Aller au contenu principal
Soutien urgent au peuple de Raoni

Soutien urgent au peuple de Raoni


Ceci est la frontière des terres indigènes du peuple Kayapo d'Amazonie: la frontière entre la vie et la mort. La frontière entre deux mondes qui sont en guerre depuis leur première rencontre. A l’intérieur des terres Kayapos la forêt luxuriante continue à prospérer comme elle a fait durant des millénaires. A l'extérieur, le monde industrialisé a coupé et brûlé les arbres, et a transformé la terre en pâturages et des champs de soja.

La protection de cette frontière est un défi logistique qui ne peut pas être surmonté sans le savoir des Kayapo et le soutien extérieur d’ONG alliées telles que le Fonds International de Preservation de l'Environnement. Rejoignez nos efforts, devenez un allié!

Les Kayapos et leurs ONG alliés défendent la plus grande étendue de forêt tropicale dans le monde et les derniers écosystèmes forestiers intacts, refuges pour la biodiversité survivant dans tout le sud-est de l’Amazonie. Vu de l’espace, le succès de ces alliances est frappant : neuf millions d’hectares de territoire Kayapo représenté par des ONG sont restés protégés et aucune nouvelle invasion n’a eu lieu en 2020.

Dans le même temps, environ 1,2 million d’hectares du territoire Kayapo dans une bande orientale qui ne s’associe pas avec des ONG et ne reçoit aucun investissement extérieur pour la conservation, ont continué sur le chemin ruineux de dégradation accélérée par l’exploitation forestière et l’extraction de l’or.

Le but de cette cagnotte est de financer le fonctionnement d’un poste de garde pendant au moins un mois, ce qui coûte aux environs de 10000 euros. Actuellement, 13 postes de garde Kayapo situés stratégiquement aux points d'entrée vulnérables défendent la frontière des Kayapos. Les deux postes de garde les plus difficiles sur le plan logistique, Kenpoty et Iriri, illustrent certains des défis liés à la défense du territoire Kayapo.

L'approvisionnement du poste de Kenpoti commence dans la ville de Novo Progresso puis continue 150 km vers le sud sur la BR 163 jusqu'à l'entrée d'un chemin de terre non entretenu de 230 km à travers la forêt. Enfin, il y a une journée de trajet en bateau avec un portage pour rejoindre le poste.

L'approvisionnement du poste de garde d'Iriri nécessite un déplacement en 4X4 sur 300 km de route en terre en particulièrement mauvais état depuis la ville d'approvisionnement la plus proche de São Felix do Xingu ; suivi d'une excursion en bateau de huit heures en amont jusqu'à la base, qui devient une excursion en bateau de deux jours pendant la saison sèche des basses eaux.

2 301 € Collectés sur 10 000 €

23%
0 Jour restant
74 Participations

Organisateur

Evtimov Aleks

Profil vérifié

Bénéficiaire

Amazon Watch Sverige