Aller au contenu principal

Daraya alive

Organisé pour : Les jeunes passeurs de livres de Daraya

Vous avez lu "Les passeurs de livres de Daraya” (Le Seuil). Vous avez vu le documentaire “Daraya : la bibliothèque sous les bombes” au FIPA de Biarritz, ou bien vous vous apprêtez à le regarder, dimanche 10 mars à 22h35, sur France 5. Vous souhaitez, comme moi, aider ces jeunes mercenaires de la paix à maintenir éveillé leur rêve pacifique et démocratique. Voici leur nouveau projet, que vous pouvez soutenir en un clic : aujourd'hui exilés en Turquie, Ahmad, Shadi, Jihad et leurs camarades ambitionnent de créer une plateforme d’échange permettant d’archiver les photos du siège (dans l’objectif d’en faire un livre et une exposition), mais également de maintenir le contact entre Syriens de l’intérieur et de l’extérieur par l’intermédiaire, entre autres, de cours en ligne. Un travail de mémoire et de transmission qui s'inscrit dans le prolongement de leur combat culturel par les livres, ces "armes d'instruction massive" qui les ont aidé à endurer la guerre. 

 

Merci. Merci pour eux ! Et faisons passer, encore et toujours. 

 

Delphine Minoui (auteure)

Organisé par

Delphine Minoui

Anonyme a participé

Emmanuelle Troadec a participé

Susan Ebbutt a participé

Négar Djavadi a participé

josette mars a participé 30 €

Anonyme a participé 50 €

Samy Labeyrie a participé

annie valla a participé 20 €

christian lemasson a participé 10 €

benoit verdon a participé

Ghislaine Risso a participé

Hélène Favre a participé 300 €

lisa Michaud a participé 20 €

flossaut simon a participé 20 €

Elvira García-Bajos a participé

Brigitte DEFLANDRE a participé 10 €

Brigitte Colette a participé

Francoise Quillard a participé 15 €

Laure LOUIS a participé

Tünde Valkovics a participé

Francoise RIVAIN a participé 20 €

Catherine Duthoit a participé

Christophe Fénart a participé

SEBASTIEN ET ANA PRADERES ET LEMOS a participé

Le 21 juin 2019
Hélène Favre
Journaliste aujourd'hui devenue bibliothécaire, j'ai gardé de mon incursion au Liban, 4 ans après la fin de la guerre civile, une impression terrible des ravages provoqués par la folie des hommes... Votre livre m'avait touché au plus haut point, mais votre documentaire m'a littéralement bouleversée (je m'en étais ouverte après une projection en Corse à Bruno Joucla...). Ne pas les aider ce serait oublier... Bon vent à ces valeureux hommes de bien à qui je souhaite la plus parfaite des reconstructions en dépit des cicatrices éternelles. Que ce nouveau combat soit couronné de succès. Hélène
Le 14 juin 2019
Brigitte DEFLANDRE
Bonjour , J'espère vraiment que ce projet aboutira. Vous avez su me convaincre au festival d'étonnants voyageurs de la nécessité de soutenir ces jeunes Syriens . Bravo pour votre travail .
Le 11 juin 2019
Francoise RIVAIN
J’ai beaucoup aimé votre livre sur l’Iran et je viens de découvrir votre film sur ces jeunes à Daraya; vraiment bravo!
Le 2 juin 2019
Christophe Fénart
Bravo pour cette initiative ! Le courage, la lecture, la paix, l'imagination, le meilleur des hommes, plutôt que le pire des hommes : leurs bombes et leur folie...
Le 30 mai 2019
SEBASTIEN ET ANA PRADERES ET LEMOS
Chère Delphine, Merci beaucoup d'avoir organisé cette cagnotte pour les jeunes de Daraya :) Leur histoire nous touche vraiment beaucoup ! Nous t'embrassons bien fort depuis Lisbonne. Toutes nos amitiés et notre total soutien aux jeunes de Daraya ! Ana et Sébastien
Le 4 mai 2019
Liliane ROUDIERE
Chère Delphine, pouvons-nous nous contacter par messenger ou mail ? Bien à vous, Liliane Roudière
Le 24 avril 2019
Anonyme
Longue longue vie à ce projet auquel vous avez offert vos talents de conteuse et de documentariste. Que les bibliothécaires de Daraya gardent espoir, malgré tout. Je pense bien à eux.
Le 23 avril 2019
corianne Breant
bravo pour cette initiative, tous mes encouragements pour tenir bon!
Le 11 avril 2019
Estelle Bel Hadj
Pour vous tous avec toute ma tendresse et mon émerveillement devant votre destin si difficile et si beau à la fois. Que la vie vous apporte le meilleur. Estelle
Le 11 avril 2019
Marga Salvi
je suis très touché par cette histoire...je suis une artiste, nomade....et j'admire le geste de ses jeunes et aussi votre aide. Namaste