Aller au contenu principal
Drame humain considérable ( Mouret 12)

Drame humain considérable ( Mouret 12)


Si on avait tous de la terre dans les mains, les racines de la vie, les racines de l'humanité, pousseraient des fleurs aux mille couleurs. Mais aujourd'hui, il y a des hommes qui meurent sous le poids de leur terre, de la terre de leur père . Il n'y a qu'en haut que l'on gagne la récolte des graines et il n'y a qu'en haut que l'on chante du pognon dans les veines . Dans le vent des campagnes on entend leur cris, dans le vent des campagnes on peut sentir la vie, paysans de la terre , paysans qu'on oublie, paysans pour la vie, un suicide chaque nuit ( Lilian Renaud )

Dans un contexte économique difficile, certains de nos paysans sont à bout de détermination, d'espoir et d'incarnation d'une agriculture viable ! Prendre conscience des difficultés qu'ils traversent, éprouvent et subissent, c'est d'abord connaitre leur quotidien.

De nos jours, la croissance de la productivité n'est possible que grâce à une évolution massive des outils de travail. Pour financer cet effort de modernisation, les agriculteurs doivent faire largement appel à des emprunts et consacrer une grosse part de leur revenus au paiement des intérêts et frais financiers générés par ces emprunts...

C'est le départ du drame que vivent aujourd'hui Patrick et Magali installés à Mouret, nos parents.

Pour faire évoluer leur exploitation BIO de vaches Aubrac et de chèvres laitières ils ont dû emprunter. Malheureusement la dépression de notre père a entraîné une situation qui l'a dépassé, des échéances d'emprunt pas honorées, du courrier qui traîne, un litige avec la banque et des pénalités de retard qui font encore monter la somme due...

Aujourd’hui, c’est 127 OOO euros qui sont réclamés par la banque et il y a quelques jours c’est par le journal local que toute la famille et tout le village l’ont appris ! Les grandes détresses sont aussi les plus muettes ; Notre père n’avait rien dit à personne de cette situation. Notre père est actuellement hospitalisé pour être soigné. Les démarches effectuées avec le soutien des élus et des structures agricoles sont en court et la procèdure ne pourra être arrêtée que si la dette est intégralement remboursée.

L'exploitation est viable financièrement, les vaches et les chèvres sont en bon état sanitaire et produisent du lait et des veaux et du lait de chèvre, le tout en BIO.

Notre frère ainé, en formation agricole, aurait dû s'installer prochainement sur l'exploitation agricole, prendre le relais de notre père malade pour la gestion et continuer la production qui fait vivre la famille. Les aides possibles de l'état ou les nouveaux emprunts ne concernent que de nouveaux investissements et jamais les dettes des exploitants précédents.

C'est pourquoi, notre dernier recours à nous, les quatre enfants dont deux sont encore très jeunes, est de faire appel à votre générosité pour surmonter les difficultés faute de quoi nos parents seront contraints d'être expulsés de leur pain quotidien et se verront déchus sous un mois de leur raison de vivre. Nous mettons donc en ligne une cagnotte LEETCHI en espèrant que notre requête ultime retienne toute votre attention. Nous vous remercions par avance du soutien, quel qu'il soit, que vous serez en mesure de leur apporter

LAURENT, CHARLENE, DYLAN et OPHELIE

34 247 € Collectés sur 127 000 €

26%
0 Jour restant
482 Participations

Organisateur

Blanc Charlène

Profil vérifié

Bénéficiaire

Famille Bras/Blanc