Les huiles essentielles de Kourientine

Organisé pour : Claire

Création d’une unité villageoise de production d’Huiles Essentielles au Sénégal Oriental

 

Contexte et justification

Les habitants du Sénégal oriental, y compris à Kourientine, sont parmi ceux qui possèdent le plus faible revenu du pays. La plupart sont agriculteurs, éleveurs ou pêcheurs. Dans leurs activités, ils utilisent des techniques souvent anciennes qui ne favorisent pas de bons rendements, ni la production de produits à forte valeur ajoutée. Par ailleurs, ces méthodes sont souvent peu respectueuses de l’environnement et, en particulier, de la végétation sauvage qui est régulièrement soumise à des feux de savane au cours de la saison sèche. Les difficultés de vie et les faibles revenus conduisent les habitants, en particulier les jeunes, à déserter leur village d’origine vers les villes les plus proches.

 

Pour pallier à ces faibles revenus et permettre d’augmenter à terme le niveau de vie des habitants du village de Kourientine, l’association « Les Amis des Savanes » souhaite appuyer une initiative locale de développement. L'initiative, portée localement par Claire Clément et plusieurs membres du village, vise l'introduction de nouvelles méthodes de cultures (permaculture) et de valorisation des ressources du terroir (apiculture, huiles essentielles, …) pour le village. Plus de 40 ruches sont déjà en activité avec, en 2016, une première production de miel de 80kg, ainsi que des produits transformés (savons, bougies, huiles végétales…).

 

 

Dans ce contexte, pour développer des produits innovants et attractifs, le village de Kourientine souhaite s’équiper d’une petite unité de distillation d’huiles essentielles (HE) pour valoriser les plantes du terroir. Les huiles essentielles produites seront intégrées, pour certaines, aux produits de valorisation des ruches (savons et bougies). D’autres, grâce aux connaissances du chef et tradipraticien du village, serviront de base pour l’aromathérapie.

 

Pour soutenir le développement de cette initiative locale, l’association veux acheminer à Kourientine une unité de distillation d’huiles essentielles. Un formateur accompagnera l’installation de l’unité. Il organisera également un atelier de formation et encadrera les premiers essais. L’ensemble de ces activités se réaliseront en 3 semaines, fin 2017.

 

Les huiles essentielles visées

Plusieurs plantes aromatiques ont, dans un premier temps, été identifiées comme sources d’HE : le basilic africain (Ocimum gratissimum), la menthe marocaine (Mentha spicata « Nanah ») et, surtout, l’Hyptis suaveloens (L.) Poit., 1806, toutes les trois appartenant à la famille des Lamiacées.  

 

Le basilic (à gauche) et la menthe (à droite) sont des plantes communes dans les jardins. Elles se cultivent très facilement toute l’année et permettent d'obtenir une quantité de biomasse suffisante pour la production d’huiles essentielles polyvalentes et simples d’utilisation.

 

L’Hyptis (ci-dessus) est une herbe originaire d’Amérique latine qui a colonisé quasi toutes les régions tropicales du monde. Elle est présente au Sénégal de manière abondante, au bord du fleuve Gambie, sous forme de massifs mono-spécifiques, en sous-bois, près des zones humides et des bordures de rivières. Cette lamiacée, considérée par beaucoup comme une « mauvaise herbe », a fait l’objet de plusieurs études qui démontrent qu’elle possède une activité répulsive/insecticide contre les moustiques et certains autres insectes, ainsi que des propriétés antimycotique et anti-diarrhéique. Malgré cela son HE n’est utilisée que de manière confidentielle.

 

Les objectifs du projet

L’objectif principal du projet est d’améliorer l’accès des populations locales isolées à des soins naturels de qualité en leur permettant de générer de nouveaux revenus.

 

Les objectifs spécifiques sont les suivants :
  • Créer une petite unité villageoise de production d’huiles essentielles ;
  • Former un groupe de villageois à la production des huiles essentielles de menthe, de basilic et d’Hyptis suaveolens ainsi qu'à leur utilisation ;
  • Sensibiliser les villageois à la préservation des ressources floristiques locales ;
  • Expérimenter la production d’autres huiles essentielles afin de dégager de futures opportunités de production.
Les Méthodes

La récolte des plantes se fera soit par récolte de plantes cultivées dans les jardins (plantes aromatiques) soit par cueillette sauvage (Hyptis). Dans les deux cas, nous visons une qualité de production biologique, les plantes seront donc issues de sites exempts de pesticides et de toute autre source de pollution.

 

Les huiles essentielles seront extraites par la méthode de distillation à la vapeur. Cette méthode nécessite l’utilisation d’un distillateur relié à une source de vapeur et donc à une source d’énergie (électicité ou gaz). L’ensemble du matériel sera fourni et installé lors de la formation.

 

Les autres partenariats

Dans le cadre du projet, il y aura un partenariat avec deux autres ONGs locales (ICD et Kambeŋ) qui seront également invitées à participer à l’atelier de formation. Ces deux ONGs pourront ainsi acquérir une (in)formation qu’elles pourront utiliser dans leurs projets/activités en plus de développer des liens avec le village. Lors du séminaire de formation, grâce à Kambeŋ, il est envisagé de réaliser un petit film.

 

Les engagements de l’association
  • Acheter et acheminer une unité de distillation d’huiles essentielles depuis Bruxelles jusqu’au village de Kourientine (Sénégal oriental) ;
  • Permettre l’installation et la résolution des contraintes techniques locales (électricité, réfrigération, choix des plantes, durée de distillation, …) ;
  • Organiser une formation sur la technique de production d’huile essentielles par entrainement à la vapeur pour 10 personnes dont deux membres de deux ONGs actives dans la région et intéressées ;
  • Permettre, au Sénégal, les déplacements et le séjour d’une personne qui sera le transporteur et le formateur.
Les engagements de Kourientine
  • Cultiver en amont de la formation les plantes aromatiques, localiser les sites de récolte d’Hyptis les plus appropriés ;
  • Identifier d’autres plantes locales qui pourraient faire l’objet d’une production ultérieure ;
  • Identifier les personnes qui seront formées à la production des huiles essentielles ;
  • Préparer au village un espace adéquat pour l’installation du matériel ;
  • Accueillir le formateur de l’association ainsi que les participants le temps de la formation.
Suivis et évaluation du projet

Des échanges réguliers seront programmés via Internet (connexion locale suffisante) entre l’association et le village afin de suivre l’évolution de l’unité de production. Les paramètres d’évaluation seront les suivants : quantité d’HE produite par plante, quantité vendues, nombre de clients, nombre de nouvelles plantes identifiées pour une future production,…

 

Déroulement du projet

Planning

Août 2017 :

Culture des plantes aromatiques à Kourientine

Septembre 2017 :

Achat du matériel en Europe

Novembre 2017 :

Acheminement du matériel et formation du groupe villageois à la récolte des plantes et à la production des huiles essentielles

 

Budget

 

Le montant total de la cagnotte s'élève à 2618 €

 

Répartition de différents postes :

  • Billet avion BXL-DKR-BXL = 600
  • Trajet DKR-Tambacounda-DKR = 46
  • Tambacounda-Kourientine-Tambacounda = 46
  • Distillateur 30 L (+ frais de livraison) = 600
  • Frais transport avion bagage hors format = 120
  • Gaz+réchaud = 46
  • Bouteilles de gaz = 46
  • Casserole à pression = 100
  • Petites bouteilles pour conditionner HE = 91
  • Organisation séminaire (10 personnes/2 jours) = 229
  • Transport invités Tamba-Kourientine-Tamba (2-3 personnes pour séminaire) = 61
  • Forfait matériel pédagogique (bic, petit cahier, tableau, craie) = 92
  • Frais d’hôtel transporteur/formateur = 76
  • Frais de repas transporteur/formateur = 365
  • Frais imprévus = 100

Le solde éventuellement positif à la fin du séjour sera intégralement donné à Claire, Moussa et Djambala.


LES ACTEURS

 

L'association "Les Amis des Savanes"

Il s’agit d’une jeune association belge ayant pour objectif l’appui au développement d’activités génératrices de revenus et respectueuses de l’environnement dans les zones de savanes africaines. Plusieurs de ses membres ont une expérience professionnelle dans différents pays africains, dans les domaines de l’écologie et du développement local. Ils ont récemment mené des expériences prometteuses de production d’huiles essentielles au Congo Brazzaville qui les ont conduits à créer cette association afin de faire partager leur savoir-faire auprès des communautés locales.

 

Le village de Kourientine au Sénégal

Kourientine est un petit village pluriethnique situé au bord du fleuve Gambie (cliquez ici), dans la région de Kolda au Sénégal oriental. Les personnes ressources pour ce projet sont :

 

Claire CLEMENT et Moussa KONATE

 

Elle – Apicultrice et écologue – française de 35 ans installée à Kourientine depuis 4 ans afin d’y monter une petite exploitation apicole familiale, tout en développant de nombreuses activités en lien avec la préservation de l’environnement.

 

Lui – Apiculteur et guide naturaliste – associé et époux de Claire, il participe à toutes les activités de développement du village avec un grand enthousiasme.

 

et Djambala KONATE – Chef du village de Kourientine et tradipraticien – il fait preuve d’un grand intérêt pour la botanique et souhaite améliorer ses connaissances concernant l’utilisation des plantes médicinales.

 

La rencontre des acteurs

C’est en 2015 et 2016 que 2 membres de l’association, Eréna et Yves, ont eu l’occasion de découvrir le contexte local du Sénégal oriental tout en travaillant dans le cadre d’un projet de recherche dans le parc du Niokolo Koba. C'est là qu'ils ont rencontré Claire. Leurs longues discussions les ont amenés à comprendre et apprécier son approche innovante et à découvrir ses réalisations dans le village de Kourientine.

460 €

Collectés sur 2 618 €
17%

13 Jours restants

12 Participations

  • cb
  • visa
  • mastercard

La sécurité des paiements est assurée par le Crédit Mutuel Arkéa, en https via le système 3D-Secure.

Laetitia Guigue a participé 15 €

Sylvie Clapasson a participé 25 €

Maya LEFEBVRE a participé 25 €

Béa CLEMENT a participé 40 €

Philippe Remandet a participé

Nadia Bogenez a participé 15 €

Louisette a participé 30 €

Anne Catherine Mailleux a participé 100 €

Tim Verstraete a participé 25 €

Bertrand Brelier a participé 25 €

Agathe Notteghem-Godot a participé 50 €

Bernard Clément a participé 50 €

Le 24 juillet 2017
Sylvie Clapasson
Projet génial, c'est une chose que je rêve d'entreprendre en Guinée. si vous faites une page FB pour le projet je veux suivre l'évolution amitiés claire sylvie clapasson