Aller au contenu principal
Commercants Évacués de Clamart

Commercants Évacués de Clamart


Fanny Beauté

O’Dressing

Au Pierrot Friand

 

 

Evacués depuis le 29 janvier 2019 à cause d’un arrêté de péril, vos commerçants à ce jour sont dans l’incapacité de reprendre toute activité…

 

Aidez vos commerces de proximité, ils ont besoin de vous !

 

Merci pour votre solidarité

 

 

                  

 

Lettre ouverte de la part des commerçants évacués :

 

Nous, Clamartois, Commerçants et Parents, avons été évacués de nos boutiques le 29 Janvier suite à la demande d’experts judiciaires et à la prise immédiate d’arrêtés de péril visant l’immeuble où nous sommes implantés et qui risque désormais de s’effondrer.

 

Nous, c’est Valérie de « Fanny Beauté », Cécile de « O’Dressing », Cédric et Gilles du traiteur « Au Pierrot Friand ».

 

Les faits remontent maintenant à plusieurs semaines...

 

Tout a commencé en décembre 2018 avec nos portes qui ne fermaient plus, l’apparition de fissures, l’éclatement de carreaux de carrelage, …

 

La cause ?  Le chantier voisin. Le sol a été creusé, mais le renfort des fondations de notre immeuble, négligé. Celui-ci n’a pas supporté et a commencé à s’enfoncer !!!

 

Alors, nous avons dû fuir, et tout laisser sur place.

Dans l’heure… Sans même avoir le temps de réfléchir à ce qui pouvait nous être indispensable, à ce qui nous servirait par la suite, comme de plus simples papiers, justifiant de nos charges habituelles, de nos dépenses les plus essentielles voire même de notre plus simple existence de locataires commerciaux…

 

C’était un mardi ensoleillé. Nous étions souriants et plein d’entrain en commençant cette journée. 1 heure après l’ouverture de nos magasins,  tout s’est assombri lorsque la Mairie nous a ordonné d’évacuer sans délai.

 

Nous avons d’abord gardé espoir, nous rassurant en se disant que cela n’allait pas durer… sauf qu’à ce jour, 8 semaines plus tard, rien n’a changé.

 

Tout est resté tel que.

 

Nous allons enfin commencer à toucher un début d’indemnisation qui ne couvre pas tous nos frais fixes (Emprunts, Edf, Impôts, Taxes, Assurances, …)

 

Car il faut savoir que les assurances ne couvrent pas les arrêtés de péril (pas les nôtre en tout cas, même bien assurés…).

 

Nos loyers ont été suspendus, mais nos autres charges courent – impôts, crédits… – sans que nous soyons compris. Cette situation nous détruit progressivement. Tant professionnellement que personnellement. Non-salariés et sans droit au chômage, et les problèmes ne cessent de s’accumuler.  

 

Mais cette situation impacte aussi 6 salariés qui, aujourd’hui, sont au chômage partiel pour une durée maximum de 6 mois (avec perte de salaire).

 

Et qu’en sera-t-il après ces 6 mois ?

 

Alors nous avons décidé de vous écrire cette lettre ouverte.  L’Association des Commerçants de Clamart a décidé de créer une cagnotte : https://www.leetchi.com/c/commercants-evacues-clamart

 

On nous a privés de notre vie professionnelle sans que l’on soit fautif. On nous invite à « déposer le bilan ». Et nos vies de familles s’en trouvent bouleversées. Cette vie pour laquelle nous avons tout donné sans jamais compter les heures.

 

Ce que l’on ressent ? De la peine, de la colère. Des questions plein la tête sur l’avenir.

La cagnotte nous aidera à financer les frais judiciaires engagés et à payer quelques charges courantes que nous n’arrivons pas à suspendre.

 

Toutes les aides, même les plus petites sont les bienvenues.

 

MERCI à nos clients, nos amis, nos familles et à vous tous qui nous soutenez et nous aidez au quotidien, cela nous fera le plus grand bien.

 

MERCI aussi à vous qui nous lisez.

 

En espérant tous vous revoir au plus vite…

 

Valérie, Cécile, Cédric et Gilles

 

8 730 € Collectés

0 Jour restant
142 Participations

Organisateur

PENEL SEVERINE

Profil vérifié

Bénéficiaire

Commercants Évacués de Clamart au 50 avenue Jean Jaurès