Aller au contenu principal

Soutien aux grévistes de la Bibliothèque nationale de France

Organisé pour : Grévistes de la BnF

Soutien aux grévistes de la Bibliothèque nationale de France 

 

Nous les personnels de la BnF, agentes et agents titulaires et vacataires en sommes désormais à plus de 20 jours de grève depuis la fin du mois de mai 2018 ! 

 

Nous avons réussi à nous mobiliser de façon massive (jusqu’à 70% de grévistes dans certains services !) et continue pour faire entendre nos revendications.

Parmi les grévistes nous sommes nombreuses et nombreux à avoir les plus bas salaires de la bibliothèque (entre 700 et 900 euros environ par mois !) 

 

Plus que jamais nous avons besoin de votre soutien pour continuer à nous mobiliser et pour défendre la bibliothèque et un service public de qualité ! 

 

Jusqu’à présent la direction de la BnF ne fait qu’ignorer nos revendications et organise le sous-effectif malgré notre grande mobilisation.

 

Les suppressions de postes décidées pour 2019 par les tutelles ministérielles toucheront toutes les catégories de personnel de la bibliothèque et programment des services aux lecteurs et lectrices dégradés. Les réorganisations en cours dans plusieurs départements ne sont pas qu’un coup isolé, mais bien la préfiguration du service public version « sous- effectif optimisé » qui ne fera que s’étendre à tout l’établissement, et qui aura des conséquences désastreuses sur tous les personnels, sur leurs conditions de travail et sur les services aux lecteurs et lectrices. 

 

Nous exigeons toujours, et immédiatement : 

 

* La fin des réorganisations brutales du Service Public (travail en magasin pour prélever et ranger les documents, en banque de salle pour accueillir le public...) qui ne font que gérer les pénuries de personnel, dégrader les conditions de travail et la qualité des services rendus. 

* La stabilisation immédiate en CDI de tout-e-s les « vacataires » en CDD qui travaillent en réalité sur des besoins permanents, puisque c’est grâce eux et elles que l’amplitude horaire actuelle est possible à la BnF 

* Des garanties sur les conditions de travail, les métiers, les postes des agent-e-s titulaires, contractuel-le-s à temps plein et « vacataires» dans le cadre de la création d'une nouvelle "Direction des Publics"

* La rénovation du bâtiment Louvois et l’abandon du projet de fusion des salles de lecture à Richelieu 

* L’appel de l’ensemble de la liste complémentaire du recrutement direct 2017 de magasiniers/ères (35 personnes en attente d'être titularisées, dont 10 précaires de la BnF)

* L'accélération des travaux pour améliorer les conditions de travail en locaux privés de lumière du jour

* L'organisation de volets internes aux recrutements directs de magasiniers/èrs organisés par la BnF, afin de titulariser les précaires de notre établissement 

 

Pour faire aboutir nos revendications, nous avons besoin de votre soutien, en particulier financier, afin de tenir et de pouvoir mettre en place la solidarité collective pour les agents et agentes ayant des bas salaires.  

 

Vous pouvez donc : 

 

  1. Participer à la caisse de grève en ligne ici 
  2. Ecrire à Laurence Engel la présidente de la bnf ( laurence.engel [at] bnf.fr ) pour manifester votre soutien
  3. En parler autour de vous
  4. Passer nous soutenir lorsque nous organisons des piquets de grève

 

 

Nous suivre sur twitter (@fengrève) 

Organisé par

Marc Merlos