Aller au contenu principal

Jeux dangereux

Organisé pour : apeas

Bienvenue sur cette cagnotte associative !

Effectuez votre don en un clic.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tous

 

 

Aujourd hui l'association  APEAS est la seule association en France à venir en soutien aux parents d'enfants victimes des jeux dangereux (jeux du foulard, harcelement scolaire ,  défis sur internet Blue whale challenge, MOMO challenge et bien d'autres risques).

Cela concerne les enfants de la maternelle jusqu' au lycée.

 

Certaines années  25 décès en France !!!!!!!!! C'est TROP.

 

Aujourd' hui cette association met en place des formations adaptées pr divers établissements scolaires ainsi  que pour  les services de santé publique. Apeas est soutenue par le ministère de l'éducation nationale .

 

Un comité scientifique conseille et agit   au sein de cette association afin de pouvoir enrayer ce fléau qui sévit aussi maintenant sur les réseaux sociaux.

Actuellement nous essayons d' obtenir des subventions au ministère de la santé qui nous les a supprimées depuis 2014.

 

Afin de pouvoir de  poursuivre nos actions il est impératif de recevoir un soutien financier sans lequel l'association serait en danger dès 2019.

 

Nous espérons que Patrick Bruel qui est visiblement touché par la problématique des jeux dangereux puisqu'il a  a composé la chanson de LOUISE elle même décédée trop jeune de ces pratiques dangereuses .

Chanson de son nouvel album à écouter avec ATTENTION.

Nous attendons aujourd'hui de sa part qu' il devienne notre parrain.

 

www.jeudufoulard.com

 

AIDEZ-NOUS A SAUVER LA VIE DE NOS ENFANTS

 

 

 

20 €

Collectés
7 Jours restants
1 Participation
Je participe

Actualités

Le 16 janvier 2019 allamand valerie a écrit :

Organisé par

allamand valerie

Franie a participé 20 €

Le 16 janvier 2019
Franie
Pour que cette association puisse poursuivre en protégeant nos enfants, merci Valérie