Aller au contenu principal

Faire Face - la Greffe de Camila

Organisé pour : Camila Betancourt

Faire Face durant les mois d'hospitalisation de notre fille - Une cagnotte dans l’urgence -

Un appel urgent aux dons, Pourquoi ? Post greffe et greffe, ça y est nous y sommes. Pour des mois. 

 

-Beaucoup d'entre vous le savent déjà, Camila, notre fille ainée de 15 ans est gravement malade elle cohabite avec un cancer rare depuis plus de 4 ans, un Lymphome AAGC - NH. 

Tenace, récidiviste, à hauts risques. Il est revenu. Très vite -

 

-Aujourd'hui la date de greffe de moelle osseuse est enfin ferment fixée et a eu lieu le 6 décembre 2018 à 15h20.

Précedée d'une chimio de cheval sur 6 jours et avec elle les douleurs.

Le rivage est loin. Attendre, aux rythme des potences et des traitements, que Camila renaisse de ses cendres, une bonne fois pour toutes sera long, très long, douloureux aussi, c'est ainsi. On ne renaît pas sans douleurs.

Rester auprès de Camila n'est pas une option. 

Rester auprès d'elle a un coût, et ne pas le faire est inenvisageable. Avant de reprendre une vie normale il nous faudra tenir financièrement.

C'est aussi cru et simple que ça. 1 an, peut-être moins peut-être plus ...

Une année c'est un minimum de 13.000 euros en globalité à prévoir pour finir les fin de mois. Et reconstruire sa vie.

 

Parce que le minimum vital est loin de l'être. Parce qu'on nous menace de nous quitter le rsa.

 

-Parce que la peur de l'inconnu est telle que nous ne voulons et ne pouvons faire qu'une chose: Être là - et même cette seule évidence est chiffrée, c'est horrible mais c'est une vérité.

 

L'Etat fort heureusement couvre les traitements mais n'a pas idée de la vie qui continue par ailleurs. celle qui vous rattrappe qu'on le veuille ou non. Encore une fois c'est un fait -

 

En quelques mots et sans pathos:

 

Depuis 2015, de rechutes en rechutes nous avons fabriqué des bouées, nous avons continué à nager vers la rive tant bien que mal sauf que la rive est devenu un Iceberg en fonte et la perspective de l’atteindre dans des conditions normales s’est vue se compliquer considérablement à la dernière rechute (Peu de répit entre chaque traitement) en février dernier -

Et à l’annonce de la solution No 3: Greffe de moelle osseuse.

 

 

-Force est de constater qu’il arrive un moment où garder la tête sous l’eau ne permet plus de respirer correctement malgré tous les efforts mis en place. Et malgré tous les systèmes D qui consistent à tenter de vendre encore et encore le moindre objet. 

Nous n’avons plus le temps de faire un stage d’apnée - 

 

Aujourd’hui nous prenons la décision difficile de faire une cagnotte, difficile parce que nous avons toujours pensé pouvoir nous en sortir seuls et grâce au soutien sporadique d’associations que nous ne remercierons jamais assez du fond du coeur de nous avoir tendu la main.

 

Nous ne sommes pas les seuls, mais le bateau coule, et face à l’urgence, il n’y a plus d’orgueil qui tienne: Nous avons besoin de vous et de créer cet appel aux dons parce qu'il nous faudra tenir longtemps avant de reprendre le train en marche, et tenir l'après, nous le savons -

 

 

Ceux qui nous connaissent le savent, avant d’être dans l’obligation d’arrêter de travailler en février dernier pour des raisons évidentes, nous avions une vie approximativement normale. Une vie solide et solidaire.

 

Le moment où tout bascule est celui où l’on est plus maîtres de rien et où, qu’on le veuille ou non on ne dépend financièrement plus que des organismes d’aides gouvernementales ou de mains tendues.

 

Nous sommes dans cette situation surréaliste, il faut avoir l’énergie de partir au combat et par ailleurs avoir celle de trouver comment faire face au Titanic des impayés, des relances, des frais à venir…. trouver des solutions.

Seuls: impossible.

 

 

Nous le savons maintenant, enfin: c’est au bas mot et au minimum 2 mois d’hospitalisation en chambre stérile sous surveillance rapprochée. Puis des mois et des mois de suivis et de ré-hospitalisation, le temps ? une equation à plusieurs inconnues. 

Une année ?

Pas loin...longue et chargée, c'est planté mais avec cette certitude: Nous en sortirons vainqueurs.

 

Durant ces longs mois nous nous tournerons avec son papa afin d’être auprès, à la fois de Camila et de sa petite soeur Lua, gérer ça. Gérer Noël aussi.

 

Psychologiquement, émotionnellement, nous serons indémontables et ensembles nous viendront à bout de cet hôte immonde, rien ne nous arrêtera, mais pour garder cette énergie il nous faut résoudre les problèmes matériels, c’est un fait. 

C’est ainsi. 

Merci du fond du coeur à tous ceux qui nous lirons et nous soutiendrons dans cette tempête.

 

 

Organisé par

Sophie Betancourt
Profil vérifié