Aller au contenu principal
Du gaz au Manoir

Du gaz au Manoir


MISE A JOUR : CAGNOTTE VIDE !! APPEL A SOUTIEN

(présentation initiale de la cagnotte plus bas !)

Après 6000 euros récoltés qui ont servi à alimenter le squat du Manoir à Rennes en gaz pour la cuisine et en fuel pour groupes électrogènes et chauffages pendant plus de huit mois, la cagnotte est à sec. Cette situation alarmante est renforcée par les contextes sanitaire et sécuritaire qui précarisent d'autant plus les personnes exilées.

Des avancées ont eu lieu depuis le lancement de la cagnotte pendant le premier confinement : l'électricité a été timidement mise en place après le confinement ce qui a considérablement changé le quotidien des habitant.e.s du Manoir. Nous luttons constamment pour obtenir une capacité électrique suffisante pour que chacun.e puisse vivre dans l'autonomie et le confort, nous avançons sur ce point. L'eau chaude et le chauffage sont enfin arrivées, mais pas partout. Le chemin est encore long.

Des avancées ont également eu lieu pour équiper le Manoir : la solidarité populaire à Rennes a permis de récolter des équipements électroménagers, notamment des frigos et des micro ondes. Une collaboration avec la Fondation Abbé Pierre s'est mise en place afin d'obtenir machines à laver, sèches linges et surtout cuisinières électriques. Cependant cette mise en place est freinée par la dite "incapacité" de la Mairie à fournir plus de puissance éléctrique au Manoir. Cela prend du temps, et les habitant.e.s du Manoir sont encore dépendant.e.s de cuisinières à gaz, que les militant.e.s ravitaillent depuis l'ouverture en février, grâce à la solidarité des personnes ayant fait des dons sur cette cagnotte.

Depuis plusieurs semaines, nous faisons face à une situation compliquée : nous n'avons plus d'argent pour ravitailler en gaz le Manoir. Précaires, les militant.e.s ne peuvent avancer sur leurs propres fonds les sommes nécessaires. Nous avons pu compter sur le soutien d'associations et collectifs locaux, mais cela ne permet pas, à moyen terme de garantir l'approvisionnement en gaz du Manoir.

Nous relançons donc cette cagnotte qui avait si bien fonctionné, afin d'obtenir les fonds nécessaires au ravitaillement en gaz le temps de la mise en place de cusinières électriques permettant à chacun de sortir de cette dépendance vis à vis des militant.e.s et de la solidarité pour se nourrir.

__________________________________________________________________________

Jeudi 20 Février, un collectif de personnes exilé.e.s et de militant.e.s, a ouvert le manoir de la Motte au Duc.

A Rennes actuellement, plusieurs centaines de personnes sont sans logement, parmi elles, beaucoup de familles avec enfants, et beaucoup de personnes malades. Lorsqu'elles ne sont pas à la rue, ces personnes sont parfois accueillies par le 115 quand il y a de la place, sont parfois hébergé.e.s d'hôtels en hôtels, ou dans des gymnases. Mais ces solutions sont insuffisantes, et certaines personnes se sont donc retrouvées au squat des Veyettes ouvert en septembre 2019 pour abriter les personnes qui avaient passé l'été au campement des Gayeulles.

Le squat des Veyettes s'il a permis une mise a l'abri d'un grand nombre de personnes à l'approche de l'hiver n'est pas un endroit digne pour habiter, c'est un hangar dans lequel les conditions de vie restent extrêmement précaires.

L'Etat, la Préfecture, la Mairie, ne prennent pas leurs responsabilités et les droits des personnes exilé.e.s sont totalement bafoués.

Pourtant, la loi prévoit que les demandeurs d'asiles disposent d'un logement, c'est la responsabilité de l'Etat et de la Préfecture, la loi prévoit aussi un droit de réquisition de bâtiment vides, dont la responsabilité revient à la Mairie.


Devant l'inertie des pouvoirs publics, nous avons décidé d'agir : nous nous sommes organisé.e.s, entre personnes exilé.e.s et soutiens militants pour ouvrir le manoir, un lieu vide depuis plusieurs années. Ce manoir appartient à la ville de Rennes, avec qui nous sommes actuellement en pourparlers.

Cependant, en attendant que les choses s'organisent, des besoins urgents nécessitent de rassembler de l'argent.

Cet argent doit permettre de continuer d'alimenter les groupes électrogènes, en attendant une installation électrique plus pérenne (qui devrait être prête à la fin du mois) ; mais aussi de permettre l'alimentation en gaz des cuisines collectives.

Nous utiliserons donc cet argent pour payer les fluides, ainsi que tout ce qui peut contribuer à améliorer les conditions de vie sur place, sur tous les plans : hygiène, alimentation etc.

Au delà des besoins financiers, nous avons aussi besoin de materiel de construction et souvent de besoins humains. Pour cela vous pouvez demander à être inscrit.e à la liste mail en envoyant un message sur la page Facebook du Groupe Logement du 14 Octobre, ou par mail à l'adresse


Le GL1410, Groupe Logement du 14 octobre, est le groupe qui a accompagné l'installation des 60 personnes exilées qui se sont installées dans le manoir de la Motte au duc, ancienne demeure de fonction des directeurs du CHGR... Le GL1410 est connu pour avoir participé avec les exilés à la réquisition de l'immeuble du 4 allée d'Estrémadure, du 17 octobre 2018 au 30 août 2019. Le GL1410 se prononce pour un logement et des papiers pour tou.te.s, la régularisation de toutes et tous les sans-papiers, la liberté de circulation et d'installation. Le GL1410 exige le rétablissement par la mairie de Rennes de l'électricité et du chauffage dans la maison occupée par les exilé.es avenue du général Leclerc.

0 Jour restant
195 Participations

Organisateur

Groupe Logement

Profil vérifié

Bénéficiaire

Habitant.e.s du manoir