Aller au contenu principal
La caravane sociale "votre histoire compte"

La caravane sociale "votre histoire compte"


Bienvenue sur cette cagnotte associative !

Qui sommes-nous ?

Notre association : L'ONG OTIMADIA est une organisation non gouvernementale à but non lucratif qui lutte pour l'insertion de la jeune fille mère au Gabon.

Date de création : Juin 2020, immatriculée Octobre 2020

Situation administrative : registre des associations RNA: W113008042; SIREN : 892330978 et SIRET: 89233097800016

Notre Mission : l’insertion sociale et professionnelle de la jeune fille mère au Gabon

Programmes : En effet, nous venons en aide au jeunes filles mères en situation précaire et en échec scolaire en leur offrant un accompagnement social, scolaire, juridique, psychologique et financier au moyen des activités qu'elle organisera.

Contexte et motivations d'après le rapport rendu public de l'unicef gabon 2017

Selon le département santé de la mère, du nouveau-né, de l’enfant et de l’adolescent de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), environ 16 millions de jeunes filles de 15-19 ans accouchent chaque année dans le monde.

Ces maternités interviennent durant leur adolescances qui va de 10 à 19 ans.

En effet , la puberté qui est une étape importante de la transformation du corps humain avec tous les phénomènes biologiques, psychiques et sociaux qui l’entourent : croissance physique, bouleversements hormonaux à l’origine de l’apparition des menstruations chez les filles et des éjaculations chez les garçons, désir sexuel et recherche de l’affirmation de soi... va de paire avec cette période de puberté.C’est une période d’insouciance durant laquelle les jeunes s'attrapent des grossesses précoces et ses conséquences notamment sur la vie sociale et scolaire de la jeune fille. C'est la naissance du phénomène qui fait l'objet de notre ONG, les jeunes filles mères.

Au Gabon, la dernière Enquête démographique et de santé (EDSG) de 2012 montre que, malgré un taux de scolarisation élevé (97,2 %), les adolescentes constituent 21 % de l’ensemble des femmes en âge de procréer et representent pour 14 % le taux de fécondité totale des femmes au Gabon.

Ainsi, nous notons que : 28 % des filles de 15-19 ans ont déjà commencé leur vie féconde : 23 % ont déjà eu au moins un enfant et 5 % sont enceintes pour la première fois. Cette même enquête a révélé les besoins en termes d’information en santé sexuelle et reproductive, une faible utilisation des moyens contraceptifs et particulièrement des préservatifs : un peu plus de 6 filles sur 10 de 15-19 ans (63,9 %) et environ 8 garçons sur 10 (78,1 %) de la même tranche d’âge ont utilisé un préservatif au cours de leur dernier rapport sexuel.

L’EDSG a aussi mis en évidence le phénomène de la sexualité précoce au Gabon. En effet, un peu plus de 2 filles sur 10 (21,9 %) et près de 7 filles sur 10 (68 %) ont déjà eu leur premier rapport sexuel non protégé avant d’atteindre respectivement 15 et 18 ans.

Aussi, nous avons réalisé une étude en 2018 sur 200 jeunes filles mères en situations précaires avec plus de 80% âgées de moins de 23 ans avec un niveau scolaire moyen de classe de troisième ayant en moyenne deux enfants chacune, ce qui nous fait un total de 160 sur les deux cents filles inscrites à notre ONG.

C'est donc en ce sens que nous luttons pour l’insertion sociale et professionnelle des jeunes filles mères au Gabon à travers un programme de caravane solidaire annuelle (qui se tiendra chaque été au Gabon pour une durée de six jours successifs). Au travers de ce programme notre association met en place une système un accompagnement social, scolaire, juridique, psychologique et financier au moyen des activités qu'elle organisera.

Quel est le contenu exact de la caravane ?

La caravane « Votre histoire compte » est une mission d’intervention sociale annuelle durant laquelle pendant six jours successifs, l'association agira concrètement auprès des jeunes filles mères qui vivent dans la précarité, au Gabon quelques soient leurs nationalités ainsi que leur appartenances religieuses.

Nous effectuerons donc un voyage hunmanitaire pour le Gabon en été 2021.

Pour sa première édition, notre objectif est de responsabiliser « la jeune fille mère » face à la nécessité de se prendre en main soi-même. Pour cela, chaque activité vise à promouvoir l’auto-entreprenariat féminin en « valorisant » mais surtout en « boostant » les dons et les talents présents en chacune des filles.

Afin de mieux préparer le projet, nous avons commencé à réaliser une étude de besoin en créant un dossier en ligne. Il était question de comprendre quels sont les challenges auxquels les jeunes filles mères faisaient face. Quelle était la réalité d’élever un enfant lorsqu’on n’a pas d’argent et qu’on ne bénéficie d’aucune aide de l’état et donc d’aucun système de santé.

PROGRAMME DE LA CARAVANE

Jour 1 : Ouverture de la caravane avec la présentation de l’ONG

Permanences gynécologiques avec un personnel médical qualifié (consultation éducation sexuelle, bilan de santé et pose de contraception)

Permanences psychologique (consultation)

Jour 2 matinée : Présentation des ateliers et inscriptions

Manucure et pédicure (Prothésiste ongulaire)

Coiffure

Maquillage

Pâtisserie

Marechage

Ateliers curriculum vitae et lettre de motivation avec simulation entretriens d'embauche

Jours 2,3,4 et 5 : Formation diplômante accélérée non-stop (restauration offerte si possible)

Jour 6 : Séminaires, remise d'attestation de participation avec kit de lancementet d'activité et clôture

Theme 1 : « Jeune, mère et femme d’affaire, je le suis » animés par les deux marraines

Thème 2« Nourrissons et nutritions » comment nourrir son enfant avec un petit budget animé par une diététicienne diplômée.

Pourquoi participer au projet « Votre histoire compte » ?

Les inégalités sociales, le manque d’éducation et la pauvreté sont souvent les réalités qui déterminent la santé et le bien-être d’une population. Au Gabon, l’accès à l’éducation sexuelle reste réservé, limité, voire pas assez mis en avant. Et ce, que ce soit du côté des populations ou encore du côté des autorités locales.

En effet, selon une expérience vécue, les mesures d’accompagnements relatives au planning familial, ne sont pas assez mis en exergue et ne bénéficie d’aucune structure apparente qui permettrait aux jeunes filles de s’inscrire au mieux dans une logique de naissances contrôlées, voire voulues. Ce fait de société, entraîne, un nombre croissant de jeunes filles mères avec des situations sociales quasi inexistantes, ayant des répercussions tant sur leurs études que sur leur épanouissement personnel.Explicitement, lorsqu’une jeune fille tombe enceinte, elle devient aux yeux de son entourage et de la société, un échec. La future charge que sera son bébé, ne lui permettra de continuer ses études.

Il y a donc un véritable problème d’accès à la contraception. Contrairement à la France, les informations à ce sujet ne sont pas aussi vulgarisées ; se rendre chez un gynécologue hors période de grossesse ne rentre que peu à peu dans les habitudes des gabonaises. Et même une fois, l’information acheminée, plusieurs jeunes filles se heurtent au coût élevé de la contraception ; le pays n’ayant pas de solide dispositif d’assurance santé accessible aux plus démunis.Enfin, la société gabonaise, comme plusieurs autres sociétés en Afrique étant patriarcat, l'indépendance sexuelle de la femme y est très mal vue. La contraception est donc souvent perçue comme un moyen d’hyper sexualisation des jeunes filles et l’avortement n’étant autorisé qu'en raison médicale (IMG), ces jeunes filles sont contraintes de devenir des mamans alors qu’elles ne le désirent pas. Situation qui a d’énormes conséquences sociales et professionnelle dans leur vie.

A ce titre, notre association se donne comme mission de démystifier les autres moyens de contraceptions (hors préservatifs) auprès des jeunes filles mères. Tout en leur offrant des solutions « clé en main » et sur mesure afin de redémarrer une nouvelle vie et d’envisager un avenir meilleur.

"Nous soutenir, c’est redonner espoir à une jeune fille mère en Afrique, c’est de lui montrer qu’avec de la volonté, de la connaissance et de la détermination on est capable de transformer son histoire."

Otimadia

À quoi va servir le financement?

La totalité de la somme recoltée nous permettra de financer premièrement les differents intervenants qui sont :

les professionnelles qui formeronst en une semaine les jeunes filles inscrites aux differents ateliers ;

-Maquilleuse

-Coiffeuses

-Prothésiste angulaire

-Patisière

2-les professionnelles de la santé qui interviendront:

-Gynécologue

-Psychologuue

3- Financer les études de 5 jeunes filles dans les métiers de la technologie et de l'agriculture dans les centres profesionnels de formation de la femmes partenaires.

Enfin, le matériel médical et autre...

4. Matériel:

-Kit de lancement d'activités entreprenariales

Kit de contraception (implant, sterilet ...etc)

-Préservatifs

-Pilule

-Couches

-Lingette

-Vêtements enfants

- Trousseaux scolaires

Notre impact

Au-déla d'une simple mission, nous avons comme objectif d'apporter un réel changement de mentalité et de la perception de l'environnement dans lequel la jeune fille mère évolue en Afrique afin de lutter contrecertains vices tels que la prostitution (appelé aussi "placement" au Gabon) qui peuvent se présenter comme l'unique option de s'en sortir . En effet, le phénomène des placements qui est tout simplement le fait d'obtenir de l'argent ou des biens matériels en échange des services sexuels, est devenu un véritable fait de société au Gabon et atteint depuis la pré-adolescence. Environ une jeune fille sur trois en situation précaire a déjà reçu des propositions venant d'un ou une ami(e) pour intégrer un réseau de "placement".

Par nos interventions sociales annuelles, notre ong apportera des solutions clef en main afin de sensibiliser et responsabiliser « la jeune fille mère » face à la nécessité de se prendre en main soi-même.

Pour cela, chaque activité vise à promouvoir l’auto-entreprenariat féminin en « valorisant » mais surtout en « boostant » les dons et les talents présents en chacune des filles.

Aussi, en leur donnant des kits de lancement d'activité, nous leur empechant de se tourner vers les vices cités plus haut.

Nous recherchons avant tout un impact social et professionnel

La mise en place d'une sélection et d'un suivis

Nous voulons avant tout répondre à la problématique sociale et professionnelle de la jeune fille mère. C'est pourquoi il est pour nous impératif d'être à l'écoute de leur besoin. C'est ainsi que nous avions entrepris de lancer un sondage qui nous a permis de récolter l'avis de plus de 150 jeunes filles mères en situation précaire. Ensuite, nous procédons à un classement par couleur, selon l'âge, le nombre d'enfants, la situation professionnelle et l'état psychologique. Ce classement par couleur va du rouge pour les cas d'urgence au blanc pour les cas moins urgents.

Une fois le calssemnt effectué nous rentrant en contcat avec les jeunes filles pour leur presenter notre association ainsi que ce que nous pouvons leur offrir.

Une fois l'entretiens téléphonique passé, nous lançons la procédure d'inscription en ligne sur (notre site web) à notre ONG où elles doivent répondre à un questionnaire complémentaire et télécharger des documents nécessaire à la constitution du dossier : pièce d'entité, dernier relevée de note ( ou attestation d'abandon d'étude à télécharger sur notre site internet), dernier diplôme obtenu (s'il y en a un) et choisirl'ateliers auquel elles veulent participer.

Etant donnée que nous somme entrain de lancer la première édition nous avons ouverts cinq ateliers de formations professionnalisantes avec 5 places par atelier et l'accès à la contraception à 25 jeunes filles mères.

Nos partenaires

Au Gabon

Nous sommes entrés en contact avec plusieurs partenaires ou potentiels en France et au Gabon.

Ceux déjà finalisés sont les suivants :

-Touch by Rhim (maquilleuse professionnelle de renom)

-Fafari pâtisserie (patissière professionnelle de renom )

-3n "Agrifood" (spécialisé dans la formation professionnelle dans le marechère et la transformation)

-Gynicologue "Docteur MVE Laetitia

-Psychologue Docteur Yorrick

Ceux toujours en cours de négociation :

-Ministère de l'Emploi, de la Fonction Publique, du Travail et de la Formation Professionnelle, Chargé du Dialogue Social

-Office National de l'emploi

-La Mairie du 5ème arrondissement de Libreville

En France

Ceux déjà finalisés sont les suivants :

-Programme Pépites Languedoc-Roussillon" pôles étudiants pour l'innovation, le transfert et l'entrepreneuriat. Il s'agit de notre accompagnateur officiel avec qui la présidente prépare un diplôme étudiante entrepreneur avec comme projet social l'ONG OTIMADIA"

-La clef des femmes, Lobby feminin pour les droits de la femme en France et dans le monde

NOS VALEURS

1) La non discrimination : Otimadia pour l'insertion sociale de la jeune fille mère en situation précaire, se refuse, dans son action, à toute discrimination de race, de sexe, d’ethnie, de religion, de nationalité, d’opinion ou de classe.

2) Transparence: dans tous les processus, face à tous les acteurs impliqués : donateurs, contreparties, population bénéficiaire et face à la société en général

3) La Pérennité : dans le sens de durée des résultats obtenus avec l’exécution de nos projets et dans quatre domaines: sociale, économique , environnementale et psychologique.

4) L'accessibilité : nous travaillons avec toutes sortes d’institutions et de partenaires, indépendamment des facteurs culturels, religieux, politiques ou de toute autre sorte, si nous voyons qu’ils peuvent être des agents de changement et de développement à l'éradication de la précarité auprès des jeunes filles mères.

5) La vision: Nous travaillons afin de faire naître au sein de chaque jeunes filles mères inscrites à notre ONG, la vision d'un avenir radieux et meilleurs .

NOUS SOMMES JOIGNABLES

Nous sommes là, pour répondre à toutes vos questions.

Par mail :

Telephone mobile et whatsapp : 0033748505114

Sur notre site web : www.otimadia.org

0 Jour restant
0 Participation

Organisateur

ong otimadia


Bénéficiaire

ONG OTIMADIA