Aller au contenu principal
KÂLA

KÂLA


Bienvenue sur cette cagnotte !

Petite note à vous ;

Bonjour,

Alors, comme vous pouvez vous en douter, rien n'est gratuit et afin d'avoir les plus belles images, les plus beaux décors, les plus beaux comédiens, techniciens,...remercier les gens qui nous soutiennent déjà,... bref, cette cagnotte est très importante afin que tout le monde s'y retrouve dans ce milieu artistique !

Personnellement, cela me donnerait simplement un merveilleux tremplin pour une nouvelle vie et enfin me réaliser un meilleur avenir, ce qui serait incroyable ! Et puis nous sortirions tous de ça avec un beau projet dont nous serions tous fier et je l'espère, vous, participants, autant que nous.

Très belle lecture de la suite ! Une fois la cagnotte terminée, on fera un chouette tableau afin de tous vous remercier personnellement au mieux quant à votre participation financière ! Que de chouettes surprises qui arrivent !

A très vite en salle j'espère !

Présentation

Alors, Kâla qu'est ce que c'est ?

C'est une histoire que j'ai depuis longtemps dans la tête, avec des versions de toutes natures et toutes sortes. Cette période particulière a son lot de mauvaises nouvelles, et l'horeca étant fermé je suis au chômage, mais je veux tirer profit de ce temps et l'investir dans mon avenir. C'est ma bonne nouvelle à chaque jour.

Kâla ce sont aussi des amis, motivés et passionnés par le cinéma, qui se rassemblent sur un court-métrage. Ce film est écrit et sera réalisé par moi même, Hugo Antoine. C'est important pour moi de travailler avec cette belle bande de copains. Pour la plupart nous avons étudié ensemble et sinon nous rêvons tous de performer et de nous amuser dans ce beau métier qu'est le 7e art. Cela fait longtemps que ce projet me tient à coeur et que j'y travaille afin d'en faire le plus chouette scénario.

Ce projet à su déjà rassembler une belle équipe et des comédiens très motivés également. Nous avons la chance de nous y mettre avec de très belles pointures du cinéma belge, prêtes à se donner avec nous afin de donner vie à ces personnages et mettre les plus belles images sur ces mots de scénario.

L'histoire

JEREMY, jeune homme entre 20 et 25ans, adore mettre dans ses rêves ses désirs les plus fantasques ou cruels. Mais qu'advient-il si des rêves prémonitoires s'en mêlent ?

Et puis, comment en être sûr avant qu'ils ne se réalisent sous nos yeux ? Il va devoir essayer de comprendre les conséquences de ses choix, si choix il y a.

Une petite note d'intention ? Allé :

Je voudrais réussir à faire passer l'idée que l'on n'a peut-être pas toujours le choix de nos actes. Que, quelque part, en fonction de nos êtres, de nos caractères,... c'est un peu comme si tous les choix étaient déjà faits.

Le jeu des rêves rencontre bien cette idée, parce que cela serait le seul endroit où l'on pourrait se surprendre soi-même. Où l'on pourrait faire autrement que ce que nous dicte notre instinct.

Si maintenant, à la longue, on arrivait à faire des rêves conscients (ce qui est déjà le cas pour certaines personnes) et donc à jouer avec nos « deux caractères », comment pourrions-nous différencier le réel du rêve ? Et alors, ne serait-on pas en train de « réécrire » ou justement, d'utiliser cela, consciemment ou non, pour écrire notre vie/changer notre destin ?

De plus, si des rêves prémonitoires viennent y jouer, jusqu'à quand peut-on être sûr qu'ils sont inconscients ? Comment pourrions-nous nous prouver qu'ils ne sont pas la conséquence de nos désirs ? Il faudrait voir dans le réel si il s'y produit réellement. Mais aurions-nous encore le temps d'y changer quelque chose ?

J'aime l'idée du fil qui se tient entre le réel et le rêve ainsi que le poids que nous avons réellement dans tout ça. Après tout si nous étions au courant de comment changer les choses, les changerions-nous vraiment ?

L'histoire commence au stade où notre protagoniste a déjà trop expérimenté ce genre de rêves conscients. D'autre part, il n'y a pas d'époque précise, nous ne sommes pas dans nos temps modernes mais plutôt dans un air des années 1970.

J'aimerais aussi, à l'image, ajouter des éléments de sa chambre dans les scènes qu'il vit. Si on y prête une belle attention on verrait que leur présence est spéciale, qui attirerait le regard mais sans plus. Un clin d’œil au rêve qu'il est en train de faire.

« Kâla », est une figure mythologique hindouiste. En sanskrit signifie le temps et la couleur noire. Mais aussi comme le destin ou le dieu de la mort. Cela me vient du titre d'une chanson que j'aime et qui m'inspira ce titre.

3 771 € Collectés sur 9 000 €

41%
0 Jour restant
34 Participations

Organisateur

Antoine Hugo

Profil vérifié

Bénéficiaire

Hugo ANTOINE