Aller au contenu principal

QUARTIER PIERRE SÉMARD

Organisé pour : AMICALE PIERRE SEMARD

Bienvenue sur cette cagnotte associative

Elle a été crée afin de récolter des fond pour financer une action en justice afin d'empêcher la construction d'un ensemble immobilier dans le quartier Pierre Sémard face à la gare RER.

 

Le projet en quelques chiffres:

 

Construction de 244 logements (100 T1-T2 et 145 T3 et +) sur près d’un hectare de terrain

entre parking de la gare et espaces verts.

 

Des bâtiments de R+4 + combles soit entre 22 et 28 mètres de haut, deux niveaux de

sous-sol de parking (172 places pour les logements et 20 pour les commerces).

 

Suppression de près de 7000m2 d’espaces verts de pleine terre et de nombreux arbres

anciens de différentes essences (amandiers en particulier).

 

Suppression du city-stade pour les jeunes du quartier

 

Le projet SNC ALTAREA COGEDIM est hors d’échelle, inadapté au quartier, imposant un mur visuel très impactant, irrespectueux du paysage et des habitations existantes. Il apporterait de nombreuses nuisancesHabitants du quartier Pierre SEMARD, habitants du quartier des Sables, Sémaphore et A. Croizat, Usagers de la RD 41, Usagers du RER B, nous sommes nombreux à être opposés à ce projet.

 

Les servitudes de vue, d’usage et de prospect entre la propriété de SSDH et la propriété foncière de la ville de Blanc-Mesnil ont été levées (définies au PAZ de 1980).

Ce projet n’a pas de sens. Il est sans considération pour son environnement et sans réponse aux réels besoins des habitants (besoin d’amélioration de l’habitat et d’aménagement-voirie-transport-circulation).

Il n’est que nuisances accrues et n’a aucune pertinence au regard des besoins des habitants.

300 €

Collectés
162 Jours restants
4 Participations
Je participe

Actualités

Le 11 avril 2018 Michelle Ballion a écrit :


VIE DU QUARTIER PIERRE SÉMARD

L’espace vert jouxtant le parking n’est en aucun cas un terrain vague.

Il héberge toutes sortes d’animaux, lapins, écureuils, hérissons...Ainsi qu’une grande variété d’oiseaux.

Les habitants du quartier y promènent leurs chiens, les enfants y jouent et quand on rentre le soir de Paris par le RER c’est un vrai plaisir de longer cet espace vivant, un coin de campagne à la lisière de la ville.

 

VOIR LES PHOTOS

Organisé par

Michelle Ballion
Le 17 mai 2018
jean-Pierre Lefebvre
Bon courge ! On va gagner !