Aller au contenu principal

Pot de fer contre pot de terre … en chocolat et procédures judiciaires

Organisé pour : Catherine GARDEY

Amoureuse d’une marque de chocolats depuis longtemps, l’opportunité d’ouvrir une boutique de cette marque s’est présentée et je l’ai saisie pleine d’espoir et de naïveté en 2013.

 

Dès le début de l’aventure, j’ai rencontré des difficultés d’ordre financier puisque je n’ai atteint que les 2/3 du CA qui m’avait été fait miroité et malgré l’ouverture du dialogue et l’envoi de nombreux mails, je n’ai jamais obtenu la moindre réponse et encore moins l’assistance qu’un franchiseur doit à ses franchisés.

 

A défaut que gagner l’argent nécessaire à faire tourner mon commerce, j’ai revu mon mode d’approvisionnement des produits non obligatoires afin de faire des économies et cela m’a permis de tenir tant bien que mal ma boutique 5 longues années de labeur.

 

Au détour de plusieurs conversations avec d’autres détaillants, nous nous sommes rendu compte que beaucoup vivaient la même situation que moi, à savoir que  :

  • Nous ne prenions que pas ou peu de salaire même après plusieurs années d’activité
  • Nous faisions des apports en compte courant pour palier la trésorerie défaillante
  • Nous notions l’absence de réponse de la marque à nos demandes
  • Nous déplorions la dégradation chaque année de nos marges avec des contraintes toujours plus importantes.

Deux détaillants décidés à engager des poursuites judiciaires m’ont convaincue de la responsabilité de la marque et finalement, c’est moi qui est engagé la première procédure judiciaire.

Les procédures de mes deux collègues sont encore pendantes, respectivement, devant les Tribunaux de Commerce de Lyon et de Paris.

 

Après deux ans de procédure et bien que le Tribunal note l’absence de transmission des informations pré-contractuelles, indispensables à un consentement éclairé conformément à la Loi Doubin, la marque n’a pas été condamnée.

 

Sur le conseil de mon avocat, j’ai fait appel de cette décision et je débute une procédure devant la Cour d’appel de Paris.

Entre temps, la marque, avec laquelle les relations se sont forcément très dégradées, n’a cessé de me mettre des bâtons dans les roues en allant jusqu’à empêcher la vente de mon droit au bail en 2018 qui m’aurait permis de payer toutes mes charges et crédit.

 

La marque m’a attaquée par deux fois pour une problématique de non concurrence et les deux affaires sont toujours en cours et devraient trouver, je l’espère, une solution favorable pour moi ce printemps.

 

Toutes ces procédures, l’échec de la vente de mon droit au bail et ma trésorerie qui était devenue trop faible (malgré un soutien de mon banquier que je ne peux que souligner) m’ont conduite le 21 janvier 2020 à la liquidation judiciaire de mon entreprise.


Malgré cela, je souhaiterais mener à bien la procédure judiciaire à la Cour d’Appel de Paris et elle nécessite que je sois représentée par un avocat.
Le montant de ses honoraires s’élèveront entre 5.000 et 10.000 € en fonction des complications qui pourraient intervenir.

N’ayant plus d’activité professionnelle et n’étant pas indemnisée par Pôle emploi (travail indépendant oblige), je suis dans l’incapacité de régler les honoraires utiles à la poursuite de cette procédure.

 

Au-delà de ma malheureuse expérience, nous commençons à nous mettre en place en nous regroupant pour avoir plus de force et mieux faire face à cette machine qui ressemble fort à un rouleau compresseur.

 

Si vos dons dépassent le montant des honoraires utiles pour ma procédure, ils iront enrichir les fonds nécessaires au collectif qui va naître prochainement, je m'y engage.

 

A ce que je sais, depuis le début de l’année au moins 4 autres boutiques ont déposé le bilan et d’autres n’en sont qu’à un pas.

 
L’article paru dans LE MAGAZINE "CAPITAL" éclaire sur la situation du réseau.
Si sa lecture vous intéresse, suivez ce lien 

 

Ici vous pouvez directement et en un clic, participer à cette cagnotte.

  • Chacun participe du montant qu'il souhaite.
  • Tous les paiements sont sécurisés.

Envie de nous aider à récolter plus de dons ? Partagez cette cagnotte !

Merci à tous !

 

Organisé par

Catherine GARDEY
Profile verified