleurs s'était effondré en une fraction de seconde. Le toit avait craqué sous le poids des tuiles, emportant dans sa chute la façade avant du bâtiment.

 

Assis par terre face à son protégé les tripes au sol, l'homme leva la tête, incrédule, et ses beaux yeux bleus se remplirent de larmes.

Il y a 2 semaines, nos rêves s'effondraient. Depuis, l'expert a conclu à la responsabilité multiple d'un artisan qui est intervenu dans les travaux de rénovation du familistère. Notre assurance ne couvre rien dans ce cas précis, et le petit garçon aux yeux bleus a commis une erreur : il a fait confiance quand cet artisan lui a dit qu'il avait une assurance RC. C'était faux.

 

Une partie de l'histoire de Soulanges qui reprenait vie après 40 ans d'abandon est à terre, foudroyée et nous ne voulons pas laisser faire cela !  

 

 

Étapes suivantes :

 

1. Faire démonter la toiture façon "mikado".

2. Refaire la maçonnerie de la facade.

3. Refaire les planchers et toiture.

4. Réparer les fenêtres qui ont été dégradées.

 

Tout cela va coûter très cher et nous n'avons pas les moyens financiers.Tout ce que nous avions emprunté a été dépensé dans les premiers travaux.

 

Cette cagnotte va nous servir d'apport pour emprunter de nouveau de quoi finir ce beau projet.

 

Il n'y a pas de petites sommes, les petits ruisseaux font les grandes rivières.

 

Merci d'avance pour vos participations, vos soutiens et vos partages... 

 

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Merci à toutes et à tous !

 

Organisé par

Jean-Christian Haltel