Aller au contenu principal

Ferme de la Sousta, un second départ pour l'agriculture Biologique et Locale

Organisé pour : Christophe Loubet

Il y a des personnes dans ce monde, hélas bien trop peu nombreuses qui œuvrent pour un bien commun et font passer l’intérêt général avant le leur. Arnaud Valentin était une de ces personnes. Il a travaillé durant 6 années à créer la ferme de la Sousta, son rêve, non loin de Nice, pour que ce lieu soit un havre de paix nourricier et protecteur. Nourricier pour les personnes alentour, protecteur du sol et de la biodiversité, soit de la planète entière. Il est allé bien souvent au-delà des principes de l’agriculture biologique en travaillant sans relâche le plus naturellement possible.

 

Arnaud nous a quitté le 3 mai 2019 suite à un accident de tracteur sur son terrain, laissant derrière lui Magalie sa femme, ses 5 enfants, et son rêve inachevé. Le monde agricole des Alpes-Maritimes, de nombreux habitués, amis et anonymes ont pleuré Arnaud et aidé sa famille du mieux qu’ils le pouvaient et avec les moyens qu’ils avaient. Le choc un peu passé, il est aujourd’hui l’heure de se pencher sur l’avenir de la ferme de la Sousta.

 

Lorsqu’une ferme biologique comme celle-ci disparait, il y a certes une production de fruits et légumes sains qui s’arrête, impactant les personnes les plus proches, mais c’est aussi et surtout une activité protectrice de notre environnement, de nos sols en les gardant fertiles et absorbeurs de carbone, de notre biodiversité en favorisant insectes, oiseaux, faunes et flores de la région. Une ferme comme la Sousta aide à maintenir le fragile équilibre qui fait que notre planète est habitable, et que l’activité humaine déstabilise. En résumé, tout le monde est impacté par l’arrêt de cette activité. Le fameux battement d’aile du papillon…

 

C’est dans cet esprit que nous vous demandons aujourd’hui de nous aider. Christophe et Cyprien, amis de longue date d’Arnaud, et ayant travaillé longtemps avec lui, aimeraient reprendre la Sousta dans le même esprit mais sont aujourd’hui dans l’incapacité de racheter la ferme et le matériel à la veuve d’Arnaud. Un geste de votre part, quel qu’il soit, permettrait non seulement d’aider indirectement la famille d’Arnaud mais en plus, de faire perdurer cette activité saine, noble et écologiques, valeurs dont nous avons bien besoin dans ces heures sombres que traverse l’humanité.

 

Merci.

Organisé par

christophe loubet