Aller au contenu principal

Ferme de la Hulotte : "Après la pluie, le beau temps"

Organisé pour : Ferme de la Hulotte

"Après la pluie, le beau temps" :

remise en état des serres de la Ferme de la Hulotte suite à la tempête Ciara

Présentation de la Ferme de la Hulotte

A la Ferme de la Hulotte, située à Manneville la Goupil au cœur du Pays de Caux (Seine-Maritime), nous, Pierre et Astrid Le Rolland, cultivons des légumes de saison et élevons des poules pondeuses, le tout dans le respect de l’Agriculture Biologique.

De la semence maraîchère jusqu’au légume produit, de la poulette prête à pondre à l’œuf pondu, pas de traitements chimiques, tout est bio !

Depuis 2013, nous livrons nos légumes et nos œufs en circuit-court au Havre et sur la Pointe de Caux. C’est notamment à plus de 140 familles havraises que nous fournissons des paniers au sein de deux AMAP au Havre (Amap du Panier Cauchois et Amap du Perrey).

Le projet de développement de la Ferme de la Hulotte à Manneville la Goupil

Pour des raisons d’accès au foncier, les surfaces de production maraîchères étaient depuis 2013 localisées à Saint Aubin Routot, à une dizaine de kilomètres du siège d’exploitation de la Ferme de la Hulotte, situé à Manneville la Goupil.

En 2019, nous avons eu l’opportunité d’acquérir des terres et un corps de ferme à Manneville la Goupil. L’activité maraîchère de la ferme a donc été relocalisée (cultures de plein champ et serres) sur les nouvelles terres agricoles.

Afin de gagner du temps sur le déménagement de nos deux serres de 500 m2 chacune, nous avons fait appel à une entreprise spécialisée, qui a effectué leur démontage à Saint Aubin Routot, puis leur remontage à Manneville la Goupil courant Janvier 2020. Le 5 février 2020, une météo favorable (c’est à dire sans vent), a permis le bâchage des deux serres avec l’aide d’une dizaine d’élèves du CFA Naturapôle (site d’Yvetot).

Les conséquences de la tempête Ciara sur nos serres

Dans la nuit du 9 au 10 février 2020, les vents violents de la tempête Ciara atteignant 130 km/h ont soulevé et projeté à une centaine de mètres l’une des deux serres, détruisant la bâche et désarticulant complètement son armature en acier. Afin que la deuxième serre ne connaisse pas un scénario similaire en raison de vents toujours très forts, sa bâche a dû être sacrifiée.

Cinq jours après l’installation de nos serres sur les nouvelles terres, le sentiment d’accomplissement de ce travail d’équipe, annonçant la saison des semis et plantations sous serre, fut donc de courte durée. C’est avec amertume que nous n’avons pu que constater les dégâts, d’ordre matériel et financier, ainsi que leurs conséquences sur la production maraîchère de la saison printanière à venir.

Suite à la tempête, famille, amis, agriculteurs sont venus nous prêter main forte pour remettre en état le site, retirer la bâche sur la serre détruite, etc.

Pour nous, ces évènements sont un réel coup dur, mais il nous faut rebondir pour continuer à proposer des légumes et des œufs bios de belle qualité. Pour assurer la saison à venir, les serres doivent donc être remontées au plus vite. Nous nous y attelons avec toute notre énergie.

Voici une vidéo qui retrace l'histoire de la Ferme de la Hulotte de 2013 à février 2020 :

Comment pouvez-vous nous aider ?

A l’échelle de notre ferme en plein développement, l’impact financier de la tempête est pour nous très important. Nos deux serres n’étant pas assurées (assurances onéreuses et peu rentables dans la durée), l’estimation des dégâts causés par la tempête Ciara sur nos serres est élevée, à savoir :

1. Les pertes matérielles directes : une serre entièrement détruite et non amortie à ce jour, l’autre serre à restaurer : environ 15 000 euros

2. L’achat d’une serre neuve : environ 10 000 euros

3. La perte d’exploitation sur la saison de printemps (sous réserve de la remise en état pour la saison d’été) : environ 3 500 euros

4. La mise en place de protections de nos serres : linéaire de haies, filets brise-vent : environ 5 000 euros

Aussi, si vous souhaitez nous aider à faire face aux dégâts liés à la tempête Ciara sur nos serres, nous mettons en place un financement participatif via cette cagnotte Leetchi. Votre aide nous permettra de contribuer :

  • A la remise en état de notre outil de travail (les deux serres) pour qu’il soit opérationnel pour la saison d’été ;
  • A la mise en place de protections durables de nos serres contre les aléas climatiques.

Vous pouvez nous envoyer vos dons directement en adressant un chèque à l'ordre du GAEC Ferme de la Hulotte à l'adresse suivante :

Ferme de la Hulotte - 1427 route des Faisans - 76110 Manneville la Goupil

Si vous souhaitez plus globalement contribuer à la pérennité de notre ferme, vous pouvez aussi adhérer (ou maintenir votre adhésion) à l’une des AMAP que nous fournissons en légumes et/ou en œufs, au Havre et sur la Pointe de Caux.

Un très grand merci à tous pour le soutien que vous pourrez nous apporter. Votre aide, quelle qu’elle soit, nous sera très utile !

Pierre et Astrid.

Pour mieux nous connaître : petit historique de la Ferme de la Hulotte

  1. Notre parcours et nos moyens humains sur la ferme

La Ferme de la Hulotte est née d’une passion pour le maraîchage biologique que Pierre acquiert très jeune, alors qu’il conduit déjà son jardin bio à son domicile à Manneville la Goupil. Après un diplôme d’ingénieur en agriculture obtenu en 2009, Pierre travaille en espace vert, puis en tant que technico-commercial agricole, avant de revenir en 2012 à son projet initial d’installation agricole. Alors salarié dans une exploitation maraîchère bio, il créé sa propre ferme en 2013 et commence la livraison des paniers maraîchers pour une nouvelle AMAP au Havre, l’AMAP du Perrey.

Après deux ans passés en école d’ingénieur où elle rencontre Pierre, Astrid suit une voie universitaire, et obtient en 2011 un diplôme de Master en Gestion intégrée des écosystèmes littoraux. Après avoir travaillé en tant que guide naturaliste en baie de Somme et chargée de mission environnement, Astrid rejoint Pierre en 2016 sur la Ferme de la Hulotte en tant que conjointe collaboratrice.

En 2017, la ferme forme et recrute un salarié à temps partiel, à savoir 24 heures/semaine pendant 8 mois de l’année, l’objectif étant de pérenniser cet emploi sur du long terme.

En 2019, la Ferme de la Hulotte devient un Groupement Agricole d’Exploitation en Commun (GAEC) suite à l’association d’Astrid sur la ferme.

2. Les productions de la ferme

Le maraîchage biologique est l’activité principale de la ferme depuis sa création en 2013, où plus de 40 variétés différentes de légumes bio sont cultivées au fil des saisons, en plein champ (environ 2 ha), ainsi que sous serres (1500 m2).

En 2016, un poulailler de 250 poules pondeuses bio vient diversifier les activités de la ferme.

3. La vente en circuit court

Nos légumes et nos œufs sont vendus en circuit-court (directement du producteur au consommateur), sur la pointe havraise et ses alentours (marché de Fécamp, Ruche qui dit Oui à Houquetot, etc). Nous livrons notamment trois distributions d’AMAP par semaine au Havre.

L’augmentation du nombre de paniers a été progressive depuis 2013 : de 25 paniers maraichers/semaine en 2013, à environ 150 paniers maraichers et 1000 œufs/semaine aujourd’hui. Les AMAP représentent aujourd’hui la voie de vente majoritaire de nos produits et représente donc un soutien très important à la pérennité de notre ferme.

4 922 € Collectés

0 Jour restant
82 Participations

Organisé par

Astrid Le Rolland
Profil vérifié