Aller au contenu principal

Jamais Sans Louis

Organisé pour : Association Jamais Sans Louis

APPEL A SOUTIEN POUR MARINE VERHOEVEN DANS SON COMBAT JUDICIAIRE ET MORAL POUR RETROUVER SON FILS, LOUIS (4 ANS)

 

Le 26 décembre 2019, Le Procureur de la République de Montpellier, Jacques-Philippe REDON, a signé l'execution forcée du jugement de la Cour d'Appel de Toulouse, renvoyant Louis Verhoeven (4 ans), au Japon.

Ce mème-soir à 23h, Louis a pris l'avion avec son père.

 

 

Leur Histoire

Depuis 2017 Marine se bat contre la justice française pour pouvoir garder son fils auprès d'elle.

 

Louis a 4 ans, il est Franco-Japonais, né au Japon et il est rentré en France avec sa maman en 2017 pour des vacances. Mais la situation de Marine était telle que après avoir vu un medecin et pris conseil auprès du Centre d'information sur les droits des femmes, elle réalise que la situation de son couple représente un danger pour l'épanouissement de son fils.

 

Marine n'a pas fui, elle n'a pas enlevé l'enfant, elle a essayé de résoudre la situation avec le père de l'enfant du mieux possible pour qu'il puisse grandir avec ses deux parents. Le père de son fils accepte à plusieurs reprises dans les échanges d'emails que l'enfant et Marine restent vivre en France si le divorce n'est pas prononcé...

 

Mais consécutivement à la demande de divorce officielle, le père de l'enfant porte plainte pour non-retour d'enfant sous la convention de la Haye.

 

La machine judiciaure s'emballe alors car les juges ne tiennent pas compte des e-mails du père attestant de son acceptation initiale que le petit reste en France, ni de la situation au Japon très différente de la France. En effet en cas de divorce, l'autorité parentale est donnée exclusivement au parent japonais privant le parent étranger de tous ses droits. Qui plus est le visa de Marine ayant expiré elle ne peut plus aller résider au Japon de toute façon...

 

Mais la justice française s'acharne et prend la décision de renvoyer Louis au Japon ce qui a pour conséquence d'organiser la séparation effective entre Louis et sa Maman.

 

Après un premier jugement et un appel défavorable de la cour de Montpellier, Marine gagne en Cour de Cassation. Le jugement est cassé car il n'a pas de base légale du fait de la différence de droit entre le Japon et la France.

La Cassation renvoie donc en Cours d'appel de Toulouse et le Procureur de la République de Toulouse demande lui aussi que Louis reste sur le territoire français ou il peut continuer à voir ses deux parents comme il le fait depuis 2 ans puisqu'il skype avec son père tous les dimanches et qu'il a pu le voir à chaque fois que le père en a fait la demande.

Mais les juges de Toulouse ignorent cette Cassation et ordonnent encore une fois le retour au Japon. Mlaheureusement le deuxième pourvoi en Cassation est rejeté par la même juge qui avait cassé le jugement de Montpellier alors que le dossier n'a pas changé et que Marine n'est toujours pas en capacité de revoir son fils s'il repart au Japon... 

 

Le 26 décembre, pour ajouter de la cruauté à l'injustice, le Procureur-Adjoint de la République de Montpellier, Jacques-Philippe REDON, a signé l'exécution forcée du jugement Toulousain et Marine a été forcée par la France de remettre Louis à son père.

 

Louis a donc été arraché à sa mère dans des pleurs qui nous ont fendu le cœur....

 

Mais Marine n'abandonne pas ! Elle continuera le combat même si cela ne lui ramènera pas son enfant puisque les recours français sont épuisés...

 

Marine se pourvoie donc en cours Européenne des droits de l'Homme puisque la justice française a dénié le droit à Louis de vivre en restant en contact avec ses deux parents du fait du renvoi vers le Japon. 

 

Mais cela coute cher et le père de Louis, non-content de demander le retour de son fils au Japon a aussi obtenu de la justice française que les comptes de Marine soient saisis.

 

La privant ainsi de son enfant et de la majorité du fruit de son travail rendant sa situation financière extrêmement délicate...

 

 

Jamais Sans Louis a été créé pour soutenir Louis et Marine, et donc le combat de cette mère pour son enfant. Comment se résoudre à cette injustice ?

 

Nous avons donc pour objectif de nous assurer que le combat de Marine ne soit jamais interrompu par faute de moyen. Jamais Sans Louis a donc pour objectif de lever des fonds pour assurer le paiement des honoraires jurdiques qui seront engendrés par son pourvoi en CEDH et au niveau de la cour internationale des droits de l' Homme de l'ONU si cela s'avère nécessaire.

 

Il est notre devoir de citoyen, et notre devoir envers Louis, ce petit garçon de 4 ans dont les droits ont été bafoués par la justice française, de soutenir Marine dans son combat pour faire condamner la France.

 

Si vous vous reconnaissez dans ce combat aussi, si vous voulez permettre à Marine de se battre jusqu'au bout pour son enfant, si vous voulez montrer que cette décision de justice rendue au nom du peuple Français n'a pas été rendue en votre nom : Donnez quelques euros afin que Jamais Sans Louis puisse continuer à alimenter le combat Juridique de Marine pour Louis.

 

Montrons que le peuple Français, le vrai, duquel font partie les français et les françaises, n'acceptent pas la décision rendue en son nom !

 

Mais montrons que nous portons haut et fort les valeurs des droits de l'enfant pour lesquelles Marine doit se battre aujourd'hui.

 

Aidez nous à les aider !!! Pour que ce soit JAMAIS SANS LOUIS !!!

 

Partagez cette cagnotte ! Tout l'argent est utilisé directement pour le paiement des avocats via un transfert de l'argent vers le compte de l'association puis directement aux avocats.

les preuves de paiement entre le compte de l'association et les notes d'honoraires acquittées des avocats seront éditées sur le site et mises en ligne sur le groupe Facebook 

Merci à tous !

 

Association Jamais Sans Louis

Groupe Facebook Jamais Sans Louis

www.couragemarine.fr

 

Organisé par

magali cordaillat-simmons
Profil verifiziert